Docteur Mops

"Nations", le prochain Ystari plus. Mettons les doigts dedans

"Nations", le prochain Ystari plus. Mettons les doigts dedans

Default

Il aurait pu être prévu pour Essen 2013 mais finalement il arrivera un peu plus tard sur les étals français. « Nations » est une nouveauté Ystari Plus qui fait suite à la belle collaboration entre l’éditeur Français Ystari et le finlandais Lautapelit qui nous avait permis de découvrir et de jouer à « Éclipse ».

« Nations » c’est le nouveau jeu de civilisations finlandais. Une sorte de « Through the ages » peut-être un peu plus simple. "Peut-être" parce que nous n’avons pas eu l’occasion de le pratiquer mais seulement de lire les règles.

Le jeu se pratique avec des plateaux de jeu individuels qui montrent l’avancée de chaque civilisation de chaque joueur et d’un plateau central qui permet de gérer les tours et qui résume les points de chacun. Un autre plateau de jeu, montrera les cartes de Progrès disponibles à l’achat pour tous les joueurs.

Comme dans tout bon jeu de civilisation on trouve ici des ressources à gérer : Or, Nourriture, Pierre et Livre (pas les sous anglais mais les bouquins). L’Or sert à acheter des cartes de Progrès, la Pierre sert à déployer ses Ouvriers sur les cartes Bâtiment et Militaire et à construire des Merveilles, la Nourriture sert à … manger c’est à dire à faire croître sa population et lui éviter les famines, enfin les Livres sont l’indice de la bonne santé d’une civilisation et ils permettent de ce fait de marquer les précieux Points de Victoire.

Une partie de « Nations » se déroule en 8 tours. Chaque tour se décompose en 3 grandes phases : la Maintenance, les Actions et les Résolutions.

Default

La phase de Maintenance c’est un peu le ménage. On note le numéro du tout en cours, on complète le tableau avec les cartes Progrès, on gagne ses ressources, on prend connaissance des Événements du tour et des nouveaux architectes disponibles.

La phase d’Actions va voir les joueurs décider d’agir alternativement jusqu’à ce que plus personne ne puisse ou ne désire jouer.

Default

Actions !

Il existe 3 grandes sortes d’actions : l’Achat d’une carte Progrès, le Déploiement d’un ouvrier sur une carte Bâtiment ou Militaire ou l’Engagement d’un Architecte pour la construction d’une Merveille.

Les cartes Progrès s’achètent en Or en fonction de la place qu’elles occupent sur leur plateau de vente. Ces cartes représentent de nouveaux Bâtiments qui viendront prendre place sur le plateau individuel du joueur et sur lesquels il pourra déployer des ouvriers pour rendre le pouvoir de la carte effectif. Les Unité Militaires viendront renforcer la force militaire de la civilisation. Les Colonies sont de nouveaux territoires offrant de nouvelles ressources et capacités mais on doit avoir un niveau militaire minimum pour les « acheter ». On peut également acheter une guerre. Dans ce jeu, les joueurs ne s’affrontent pas directement. Une seule guerre peut être acheté dans le tour. Celle-ci indique une force militaire. Les joueurs qui n’atteignent pas ce niveau en force militaires seront considérés comme vaincus et en souffriront.

Default

Il faut donc même si l’on n’est pas d’un tempérament belliqueux, entretenir une armée pour résister aux attaques ou conquérir de nouvelles colonies.

Il existe également des cartes Batailles que l’on peut acheter. Une Bataille ne concerne que le joueur qui l’achète. Il doit avoir suffisamment d’ouvriers sur une carte Militaire pour résoudre la Bataille dont la carte sera immédiatement défaussée. Gagner une Bataille permet de gagner des Ressources.

On peut également acheter une carte Merveille. Une Merveille qui est construite (avec des Architectes) rapportera un effet spécial. On ne peut construire qu’une Merveille à la fois.

On peut s’acheter les conseils avisés d’un Conseiller. Un seul Conseiller est autorisé par joueur et chaque nouveau remplacera le précédent.

Enfin des cartes Âge d’Or sont également disponibles (j’en connais qui ont dû jouer au jeu informatique) qui permettent de gagner 1 Point de Victoire ou de d’avoir des bonus de ressources.

Toutes les cartes Bâtiments ou Militaires achetées ne donnent rien sans un ou plusieurs (pour augmenter l’effet) ouvriers posés dessus. Chaque joueur dispose d’un nombre d’Ouvriers limité qui peut s’accroitre durant la partie, charge au leader de la civilisation de les nourrir correctement.

Déployer un Ouvrier est une action. On ne peut en déployer qu’un à la fois.

