Monsieur Phal

Le marché allemand se restructure ?

Le marché allemand se restructure ?

Il y a du mouvement financier de politique dans le monde du jeu en Allemagne. Pour sûr. Il faut dire que depuis un certain temps, les professionnels avisés expliquent que le marché va mal chez nos amis d’outre-Rhin, que la politique de distribution est catastrophique, que le poumon d’oxygène est le Spiel des Jahres après lequel tous les éditeurs courent parce que c’est quasi le seul moyen de renflouer les caisses… Il faut dire que là-bas, un jeu n’a pas un seul distributeur, mais plusieurs, et que du coup ils se font une guerre des prix dès le départ, ce qui a pour effet de réduire les marges de tout le monde et de mettre dans le rouge des sociétés qui s’étouffent parce qu’elles ne gagnent pas assez pour être pérennes et que le moindre échec peut-être catastrophique.

Alors, en France, par exemple, le consommateur pleure en montrant l’eldorado allemand avec des prix pas chers que c’est du vol de ce côté-ci de la frontière. Les éditeurs, les distributeurs exagèrent Madame non mais de qui se moque-t-on d’on me la fait pas à moi… Et puis Days of Wonder déboule avec une politique tarifaire stricte sur "Les aventuriers du rail", très mal vue à l'époque, extrêmement mal vue. Et c'est au tour d'Asmodee de débarquer sur le marché international, et notamment en Allemagne, avec ses méthodes, ses prix… Au début critiqué, montré du doigt, suspecté, certains professionnels ont bien dû se rendre à l’évidence, le modèle a l’air de marcher. C’est en grandissant que l’on devient plus fort, c’est en contrôlant un peu le marché, c’est en le régulant, c’est en se donnant la main que l’on avance et que l’on construit durablement, tiens j’irais bien sauver un ou deux bébés phoques après avoir lâché des colombes (mais en gagnant de l’argent quand même un peu, qui n’en voudrait pas)…

Bref, il y a du mouvement en Allemagne et pas des moindres. Le premier concerne Zoch. L’éditeur du fabuleux « Pique-Plume » a été racheté par Simba, une très grosse société avec plein de filiales et de secteur comme le jouet avec Smoby ou le jeu de société avec Noris et Goldsieber… Un excellent moyen de pouvoir continuer à produire de fabuleux jeux avec la qualité que l’on connaît chez Zoch, tout en ayant sans doute une politique de distribution plus concrète et sûre…

Le second mouvement est le rapprochement d’Amigo et de Eggertspiele. Amigo étant un peu gros, assez stable, le plus petit Eggertspiele leur confie la distribution de ses produits.

Alors, ces mouvements vont-ils continuer, qui va racheter qui ? Qui va faire copain-copain avec qui ? Hein Hein ? Les prix vont-ils augmenter en Allemagne ? Qui va contrôler l'Europe ludique ? Hein ? Un vrai jeu de gestion coopératif grandeur nature en sommes… Mais sans cubes en bois…

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Kommentare (18)

Default
Aurelie
Aurelie

moi je dirai simplement merci pour l'information dans cete article d eofnd, qui je trouve pourrait figurer dans un magazine par sa pertinence.

et la conclusion de vos commentaires c'est que pour favoriser le commerce équitable (qui en devrait pas être que pour les pays en voie de développement), il y a encore du chemin à faire dans le mode de consommation de tout un chacun...

personnellement par conviction je fais des choix dans les articles que j'achète en fonction de certain critères... et ce ne sera pas toujours celui de l'économie, et ce même si je ne roule pas sur l'or ^^

Maurice la Grammaire

Il ne faut pas oublier que le jeu n'est pas un produit de base pour un ménage.

D'abord, on se nourrit, on s'habille, on se loge, on se soigne, on se déplace...

Après, si vous avez de l'argent en plus, n'est-ce pas, eh bien vous pouvez l'utiliser comme vous l'entendez. Et si un produit est trop cher, vous réfléchissez, puis vous n'achetez pas.

