Monsieur Guillaume

Orléans JOue... et marque !

Orléans JOue... et marque !

Et de deux ! Deux fois, ça veut dire que l'essai de la première fois a été renouvelé et transformé... ce n'était donc pas un coup de chance ! Deux fois, ça appelle donc une troisième parce que tous se sont retrouvés avec plaisir, même si le temps morose (et humide) aurait pu doucher (logique) les ardeurs des joueurs des environs.

Default

 

 

Cette édition 2015 du festival Orléans Joue s'est étoffée et vous proposait une liste chargée de jeux de plateaux, jeux de figurines, jeux de rôles et protozone. Largement de quoi remplir votre week-end et ne pas avoir le temps de tout faire. (n'hésitez pas à cliquer sur les photos pour mieux en profiter)

Default

Des joueurs, non d'arcades, mais sous les arcades du Campo Santo

 

Quelques auteurs, locaux ou pas, avaient fait le déplacement (Arnaud Urbon, Frédéric Delporte et bien d'autres encore) et vous pouviez même vous retrouver avec un intérieur de boite gribouillé par vos auteurs favoris : Gaetan Beaujannot, Jérémie Caplanne, Charles Chevallier, Laurent Escoffier, Jean-Yves Montpertuis et Philippe Des Pallières.

DefaultDefault

Que l'on présente un proto ou un jeu à venir en grande surface, on rigole quoi !

 

Pour la figurine, vous pouviez jouer à Eden et sa déclinaison Escape, Fury, Krosmaster Quest ou DBA avec les vraies armées peintes à l'officine. Il y avait également l'équipe de Briskars avec des figurines magnifiques en 54 mm, format inhabituelle, à la gamme "anthropomorphique" si bien peinte qu'elle donnait envie de tâter du pirate.

Default

Les armées de DBA commencées pendant la TTTV

 

DefaultDefaultDefault

 

Était également présent l'équipe de Klip'N Play qui propose des éléments de terrains (ici des bâtiments plutôt futuristes en ruines pour des univers typés "Warhammer 40k") facile à construire, légers et déjà décorés, un peu comme la gamme proposée par Battle Systems Ltd.

En continuant dans les accessoires, Gozu Zone proposait également ses accessoires de jeu, spécialisés ou non, pour que vos "amours-de-boites" soient bien rangées, toutes triées.

Default

De quoi se faire une belle table rapidement !

 

Du prototype aussi, il y avait... et il est intéressant de constater que les joueurs sont toujours aussi intéressés et disponibles à essayer les créations d'auteurs, eux-même de plus en plus nombreux également. Que ce soit pour recréer l'attaque de la Pieuvre Géante sur le Nautilus, pour gaver son chariot d'or jusqu'à malheureusement le faire craquer et ne pas pouvoir le sortir (ce qui est ballot, vous en conviendrez) ou dans l'espace, refaire les missions d'Ulysse avec un équipage variée et un vaisseau qui, comme ses occupants, devient de plus en plus efficace au fur et à mesure des parties et de l'expérience accumulé... et tant d'autres... il y avait de quoi playtester.

 

DefaultDefault

Default

Monsieur "Zeblate3D", responsable du secteur multi-casquette "à votre service, j'écoute ?"

 

Le jeu de rôle n'était pas en reste, le Trollball non plus. Les enfants, particulièrement en sécurité dans le milieu fermé qu'est le Campo Santo pouvait s'en donner à coeur joie à tenter d'emmener la balle tout en "trucidant" à l'épée "amicalement" ses adversaires... ou jouer plus calmement au Mölkky !

 

DefaultDefault

 

Côté jeux de plateau, peu d'éditeurs n'étaient pas à Orléans en ce mois de septembre. Toutes les dernières nouveautés et même les futures sorties (ou presque) étaient présentes. D'Aya (Act In Games) à Antarctica (Atalia) en passant par Taverna (GAG), sans oublier le Kraken d'Abyss, New York 1901, les extensions de Fleet Commander et Siggil, De l'Or pour l'Equipage, Les Taxis de la Marne, les sorties à venir chez Funforge et la gamme "familiale joueur" de Haba, Reliques & Co et For Sale chez Iello... bon sang, nous n'arriverons jamais à tous les citer...

 

DefaultDefault

 

Edge avait un grand stand pour toute la gamme Star Wars et Arcadia Quest ; Filosofia, Gigamic, et Superlude n'étaient pas en reste. Même l'extension de Flick'em Up de Pretzel Games était là.

Mafia de Cuba, 10' to Kill, l'extension Diligence pour Colt Express, Raptor, Mysterium, Le Secret des Sarens ou Harald, Dragon Keeper... Nous ne sommes même pas sûr qu'il y avait le temps concret de jouer à toutes ces nouveautés... sans compter l'énorme stand d'Asmodee et tous les jeux plus... "anciens" que l'on retrouve (ou découvre) toujours avec plaisir.