Default

On peut de la même manière déployer un Architecte sur une carte Merveille. Une Merveille se construit par tranche et n’offrira son pouvoir qu’une fois la construction achevée. Si un joueur décide d’acheter une nouvelle carte Merveille (pour embêter les autres par exemple) avant l’achèvement de la précédente, celle-ci sera détruite et les architectes déjà posés dessus seront perdus.

Durant la Phase de Résolution, tous les joueurs vont calculer la différence entre leurs productions et leurs dépenses. Chaque manquement en ressource provoquera la perte de Livres et ou de Points de Victoire. Une civilisation peut ainsi passer en révolte civile si elle n’est pas correctement gérée ce qui impliquera quelques difficultés.

Default

On déterminera également l’ordre du prochain tour de jeu. C’est le mieux armé qui sera avantagé.

S’il y a une guerre pendant ce tour, c’est le moment de la résoudre. Les joueurs qui n’égalent pas la force militaire de la carte sont vaincus et vont devoir payer des ressources.

Des Événement surviennent chaque tour au nombre de deux. Chaque joueur doit répondre aux conditions évoquées sur la carte. Les joueurs ont eu le temps de s’y préparer durant le tour.

Il faudra ensuite vérifier la si la nourriture est suffisante.

Enfin il est temps de marquer des Points de Victoire. Cela est simple. Chaque joueur marque autant de Points de Victoire que de joueurs qui possèdent moins de Livres que lui. Ainsi celui qui en possède le plus marquera autant de points que le nombre de joueurs moins 1.

Et hop ! C’est reparti pour le prochain tour !

En fin de partie, il faudra comptabiliser les points de fin de partie. Ceux-ci sont accordés par : les Points accumulés en cours de partie, les points accordés par les Colonies, ceux des Merveilles, des Bâtiments, des Militaires. Enfin les ressources non utilisées seront divisées par 10 et ce montant sera ajouté au total.

Le joueur avec le score le plus haut sera le plus civilisé !

Default

Quelques ajustements

On peut jouer à « Nations » en mode avancé ou expert. Dans ces modes de nouvelles cartes seront disponibles à l’achat.

Les plateaux possèdent deux faces plus ou moins difficiles.

On peut également rendre les parties plus simples en commençant avec un ouvrier supplémentaire. On peut également jouer plus rapidement en moins de tours.

Le jeu se destine plus particulièrement à 3 ou 4 joueurs. Les parties de tête à tête sont plus méchantes car il n’y a que deux possibilités de réponses aux Événements : l’échec ou la victoire. Pas de places intermédiaires. L’écart entre les deux joueurs peut se créer plus vite surtout si l’un des deux connaît mieux le jeu.

À 5 joueurs, on utilisera les cartes avancées fournies dans le jeu. On comptera parfois les deux meilleurs au lieu du meilleur et les deux derniers au lieu du seul dernier.

Une variante solo est également proposée. Il faudra alors marquer le plus de points et un tableau de référence est fourni pour évaluer son score (puisque je vous dis qu’ils ont joué au jeu informatique !).

Je pense que ces quelques lignes vous auront convaincu que le jeu est avant tout destiné à des joueurs un peu expérimentés. Qu’il surfe dans un format connu et qu’il y propose ses propres spécificités. Maintenant l’étape suivante c’est de patienter un peu et de tester la chose pour voir si le jeu remporte l’épreuve du feu. À vu de nez ça partait bien parti non ?


« Nations »
Un jeu de Einar Rosén, Nina Håkansson, Robert Rosén, Rustan Håkansson
Illustré par Paul Laane, Ossi Hiekkala, Frida Lögdberg , Jere Kasanen
Publié chez Lautapelit
Francisé par Ystari
Dans la collection Ystari Plus
Distribution : Millennium (France)
Pour 1 à 5 leaders de civilisation d’au moins 14 ans
Public : Connaisseurs
Durée : 150 min
Disponibilité : novembre 2013
Prix conseillé : non communiqué


/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Kommentare (46)

Default
chaton27
chaton27

Meme si on a fat plus beau je vous trouve bien sévère. Pour avoir fait deux parties de cet excellent jeu, je peux vous dire qu'on oublie vite les illustrations pour se concentrer sur le jeu.

Nicarao
Nicarao

J'ai tellement de jeu que dorénavant j'attend que le jeu soit excellent et qu il soit beau(on est plus dans les années 80) pour qu 'il rejoigne ma ludotheque. Il y a tellement de bons jeux qui sortent chaque mois qu il faut faire des choix, une façon de departagé est donc d avoir ces 2 caracteristiques.J'ai découvert depuis peu Through the ages que j 'ai trouvé excellent mais vraiment trop moche pour me donner envie de l'acheter, mais j'y jouerai sans probleme si quelqu un d autre l'achete :).

