Docteur Mops

Lewis & Clark, du velu avec des plumes pour Essen 2013

Lewis & Clark, du velu avec des plumes pour Essen 2013

En général au mois d’août, les regards encore teints de ciel bleu et de nuages des vacances se tournent néanmoins, encore un peu alertes, vers des univers plus intérieurs et la liste des nouveautés qui se profilent pour le prochain salon d’Essen qui se tiendra en Octobre prochain.

Des projets qui sont autant de promesses d’aventures, de challenges, de rires, de trahisons, et autres bon moments à venir qu’aiment tant l’amateur de jeux de société.

Parmi les jeux destinés aux joueurs connaisseurs, « Lewis & Clark » nous emplit déjà les yeux de couleurs. Des couleurs venues tout droit de l’usine à rêve documentée de monsieur Vincent Dutrait.

Un sujet sur le forum, un nom qui apparaît régulièrement dans les listes créées par les amateurs qui aiment aligner les noms de leur wishlist. Saupoudrons quelques mots comme handbuilding, optimisation, gestion et nous allons les voir s’illuminer les yeux des vacanciers qui soudain se diront que la rentrée c’est bien aussi.

Default

Et puis ajoutons enfin un dernier ingrédient : Cédrick Chaboussit qui signe ici sa première œuvre ludique éditée par les soins du Ludonaute.

« Lewis & Clark » n’a aucun rapport avec Superman comme tous les petits plaisantins qui aiment les blagues faciles le font remarquer. Je n’ai pu échapper à la règle. Il s’agit ici de Meriwether Lewis et William Clark, mandaté par Thomas Jefferson pour parcourir les Ètats-Unis d’est en ouest de 1804 à 1806

Si le jeu s’appuie sur une réalité historique assez peu connue ici, celle-ci sera transformée en uchronie pour des raisons ludiques. En effet, L&C n’est pas un jeu coopératif, c’est une course exigeante où chaque joueur dirigera sa propre expédition.

Si le challenge de remporter la victoire sera rude, le tour de jeu est d’une simplicité extrême :

On DOIT réaliser UNE action
On PEUT établir son campement
On PEUT recruter un nouveau personnage

Alors, on complique un peu. L’action est de deux types possibles. Agir avec un de ses personnages ou Agir au Village des indiens sur le plateau de jeu principal.

Chaque joueur est identifié par une couleur et une main de cartes représentant les 6 personnages de son expédition. Chaque personnage est spécialisé dans une fonction, un rôle.

Pour utiliser la fonction du personnage, on doit jouer la carte qui le représente et y associer une force. Cette force peut-être issue d’une autre carte puisque celles-ci sont recto verso. Èvidemment si vous utilisez la force d’une carte, le perso accolé ne sera plus disponible et là, se posera un des nombreux choix proposés au joueur.

On peut également utiliser en point de Force des pions Indiens et même panacher Indien et Carte.

Default

La Force de l’action indiquera combien de fois vous pouvez l’effectuer.

Prenons un gars simple comme le Bucheron. Son truc à lui c’est de couper du bois et en termes de jeu de récolter des pions Bois.

Le Bucheron fait gagner 1 point de Bois. Mais avec une Force de 2, il en rapporte 2.

Le truc c’est qu’on est dans un jeu de gamers et monsieur Chaboussit nous a préparé quelque chose d’un peu plus subtil encore. En fait ce Bucheron, il offre autant de points de Bois que de symboles Bois présent sur sa carte ET celles jouées par les voisins de droite et gauche. Dans l’exemple ci-dessus, imaginons que les voisins aient joué des cartes avec 4 symboles cela nous donnera 4+1 Bois x 2 Force = 10 points de Bois récoltés !

Dans la presse, seules les publicités disent la vérité.

-Thomas Jefferson

Je vous parle du Bois mais dans le jeu il faudra gérer aussi gérer des Fourrures, de la Nourriture, de l’Équipement, des Pirogues et des Chevaux. Et pour ces deux dernières qu’on ne trouve pas dans la nature, il faudra voir ça avec les Indiens qui veulent aussi des ressources pour leur boulot.

Chez les Indiens, justement, on dépose non pas des cartes mais des pions Indiens sur les emplacements déclenchant des actions. Seulement celles-ci ne seront pas individuelles mais… utilisables par tout le monde. Vous voyez l’embrouille ? Ajoutons à cela que certains emplacements ne peuvent recevoir qu’un seul pion Indien alors que d’autres peuvent en accueillir trois. Un vicieux cet auteur ! Oui !

Default

On se pose là ?

Le Campement c’est une action facultative mais il faut bien se reposer de temps à autre.

En terme de jeu c’est le moment de récupérer les cartes qu’on a joué et les pions indiens. Non pas pioche dans L&C

Pour symboliser l’avancée de votre expédition, un pion éclaireur à votre couleur va parcourir les cases représentant le voyage. Il servira aussi à savoir qui a gagné quand le premier pion Èclaireur arrivera à bon port.

De manière tout à fait logique, on installera donc son pion Camp à l’endroit où se trouve le Pion Èclaireur. La bonne nouvelle c’est que le pion Camp ne recule jamais. La mauvaise c’est que l’Éclaireur par contre oui…

DefaultDefaultDefault

Monter un camp prend du temps et le temps c’est important quand on fait la course avec des concurrents. Les cartes que l’on a gardées en main, les symboles Temps indiquant l’embarquement des Indiens et des ressources dans les bateaux seront autant de cases que le pion Éclaireur va reculer. Autant vous dire qu’il va falloir optimiser au petit oignon et trouver le bon moment pour faire son camp.