On peut difficilement pleurer sur le prix des jeux si on adopte un point de vue un peu global (je veux dire : si l'on considère que peu de gens arrivent déjà à se payer les produits de base à l'échelle de notre planète).

chinois27
chinois27

(((ça me fait bizarre d'intervenir dans le même sens que Monsieur Phal sur un même sujet dis-donc )))

chinois27
chinois27

ça se tient comme logique, mais uniquement à très court terme, ou si, à plus longue échéance "Combien de jeux" tu peux avoir est plus important pour toi que "Quels jeux"

Monsieur Phal
Monsieur Phal

Cher Monsieur Les dérangés de la boite,

Oui, forcément, on fait tous ça. Il n'y a aucun problème là dessus. Nous sommes des consommateurs, on prends au moins cher et la régulation des prix est le problèmes des professionnels, pas le notre... Enfin, c'est le notre indirectement parce qu'un jour nous n'aurons plus le choix parce que l'offre s'est réduite comme peau de chagrin... Nous, on peut juste prendre conscience de tout ça, avoir tous les éléments pour réfléchir et ne pas gueuler comme des putois "Houais foutage de gueules, enfoiré qui s'en foutent plein les poches..." :o) Bref, de toute façon, le but de cette brève c'est d'indiquer que le marché allemand qui faisait des prix très bas risque, peut-être, de revoir sa copie :o)

Les désrangés de la boite

je ne vais pas polémiquer... sinon je vais me faire engueuler par le grand chef ;o) mais:

D'accord, tout le monde a raison en fait, je comprends certains éditeurs, je comprends certains acheteurs mais deux petites secondes, arrêtons les hypocrisies:

on est dans un magasin: on voit Dominion à 45 euros et à côté on voit Dominion à 15 euros: honnêtement vous faites quoi les gars? moi je prends celui à 15 et en plus j'en suis fière, je viens de faire une bonne affaire!

Alors oui, les éditeurs doivent gagner leur pain etc... tout le monde le sait, mais moi en tant qu'acheteuse, en tant que grande acheteuse, je regarde tous les prix partout avant d'aller chercher ma nouvelle boîte de jeu!

chinois27
chinois27

tu devrais demander un devis pour faire produire un jeu dans les standards de qualité actuels, c'est très édifiant.

pour le reste, il n'est pas question de bénévolat Vs prix de vente, je pense, mais plutôt de viabilité d'un modèle économique au-delà du très court terme

Malgré tout, dans des circonstances clairement établies, ça ne me poserait, très égoïstement, pas de problème de payer ponctuellement plus cher ou même directement soutenir sur base volontaire une maison d'édition dont la conservation de choix éditoriaux me convenant (c'est à dire pas uniquement basés sur la recherche du public le plus large possible pour faire des ventes)nécessiterait cet effort.

C'est valable pour pas mal d'autres médias d'ailleurs...

Monsieur Phal
Monsieur Phal

Cher Monsieur linem,

le débat sur le prix des jeux a déjà eu lien mainte et mainte fois dans le forum (vous trouverez une liste, en bas de page du topic des topics : cliquez là !). Tout est bien expliqué, comme par exemple qu'il n'est pas question de vendre un jeu 50€, mais de le vendre au bon prix :o) Le truc c'est que lorsque l'on passe un jeu à 15€ pour attirer le chaland dans une grande surface, c'est à dire qu'on le vend à prix coutant, il devient très difficile d'exister pour les autres, ceux qui pratiqueraient un prix de vente normal de 30€... Bref, allez parler de tout cela dans le forum est plus pratique. Merci :o)

linem
linem

J'aurais peut-etre du utiliser l'abreviation "fan" pour "fanatique", ca fait moins peur...ou "passionné" meme c'est plus flatteur ;).

Il n'empeche que je serais tres surpris d'apprendre que les gens de la profession ( au sens le plus large) bossent gratuitement quand Dominion est à 15 € au lieu de 40€, les choses sont quand meme plus complexes que ca ! Si ce n'est pas le cas , ces benevoles doivent etre des passionnés. ;)

Quant à dire que payer 50€ est necessaire à l'existence des jeux de societé, j'en doute encore plus.

Si tu penses vraiment ainsi, je t'assure fais directement un don à ces societes , ce sera plus efficace...

chinois27
chinois27

pour moi c'est pas un fanatique, juste un consommateur responsable qui trouverait ça aberrant qu'on lui demande de bosser pour rien dans son propre boulot, quel qu'il soit. Tu peux aussi y voir ton intérêt personnel, purement égoïste, mais à un tout petit peu plus long terme: par exemple voir encore des jeux édités dans 6 mois...