Et qu'on ne me fasse pas dire ce que je n'ai pas dis. Les éditeurs à taille humaine étaient bien présents aussi : Ilopeli, Bankiiiz Édition, Sweet November, Lui-Même, La Haute Roche... Tous, on vous dit !

 

DefaultDefault

 

Incroyable finalement ce que ce foisonnement de jeux de la rentrée, alors qu'Essen est encore à venir, procure de plaisir finalement à un public bien présent et disponible. Et s'il ignore tous ces jeux prêts à lui sauter dessus tout bientôt, il n'en a cure, ne souhaitant que profiter de l'instant présent et "jouer", tout simplement.

Ce qui tombe bien : il y avait là de quoi jouer à toute heure (ou presque) et à tout âge (avec un stand pour les tout-petits). Et en avant les rencontres, autour d'une discussion, d'une table, avec le jeu comme introduction pour se parler, échanger, jouer... Bref, le concret appréciable de cette passion que nous apprécions tant ici, un peu plus loin des réalités plus terre-à-terre, économiques et commerciales, juste tapies dans l'ombre le temps d'un week-end...

Retrouvez l'album souvenir d'un apprenti-photographe en attendant de se retrouver l'année prochaine autour de la troisième édition d'Orléans Joue et... mention spéciale à tous les organisateurs et les bénévoles qui, par leur efficacité et leur sympathie, permettent à chacun de passer ce moment dans le plus grand confort possible : Merci !

 

DefaultDefault

 

DefaultDefault

 

DefaultDefault

 

Default

 

DefaultDefault

 

DefaultDefault

 

DefaultDefault

 

 

Default

 

DefaultDefault

 

DefaultDefault

 

DefaultDefault

 

Default

 

DefaultDefault

 

DefaultDefault

 

DefaultDefault

 

Default

 

DefaultDefault

 

DefaultDefault

 

DefaultDefault

 

Default

 

DefaultDefault

 

DefaultDefault

 

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Kommentare (9)

Default
Alkaias
Alkaias

Ce fut en effet très sympa, merci encore aux organisateurs de m'avoir permis d'y participer. Et merci à Monsieur Guillaume pour son clin d'oeil à mon proto G.O.D.S (Ulysse tout ça tout ça...). J'espere que vous avez passé un bon moment en l'essayant !

Spacetrognon
Spacetrognon

Merci pour cet article plein de joie ludique. Le bénévole que je suis en a presque la larme à l'œil et nos estimés organisateurs doivent rougir de contentement (avec raison !)

Les joueurs sont effectivement des gens sympas et c'est un plaisir d'animer des tables dans ces conditions, y compris quand il pleut!

Alors, à l'année prochaine!

teletactica
teletactica

Bravo pour ce magnifique festival. Pour y avoir passé le dimanche, c'était très convivial et bien agencé. La pluie n'a rien gâché. Vivement le prochain.

capitainebarbe

Super reportage. Super festival. Super fier de mes chouchoux a l'orga. Braaaaavo!!!

arckaon76
arckaon76

Ah mon dieu ! Je ne me souvenais pas qu'on avait pris cette photo ! Je fais animateur pervers sur celle-ci, mince xD

SiG
SiG

Très bonne journée ludique en famille dans un cadre magnifique. Beaucoup de jeux à voir et à tester !!

Super organisation !! Vive la monnaie de singe !!

Zemeckis
Zemeckis

Bien sympa cette journée, malgré un peu de pluie et de vents. Plein de bonnes découvertes et de tests :

For Sale

Aramini

Reliques

Fluxx

Zombie Dice

Time Stories

Propagandes

Mysterium

Arcadia Quest

Fred 29
Fred 29

Merci Monsieur Guillaume pour cet article qui résume parfaitement la deuxième édition de ce nouveau rendez-vous ludique incontournable. (sympa le clin pour mon jeu "Kann, le combat" : eh oui, la grosse pieuvre et le Nautilus, c'est moi ;) et à très bientôt pour une TTTV.

tihroflan
tihroflan

C'est pas juste, à Orléans, y'a TricTrac, du coup ça fait venir les auteurs et les éditeurs

A Alençon (dans la froidure de l'Orne, en Basse-Normandie) les éditeurs n'ont envoyés personne, mais les 80 bénévoles ont assurés comme des bêtes.

Ceci dit, pour une première édition, il y a quand même eu un auteur, Léandre Proust et plus de 3000 visiteurs, on y croit, on y croit, 100 000 l'année prochaine

Ceci dit, bravo à la ville d'Orléans et à tous les bénévoles et autres participants