Copain !

Au court de l’expédition, on va faire de rencontres. Parfois ce seront des gens qui possèdent des talents bien utiles et que l’on pourra intégrer à son équipe en échange d’un paiement.

À tout moment, des cartes Personnage sont visibles. C’est le journal des rencontres. Chaque Personnage occupe une place dans ce « journal ». On paye des fourrures en fonction de sa position dans le journal et des équipements en fonction de sa force.

Default

Vite ! Vite !

Le but étant de faire progresser son pion Éclaireur, il faudra jouer son Personnage Chef d’Expédition pour cela mais ça coûte aussi des Ressources. Et en plus des Ressources différentes suivant les cases de progression parce qu’il y a des rivières et des montagnes et même parfois des rivières montagneuses.

Au ce niveau de la description, normalement soit vous avez décroché mais vous aimez bien lire des trucs sur Tric Trac soit vous vous dîtes que là vraiment il faut essayer.

Ne vous inquiétez pas ! Nous vous promettons une Tric Trac Tv, si possible avec l’auteur et avant Essen.

En attendant, vous pouvez lire la règle que les Ludonautes ont la gentillesse d’avoir mis en téléchargement.

Dans les remerciements, Cédrick Chaboussit remercie Uwe Rosenberg d’avoir créé "Le Havre". Ça donne un peu le genre du garçon non ?

► Un article de Vincent Dutrait sur son blog sur la conception graphique du jeu
► Téléchargez les règles du jeu en VF


"Lewis et Clark"
Un jeu de Cédrick Chaboussit
Illustré par Vincent Dutrait
Publié chez le Ludonaute
Distribution : Asmodee
Pour 1 à 5 joueurs dès 12 ans
Public : Connaisseurs
Durée de partie : 120 min
Disponible : Octobre 2013
Prix conseillé : Non communiqué


/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Les jeux dont on parle dans cet article

Kommentare (13)

Default
moi946
moi946

Ce jeu semble riche et très intéressant.

Cependant, je lui trouve quelque ressemblance avec le jeu à venir "Northwest Passage" à moins que ce soit ce dernier qui ressemble au premier... ou... vice versa et réciproquement... :D

Du moins sur la forme et en toute objectivité.

Celà dit, les 2 semblent très bien... à suivre de plus près.

Ludiquement.

guim
guim

Un petit air de "l'âge de pierre" on dirait.. enfin juste un air... :-)

Diablange
Diablange

Alors, bon, certes Cérick est mon ami, mais je vais vous le dire tout de go, je le déteste ! :D

Déjà il sort un jeu excellent (testé au FLIP cette année) avec une mécanique bien huilée et des renouvellements de parties qui s'annoncent importants. Mais en plus, avec l'aide du Ludonaute (je les déteste aussi, d'ailleurs, en plus de sortir des jeux très beaux, ils sont supr sympathiques) le thème a pris une dimension supplémentaire avec des personnages tirés de la réalité et dont l'histoire est détaillée dans les règles. :)

Donc à cause de Cédrick, je vais me passionner pour une expédition, chercher l'aide des indiens ou des personnages croisés sur ma route, maudire mes adversaires de ne pas placer assez de cartes avec des fourrures au moment où j'allais presque gagner de peut être, refaire le film de chaque partie dans ma tête en me disant que j'aurais pu faire autrement de ça aurait mieux marcher ou j'aurais dû prendre ce personnage là qui m'aurait plus aidé dans les montagnes, etc. etc.

Bref, à cause de lui je vais m'éclater avec un jeu... Quel sale type ! :D

Sincèrement, une belle réussite je trouve. La première partie sera peut être un peu plus longue car les mécanismes sont différents de ce que l'on connait, mais on prend le truc très rapidement et ensuite on n'a qu'une envie : refaire une expédition ! :)

limp
limp

Si ça peut donner envie, après mon unique partie lors de "Paris est ludique", je trouve que ce jeu est le meilleur de l'éditeur, et de loin...

vartaghan
vartaghan

Pour avoir joué au prototype au dernier Festival Alchimie du Jeu à Toulouse, je le recommande à tous les amateurs de jeux de gestion mâtinés de kubenbois. Sans être aussi complexe et complet qu'un Agricola ou un Myrmes, il y a quand même pas mal de choses à gérer, et les cartes apportent un côté combo assez sympathique et peu courant dans ce genre de jeux.

leonmars
leonmars

Alors celui-là, il est sur ma wishlist sans aucun problème.

Vivement Octobre! Et bravo au trio: Auteur/Illustrateur/Éditeur qui savent nous faire rêver!

fredohg
fredohg

Testé au festival "Paris est ludique". Excellent !

elric38
elric38

Pour avoir joué au prototype à Cannes, je confirme que le jeu tourne très bien ( testé à 3 joueurs).

Le Sieur Cédric Chaboussit ( très sympathique entre nous) nous a décrypté les quelques subtilités de son jeu.

Le thème, plutot atypique, dans les jeux de société nous offre un jeu limpide une fois les premiers tours effectués.

Les couleurs ( point faible du proto) sont vives et c'est tant mieux.

Bref, j' adhère.

Vivement la prochaine partie...au mois d'Octobre!!!!

BackDraft
BackDraft

Que de chemin parcouru depuis offrande !

J'adore le thème , et puis ça tombe bien Octobre c'est mon anniversaire :)

Anansi
Anansi

Roh la la, rien que le nom de Vincent Dutrait est un formidable argument de vente :) Mais le système de jeu lui-même a l'air impeccable, donc il ne reste plus qu'une chose à faire : attendre octobre, impatiemment !