Dommage moi qui adore les jeux de civilisation.

Aaricia-Thorgal

Les gouts et les couleurs :)

Les illustrations de Nations ne sont pas à mon goût mais si j'étais resté sur ce seul critère, je n'aurais jamais acheté Troyes également, même si finalement les illustrations allaient très bien avec l'esprit Moyen-age.

Le Dr a raison: Timeline vise le grand public qui va regarder la boite, le thème ... et même acheter sans connaitre pour faire un petit cadeau (Noel par exemple). Il est donc important qu'ils ne se ratent pas dans la présentation

Pour Nations, ils visent un public connaisseur qui achète en regardant le jeu avant tout.

Maintenant, je suis aussi d'accord avec Yomgi: il y'a pléthore de bons jeux donc à choisir, on peut être tenté par celui qui est en plus beau.

AshraamCPC
AshraamCPC

Sauf que l'on se retrouve plus souvent actuellement devant des jeux avec un beau graphisme mais une pauvreté évidente des mécaniques et de l'intérêt. De belles illustrations font surement vendre en effet, mais de la à en faire un critère de sélection de jeu pour pousseur de cubes, je n'y crois pas.

Yomgi44
Yomgi44

@AshraamCPC

Non non, je te rassure, avec le budget qui est le mien (à savoir environ 5 ou 6 jeux par an), il est très facile pour moi de n'en sélectionner que 5 qui ont pour eux d'être BEAUX et BONS.

Artibus
Artibus

Je rejoins les avis exprimés...Je n'achèterai pas ce jeu, c'est dommage s'il est bon, mais il est trop trop moche et nous sommes devenus difficiles avec l'abondance de titres...Il y a encore 5 ans, orienté jeux à l'allemande ça m'aurait sûrement moins gêné mais aujourd'hui c'est définitivement non.

Yomgi44
Yomgi44

"Sauf que Timeline, si les illustrations étaient moches, ce jeu serait invendable."

Ahahah, c'est la meilleure de la journée, j'en connais qui vont être content de lire ça :) Visiblement tu t'y connais pas mal non plus en type de jugement hâtif ;)

AshraamCPC
AshraamCPC

Sauf que Timeline, si les illustrations étaient moches, ce jeu serait invendable. Là on se rapproche du type d'illustration de TTA, et personnellement, cela ne me gêne pas le moins du monde. Je pense que les fans de jeu de civilisation vont laisser de côté ce type de jugement hâtif, pour se focaliser sur le fond.

Après tout, on a déjà eu des cas similaires (en plus de ceux cités précédemment). Ascension, par exemple, n'a pas fait l'unanimité au niveau graphique, et pourtant cela n'a en rien porté atteinte à son succès...

AshraamCPC
AshraamCPC

Pour ceux que ça intéresse, voici un article preview sur Nations, avec une interview de l'un des auteurs du jeu à la clef (j'aime beaucoup sa réponse concernant le design du jeu :p)

http://www.ludopoly.fr/blog/premiere-nations.html

Yomgi44
Yomgi44

@AshraamCPC

Moi je trouve sa réponse très attendue. On nous sert encore une fois le problème du gameplay qui aurait été moindre avec de belles illustrations, et je ne vois pas bien comment... Je ne vois pas comment le gameplay serait handicapé si l'on changeait seulement les illustrations hideuses sur les cartes pour en mettre des jolies, en gardant les autres paramètres... De plus, l'excuse du "il y avait beaucoup de cartes donc on a été obligé de faire des choses moches" ( ce n'est pas dit comme ça mais c'est ce qu'on devine) ne tient pas non plus, puisqu'on a des jeux comme Timeline qui comprennent énormément de cartes et qui ont su faire un gros effort à ce niveau là et proposer des illustrations très belles. Bref, on retrouve les excuses habituelles qu'on nous ressort régulièrement.

skoubydou
skoubydou

les gouts et couleurs.....

Alors perso j ai juste adore les illustrations... je les trouve chaudes et douces voir un peu enfantine

mais très pertinente pour se jeu car avec tout les petits icons qui nous font baver sur la carte une illustration

épurée c est de tres bon gout .

encore un achat....

MasterBouH
MasterBouH

Je suis plutôt d'accord avec reveur81

Les graphismes de TTA ne me semblent vraiment pas géniaux et pourtant j'ai l'impression que le jeu a très bien marché.