KmylleMuzo

[Paladins du royaume de l’Ouest] : chez Pixie, c’est chevalerie !

[Paladins du royaume de l’Ouest] : chez Pixie, c’est chevalerie !

Vous connaissez peut-être l’auteur, Shem Philips, pour sa trilogie sur les Vikings (Pillards, Explorateurs et Charpentiers de la mer du Nord). Il revient sur le devant de la scène avec son compère The Mico aux illustrations pour une nouvelle trilogie, dont le thème est cette fois-ci l’Europe de l’Ouest du Haut Moyen-Âge, aux environs de l’an 900 (en plein pendant les invasions vikings, coïncidence ?), et assisté pour ce volume par S. J. Macdonald. Paladins du royaume de l’Ouest est le second volet de cette trilogie, il arrive juste après Architectes du royaume de l’Ouest dont l’extension, L’âge des artisans, sortira en français aux alentours de mars 2020. Édité par Garphill games, Paladins du royaume de l’Ouest est disponible en français grâce à Pixie games depuis début décembre 2019. Alors revêtez votre armure, enfourchez votre cheval et chargez !

 

Quel est le principe du jeu ?

Dans Paladins du royaume de l’Ouest, chaque joueur incarne un personnage influent d’une ville cherchant à la développer en recrutant des artisans, et à la défendre en construisant fortifications et garnisons, en combattant les envahisseurs (Sarrasins, Vikings et Byzantins, les ennemis potentiels ne manquent pas à l’époque !) ou en les recrutant comme mercenaires pour protéger la ville et ses habitants. Pour réussir cela, les joueurs disposent de pions ouvriers de différents types qu’ils peuvent affecter à des actions sur leur plateau personnel ou sur le plateau principal. Ils devront développer leur influence, leur force et leur foi pour augmenter la portée de leurs actions et gagner des points de victoire en fin de partie.

 

OK, mais comment ça se joue ?

Après avoir placé le plateau principal au centre de la table, on dispose les decks de cartes Villageois, Rempart, Dette, Suspicion, Envahisseur, Ordre du roi (objectifs communs à accomplir), Faveur du roi (actions supplémentaires très puissantes) et Taverne dans les emplacements prévus à cet effet. On tire ensuite des cartes Villageois et Envahisseurs et l’on fournit la réserve des impôts avec le nombre de pièces requis selon le nombre de joueurs. Enfin, on garde à portée de main les pièces, provisions et ouvriers pour former une réserve.

Chaque joueur prend un plateau personnel (à noter que le recto des plateaux est le même pour tous les joueurs, et que le verso permet d'ajouter une IA) et un certain nombre d’Ateliers, de Moines, de Garnisons, de Jarres (ces 4 éléments débloquent des bonus au fur et à mesure qu'ils sont construits) et de marqueurs Attributs qu’il place sur son plateau de manière à recouvrir les cases correspondantes. Il reçoit également un deck de 12 cartes Paladin (les mêmes pour chaque joueur) ainsi que 3 pièces et 1 provision. Enfin, chacun recrute gratuitement l’un des Villageois disponibles sur le plateau principal, puis on remplit les emplacements laissés vides.

 Paladins du royaume de l'ouest

Plateau personnel

Le jeu se déroule en 7 manches. Au début de chacune, on révèle la carte Ordre ou Faveur du roi correspondant à la manche en cours et chaque joueur pioche les 3 premières cartes Paladin de son deck. Il en mettra une sur son deck, une sous son deck et utilisera la troisième pour cette manche. La carte Paladin choisie apporte 2 ouvriers, une augmentation temporaire d’Attribut et une capacité spéciale. Puis, chacun choisit l’une des cartes Taverne disponibles rapportant 4 ouvriers supplémentaires.

Les joueurs jouent à tour de rôle une action, sur leur plateau individuel ou sur le plateau principal, en posant sur les emplacements d’actions les ouvriers dont la couleur correspond au coût de l’action choisie, jusqu’à ce qu’ils aient tous passé. Sans rentrer dans les détails, les actions disponibles permettent de récupérer des ressources, de réduire le coût de certaines actions, de récupérer des cartes Villageois ou Envahisseurs, d’obtenir un ouvrier joker, d’envoyer des moines ou de construire des garnisons sur le plateau principal, de bâtir des fortifications, de se débarrasser d’une carte Suspicion ou enfin d’enlever tous les ouvriers présents sur un emplacement d’action (ceci afin de pouvoir la réutiliser une seconde fois lors de cette même manche).

