Nicodemus, le duel ultra tendu

Par Monsieur Julien

Erschienen am 2 Juli • Lecture 4 min. •  4396 vues

Nicodemus, le duel ultra tendu

Il y a des jeux, comme Nicodemus, dont on sait qu’ils vont faire parler d’eux, et c’est pour cette raison que l’on se devait d’en parler maintenant, avant sa sortie en septembre.

 

On se permet de le pousser un peu en avant, tout d’abord, parce qu’on y croit !

C’est un très bon jeu à deux, qui nous a donné une vraie sensation de confrontation, avec la possibilité de vraiment impacter sur le jeu de l’autre.

 

On le met en avant aussi parce que c’est une nouvelle collaboration entre Bruno Cathala, Florian Sirieix, Felideus Bubastis et Bombyx.

Imaginarium ayant rencontré un franc succès auprès des joueurs, la suite d’une telle collaboration ne peut que vous intéresser.

 

Une mécanique simple à mettre en place

Vous allez avoir des cartes en main que l’on appelle des machines.

Sur ces cartes seront représentés leur coût, leur nombre de points de victoire, et l’action que vous pourrez effectuer en les posant.

Nicodemus, le duel ultra tendu

Devant vous une piste de 10 cases sur laquelle vous allez créer une rivière de cartes, des ressources (bois, cuivre, cristal, charbonium) qui vont servir à acheter des machines et des projets que vous allez gagner gratuitement en remplissant des conditions.

 

A votre tour, 2 solutions : poser une carte machine à la suite sur la piste et effectuer son action, ou acheter avec vos ressources une machine déjà posée et l’ajouter à votre collection.

 

Une carte va vous faire gagner des points de victoire en fin de partie, des réductions de coût de ressources pour la suite et éventuellement, combinée avec d’autres, des projets qui vous feront aussi gagner des points.

 

Si vous souhaitez acheter une carte posée avant la dernière, vous allez devoir poser un charbonium sur chaque carte que vous ne prenez pas.

Donc il va falloir gérer l’équilibre entre la pose de carte qui fait gagner des ressources mais qui fait aussi monter le prix des cartes posées précédemment, l’achat de cartes au coût le moins élevé possible, et la pose de carte qui va bloquer votre adversaire.

 

Pour récupérer un projet, les machines que vous aviez acheté, et qui sont nécessaires à sa récupération, vont devoir être défausser. Vous allez donc à ce moment-là vous retrouver “à poil”, avec des réductions en moins, et allez donc devoir recommencer votre collection de machines.

La casse de combo permet d’équilibrer avec sa montée en puissance, et permet aussi un certain retour dans la course de l’adversaire, parce que oui c’est une course aux points.

 

C’est cette petite mécanique qui fait tout l’essence de ce jeu, et on y prend goût !

 

Un jeu sur la tension

La grande qualité de Nicodemus, c’est qu’on sent grandir la tension au fil de la partie, que plus ça va et plus on sent que l’autre ne va pas se laisser faire, qu’il ne va rien lâcher.

On sent à la fois que notre jeu dépend de l’autre mais aussi qu’on a une maîtrise sur son jeu, comme si nous étions dans un espace restreint et qu’il va falloir batailler.

Tric Trac

Durant la partie, vous allez essayer d’installer un petit moteur pour réduire les coûts de cartes et essayer de comboter pour remporter des “projets”, mais tous vos achats ainsi que vos ressources sont visibles de votre adversaire qui est rapidement au courant de vos plans et va donc chercher à vous nuire.

 

Au bout de quelques tours ça ne loupe pas, vous commencez à acheter des machines désirées par votre adversaire, poser des cartes qui vous permettent de voler ou défausser votre adversaire, recopier des actions, défausser des machines sur la piste, etc. tout ceci dans le but de mettre des bâtons dans les roues au joueur d’en face.

Tric Trac

Ca fonctionne très bien, ce n’est pas bloquant puisqu’on peut rapidement partir sur une autre voie sans foutre en l’air sa partie, et ça c’est vraiment agréable.

 

Le jeu réduit à son strict nécessaire

L’autre qualité de ce jeu est sa prise en main hyper simple et son concept sans fioritures.

 

Pour Nicodemus, les auteurs ont réussi à créer un jeu tendu avec une mécanique simple, des règles hyper abordables et un matériel réduit au minimum.

 

Au premier coup d’oeil, le jeu ne fait pas peur comme peut faire peur un jeu avec une tonne de matériel dans tous les sens. On se dit qu’il va être simple à comprendre, et c’est le cas.

Tric Trac

Il n’y a pas de machine au coût exorbitant, pas besoin de beaucoup de ressources pour acheter les cartes, et rien que ça, ça favorise grandement la compréhension et la prise en main.

 

Alors il y a toujours, comme beaucoup de jeux, la compréhension des actions des machines qu’il faut retrouver dans la règle, mais honnêtement les pictos sont rapidement compréhensibles, il y a toujours la petite barrière des premières minutes où l’on a besoin d’une petite relecture, mais une fois ce moment passé, ça roule.

 

Imaginarium pour deux joueurs ? Oui mais non

Si l’univers du jeu et quelques éléments sont calqués sur Imaginarium, la mécanique est clairement à part.

Tric Trac

La piste des machines est vraiment l’élément central du jeu, elle est au passage beaucoup plus longue, ce qui concentre l’attention des joueurs sur la rivière de cartes.

 

Il n’y a pas de paravent pour cacher vos ressources ce qui, comme expliqué plus haut, permet à votre adversaire de connaître votre jeu, et ça change beaucoup de choses.

 

Les projets ne peuvent être réalisés que par un seul joueur, contrairement au système de point par place.

 

Et pour finir, les assistants n’existent pas du tout dans Nicodemus.

 

Toutes ces modifications permettent de rendre un jeu taillé sur-mesure pour deux joueurs !

 

En bref 

Nicodemus est donc un jeu famille+ pour deux joueurs, d’une durée de 45 minutes, explications comprises, qu’on ne voit pas du tout passer.

 

Nous avons joué notre partie à l’officine sur un prototype, donc nous n’avons, pour le moment, pas pu en refaire une… mais je vous jure que ça nous démange !

 

Son prix conseillé est fixé à 25€, et pour le prix on peut vous garantir que c’est un excellent choix.



 


Monsieur Julien

Kommentare (7)

Default
Frédo Calrissian
Frédo Calrissian
On adore imaginarium auquel on joue justement souvent à 2. Super article de Monsieur Julien qui donne envie de tester Nicodemus dans le même univers et taillé sur mesure pour 2 ! On a hâte !!!
snounn_
snounn_
Le scarabée d'or photoshopé avec une truffe, les dents de JoeyStar et les yeux bleux c'est dans la version définitive des cartes ? !
Chips
Chips
Le jeu à l'air très chouette mais parler de "matériel réduit au minimum" c'est un peu exagéré : cartes, tuiles, piste des machines, ressources... on n'est quand même loin de Jaipur ou Schotten-Totten !
Libraman
Libraman
Mmmh à essayer...
ombrelame
ombrelame
celui je l'attend de pied ferme! fan d'imaginarium c'est un incontournable! merci Julien pour ce bel article !
Bombyx
Bombyx
Merci Monsieur Julien !! :D
Ced78
Ced78
Celui là il me titille depuis que j'ai vu M. Cathala en parler sur sa chaine youtube :-)
Hâte de voir une vidéo d'explication et de de partie :-)