Monsieur Guillaume

Oh Oh Oh... Est-ce que vous avez été SAJ ?

Oh Oh Oh... Est-ce que vous avez été SAJ ?

Eh oui, forcément, la période de Noël, c'est bien le meilleur moment pour vous poser la question ultime qui débloque le "level spécial Christmas Gift"... pour des belles boites de jeu bien emballées autour du sapin... rhôôô, les yeux qui brillent !!!

 

Bon, en fait, là, il s'agit de SAJ un peu particulier puisque, comme nous vous l'annoncions dans cet article, ce sont maintenant près de 250 autrices et auteurs de jeux, sans oublier les collectifs, qui participent à la vie et aux réflexions de cette association consacrée à la défense des droits des auteurs de jeux de société tout autant qu'à la reconnaissance du jeu de société en tant qu'oeuvre de l'esprit. 

 

Tric TracTric TracAlors ? Vous les reconnaissez ? ;)

Un peu de SAJ-S ? 

Et c'est d'ailleurs dans ce cadre qu'a lieu jusqu'au 31 décembre une consultation auprès des auteurs de jeu afin de dresser un "état des lieux"... L'objectif est de recueillir et produire des données permettant de dresser un portrait concret, réel, autour de plusieurs axes :

- La situation professionnelle et financière des auteurs et autrices de jeux.

Oh, nous savons bien qu'il y a, de fait, très peu d'auteurs "professionnels" au sens où ils vivent uniquement de cette activité. Mais est-ce une fatalité ? Et finalement est-ce un problème ? Pourtant, lorsque nous prenons conscience des différences qu'il y a dans la façon de réfléchir et même pratiquer le métier d'éditeur entre ceux qui le font avec un "vrai" métier à côté, et ceux qui s'y consacrent à plein temps, il est parfaitement légitime de se poser la question autour du "statut" d'auteur de jeu. 

 

- L'autre versant de cette consultation, qui souhaite ainsi dépasser les mythes et les idées reçues autour du sujet, concerne les pratiques autour du contrat entre un éditeur et un auteur.

Tric Trac

Là encore, il y a, de façon assez immédiate, la question des droits d'auteurs, tant dans la façon dont ils sont calculés, voir même ce qu'implique leurs déclarations. Mais s'y trouveront également des questions autour des clauses contractuelles sur l'étendue et la durée de la cession des droits, les modalités de retour des droits... Bref, du concret ! 

Par ailleurs, précisons ici que, dans un deuxième document (le premier pdf concernait justement la déclaration fiscale des droits d'auteur) préparé actuellement avec un avocat spécialiste de la question, sera proposé des éléments juridiques sur la propriété intellectuelle appliquée au jeu de société et les contrats d'édition. En effet, il est intéressant de pousser la réflexion autour de "l'acte créatif" :

  • Comment estime-t-on le travail de développement d'un prototype d'une personne autre que l'auteur, au point qu'il y a finalement "co-création" ?
  • À quel moment parlons-nous d'une oeuvre de collaboration ? D'une oeuvre collective ?
  • Pourquoi, et comment, "le créatif" peut être parfois considéré comme "partie mineure" de "l'objet commercial final" ?
  • L'éditeur peut-il "immobiliser exclusivement" un prototype pendant 6 mois, 1 an, 2 ans avant que de se décider s'il l'édite ou non, sans que ne soit considérer cette période comme "préjudiciable" aux créateurs ?... 
  • ...

 

- Revenons enfin à la consultation où ne sera pas oublié le processus éditorial et l'éventuel synergie (à différentes considérations et différents niveaux possibles) entre l'auteur (ou les auteurs) et l'éditeur.

Que ça aille du développement du jeu avant sa commercialisation jusqu'après sa commercialisation, au vu et au su de ce qui se passent maintenant dans le monde du jeu autour des extensions, déclinaisons digitales, voir même des goodies qui "poppent" parfois mystérieusement sans accord ni même connaissance de l'auteur.

 

Bref, il y a largement de quoi découvrir, débroussailler, mettre en lumière et réfléchir ensemble autour de ce futur "état des lieux"; quand bien même, et justement, les objectifs des uns et des autres (auteur/auteur, auteur/éditeur, sans oublier les distributeurs dont les décisions peuvent peser sur l'avenir d'un jeu, comme l'indiquait Bruno Cathala dans son dernier bilan) ne sont pas forcément les mêmes !

 

Scritch et scratch... 

Alors pour pouvoir participer concrètement à cette consultation, il y a deux pré-requis : Avoir publié au moins un jeu depuis le 1er janvier 2015. Par contre, si vous n'êtes pas membres de la SAJ, venez quand même bien sûr ! L'ex-Centre National du Jeu, qui est maintenant le CLuBB (ici une petite vidéo pour comprendre), est chargé de compiler tout ça, autant pour garantir la confidentialité des données que la neutralité de leur traitement. L'autre pré-requis est de répondre à cette adresse avant le 31 décembre 2018.

 

Tric Trac► Pour répondre à la consultation, si vous êtes auteur 

 

L'assemblée générale de la SAJ, qui aura lieu lors du Festival International des Jeux de Cannes (22 février au 24 février 2019) publiera à cette occasion les résultats... et nul doute qu'il y aura de quoi discuter... oh mais, d'ailleurs... et si nous nous faisions une TTTV autour de l'acte créatif, autour de la place du créatif dans un processus commercial ?... Bon, d'abord, les jeux au pied du sapin ! :)

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Kommentare (1)

Default
aurélien ludo le Puy
Oui pour un débat de l'intelligence. Avec grand plaisir :)