Docteur Mops

Pandémie : Le Remède ou l'infection par le dé

Pandémie : Le Remède ou l'infection par le dé

C’est un peu le lot des jeux de société à succès. Un jour ou l’autre on se demande si l’on ne pourrait pas en faire une déclinaison « jeu de dés ». L’histoire nous a démontré que l’exercice donnait des résultats plus ou moins probants mais avec parfois de belles surprises.

Toujours est-il que lors du prochain Essen, sera présenté Pandémie : le Remède, la version dé de Pandémie.

Monsieur Phal nous en avait déjà parlé le 14 novembre dernier. Mince presque un an déjà ! C’était la présentation du prototype pour la BBG Con 2013. À l’époque ce proto se présentait sous la forme de charmantes petites bouteilles d’échantillons.

Aujourd’hui le jeu a repris la forme plus traditionnelle d’une boîte.

Default

Tout comme son aîné, Pandémie : le Remède est un jeu coopératif et là également nous allons devoir sauver l’humanité de quatre terribles fléaux mortels qui nous ferons tousser, … et plein de choses monstrueuses avant d’éradiquer l’humanité si nous ne faisons rien.

Ici pas vraiment de plateau de jeu mais un centre de traitement (au centre donc) avec des compteurs permettant de suivre la progression des maux. Tout autour différentes tuiles rondes représentent différentes régions du monde qui sont numérotées.

Default

En fonction de notre expérience du jeu, nous placerons le curseur d’infection sur un début de partie plus ou moins simple.

Nous avons également à notre disposition un joli sac d’infection. Joli mais pas sympa du tout. Dedans plein de méchants dés qui donnent la colique et autres choses odieuses.

Je me sens tout mou…

D’ailleurs nous allons commencer par en tirer 12. Nous jetons tout cela. Il existe 4 maladies. En fonction du résultat nous allons placer les dés sur les régions avec le même numéro. C’est l’infection initiale. Beurk. Attention ! On retirera les dés si d’aventure il se trouve plus de 3 dés de même couleur dans la même région. Ça c’est la cata mieux vaut éviter en début de partie.

Il existe également dans le jeu des cartes événements. On peut déjà en piocher 3 qui nous indiquerons ce qui pourra nous arriver prochainement. Normalement se sont de bonnes choses.

Default

Maintenant il est temps de savoir qui nous sommes et comment nous allons sauver le monde. Ou pas. Il existe comme dans le jeu de plateau ; sept rôles différents. Chaque rôle possède des caractéristiques qui offrent des compétences et un set de dés d’action. Tous les personnages auront donc des chances différentes d’agir en fonction de leur rôle.

Le tour de jeu se compose ainsi :

Le joueur jette ses dés actions et fait celles-ci

  • Il peut donner des échantillons
  • Il peut essayer de trouver un remède
  • Les maladies se propagent

Default

Nos dés d’actions, comme leur nom l’indique nous permettent d’effectuer les actions indiquées. L’avion nous permet de voyager d’une région à n’importe quelle autre. Le bateau permet de se déplacer dans une région adjacente.

Le traitement permet de retirer un cube Infection d’une région et de le mettre dans la zone centrale de recherche OU de remettre un cube Infection du Centre de Recherche dans le sac.

La collecte d’échantillons permet de prendre un dé du Centre de Traitement sur sa fiche de personnage. C’est un pas vers la rechercher d’un sérum.

Certains rôles disposent de faces de dés qui n’existent que pour eux. Leur action est expliquée sur la fiche.

Enfin, le symbole Biohazard fait avancer le curseur d’Infection d’un cran. C’est un dé qu’on ne peut pas relancer. Si le curseur arrive à son niveau épidémique, une épidémie est alors activée.

Une épidémie est déclenchée !

Quand une épidémie éclôt, on prend tous les dés présents sur le Centre de recherche plus autant qu’indiquée sur le niveau d’Infection dans le sac.

On lance ceux-ci et l’on doit donc les ajouter dans les régions indiquées.

Cette propagation peut hélas entrainer des réactions en chaine. Si d’aventure une région dépasse trois dés de la même maladie, elle se propage dans la région adjacente.

Tiens j’ai une éprouvette pour toi

Si l’on a des échantillons à disposition sur sa fiche de rôle, on peut les donner à un autre joueur à condition qu’il se trouve dans la même région.

Mais à quoi donc vont servir ces cochonneries infectées ? Nous allons le voir tout de suite.

Eureka ! J’ai trouvé le remède !

Pour trouver un remède on peut lancer tous les dés échantillons d’une couleur dont on dispose sur sa fiche perso. L’objectif est que la somme des dés atteigne le score de 13 ou plus. D’où l’idée de se donner des échantillons pour que celle ou celui qui tente le remède puisse avoir suffisamment de dés.

  • Si le remède est trouvé, la maladie continue de se répandre mais quand nous la soignons, au lieu de retirer un seul cube d’une région, nous pouvons retirer tous les cubes de cette couleur d’un seul coup.
  • Si la recherche échoue (le joueur fait 12 ou moins) le remède n’est donc pas trouvé, il faudra retenter l’action plus tard.

L’humanité est sauvée… jusqu’à la prochaine partie

Pour remporter la victoire il faut trouver les quatre remèdes.

Mais ceci avant que :

  • Le degré d’infection de la piste n’est pas arrivé au bout
  • Huit éclosions se sont produites
  • Il n’y a plus assez de dés dans le sac à Infection

Car dans ce cas tout le monde a perdu !

Une condition de victoire et trois défaite… C’est vache. Mais sinon ce ne serait pas drôle !

Default


Pandémie : Le Remède
Un jeu de Matt Leacock
Illustré par Chris Quilliams, Philippe Guérin
Publié par Filosofia, Z-Man Games
2 à 6 joueurs
A partir de 8 ans
Langue de la règle: Française
Durée: 30 minutes
Prix: Non renseigné
Dispo : Essen 2014 (Essen)


/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Les jeux dont on parle dans cet article

Kommentare (4)

Default
MushiGames
MushiGames

Grand fan devant inconditionnel de Pandémie, j'ai eu l'occasion d'y jouer il y a un moment déjà. Et clairement, on retrouve avec ce jeu de dés toute la pression de Pandémie classique.

Ce jeu est vraiment un ... remède du genre.

N.

choupou
choupou

Le style de la couverture me donnait l'impression d'être assumé. Notez aussi les sous titres "second degré"

snounn_
snounn_

On Dieu que cette boite est laide ! Pourtant le jeu fait envie ...mais que la boite est laide !c'est quand même malheureux ce choix éditorial, on dirait un jeu des années 80.

thymon
thymon

@snounn_

On dit "je n'aime pas"...