Certaines de ces actions permettent d’augmenter vos niveaux d’Attributs (foi, force et influence) tandis que d’autres nécessitent d’avoir atteint une valeur d’Attribut précise pour être activées. D’autres encore permettent de récupérer de l’argent, non pas dans la réserve générale, mais dans la réserve des impôts, notamment par le biais des cartes Suspicion. Lorsque cette réserve est vide, une inquisition est déclenchée. On regarde quel joueur détient le plus de cartes Suspicion ; il prend alors une carte Dette, puis chacun peut se débarrasser de la moitié de ses cartes Suspicion et on remplit à nouveau la réserve des impôts.

Tric Trac

Mais qu'il est long ce royaume !

Une fois que tous les joueurs ont passé, le pion premier joueur passe à gauche. Tous les emplacements d’actions sont vidés de leurs ouvriers, on rajoute des cartes Villageois et Envahisseurs dans leurs lignes respectives, et une nouvelle manche commence, jusqu’à la fin de la septième. On procède alors au décompte des points.

On gagne des points en fonction des Ordres du roi complétés, du niveau atteint par les Attributs, des Ateliers, Garnisons, Absolutions et Fortifications construits, des moines missionnés, des dettes payées et impayées, des Envahisseurs convertis et des ressources restantes. Le joueur ayant le plus de points de victoire à la fin de la partie est déclaré vainqueur.

 

Bon ça reste assez abstrait tout ça, est-ce qu'il est bien ce jeu ?

Paladins du royaume de l’Ouest est sans doute le jeu le plus orienté vers les joueurs experts créé par l’auteur. On retrouve ce qui a fait le succès des précédents opus de Shem Philips : une mécanique simple mais riche de possibilités servie par une iconographie très claire. De plus, les règles ne sont pas très lourdes et après une première manche chacun sait comment jouer. On retrouve la patte graphique bien agréable de The Mico qui apporte une vraie personnalité aux Villageois, Envahisseurs et Paladins.

 Tric Trac

Quelques cartes Envahisseurs

Côté stratégie, le fait que chaque action ne soit disponible qu’une seule fois par manche incite à bien réfléchir à l’ordre dans lequel on va les réaliser afin d’optimiser un maximum leurs effets. Néanmoins il faut tout de même surveiller ce que font les autres joueurs, car ils pourraient bien vous voler sous le nez le Villageois que vous désiriez recruter, l’Envahisseur que vous souhaitiez convertir, la Faveur royale qui vous faisait de l’oeil ou encore l’emplacement rêvé pour construire votre garnison. Méfiez-vous également de cet adversaire qui viendra prendre la dernière pièce dans la réserve des impôts, vous faisant ainsi récupérer une carte Dette ! Cependant ne vous inquiétez pas, comme pour Architectes du royaume de l’Ouest, la possession de dettes n’est absolument pas rédhibitoire, et vous pourrez les rembourser au cours du jeu afin de récupérer des points de victoire supplémentaires. 

Le fait que l’on remette l’une des cartes Paladins piochées sur le dessus de notre pioche permet d’avoir une visibilité sur les actions que l’on pourra faire à la manche suivante et donc de programmer sa stratégie en fonction. Enfin, il vaut parfois mieux garder quelques ouvriers en réserve pour le tour d’après plutôt que de tous les utiliser sur une action qui ne serait pas optimale.

La rejouabilité est excellente car il existe suffisamment de cartes Ordre et Faveur du roi pour que les parties se suivent sans se ressembler. De plus, les joueurs peuvent partir dans des directions complètement différentes et l’on peut se retrouver malgré tout avec des scores extrêmement proches en fin de partie, ce qui est pour moi le gage d’un jeu bien équilibré, avec lequel chacun peut réellement s’amuser ; il n’y a pas une seule stratégie gagnante à tous les coups, il faut s’adapter au cours de la partie.

À noter qu’au verso de la boîte, vous trouverez les tailles de protège-cartes nécessaires pour sleever votre jeu, vous pouvez ainsi grouper votre achat afin de protéger votre jeu au mieux, les sleeveurs fous apprécieront l’attention !

Si vous avez aimé d’autres jeux de la série des Vikings ou le plus récent Architectes du royaume de l’Ouest mais que vous recherchez un volume un peu plus corsé en termes de réflexion, Paladins du royaume de l’Ouest est sans doute fait pour vous ! Le dernier opus de la trilogie devrait s’intituler Vicomtes du royaume de l’Ouest. Si l’on dispose encore de peu d’informations sur celui-ci, on peut espérer que Shem Philips saura nous apporter de nouvelles mécaniques et plaisirs de jeu dans l’univers qu’il a créé.

 

Fiche technique du jeu

Éditeur : Garphill games
Auteur : Shem Philips
Illustrateur : The Mico
Nombre de joueurs : 1-4
Âge : 12+
Durée : 90-120 minutes

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Les jeux dont on parle dans cet article

Kommentare

Default