Atalia-jeux

Pikoko, une nouveauté Atalia...

Pikoko,  une nouveauté Atalia...

Si aujourd’hui je prends la plume, c’est pour vous parler de la dernière sortie Atalia : Pikoko.

Pikoko, c’est un peu l’histoire de paons qui jouent à un jeu de cartes tout en se déplumant. Et non, ce n’est pas un strip-poker, mais nous sommes en  effet bien dans un jeu de plis… mais qui se démarque par bien des façons…

Commençons dans un premier temps par vous énumérer ce que l’on retrouve dans ce jeu et qui est commun aux classiques du genre :

  • Le jeu est composé d’un panaché de 5 couleurs de cartes, chacune ayant 11 cartes, numérotées de 1 à 11.
  • Il va vous falloir ici parier sur le nombre de plis gagnants qui seront réalisés.
  • On doit fournir à la couleur, sinon jouer la couleur que l’on veut (pas forcément « atout » si on en a).

Jusqu’ici, nous sommes sur des sentiers connus et savons que ce genre de jeu fonctionne. Mais Pikoko va plus loin, et apporte de réels changements à chacune de ces mécaniques bien huilées afin de les rendre plus savoureuses :

Tric Trac

  • Chaque joueur se verra attribuer lors de la mise en place de chacune des trois manches qui composent la partie une main de 8 cartes, prises depuis le paontalon. Oui, mais il les place sur son « socle paon » sans les consulter, de sorte que les autres joueurs puissent toutes les voir. Ca vous rappelle Hanabi ? Bonne référence, n’est-il pas ? Vous allez voir que dans un jeu de plis, ça fonctionne tout autant…
  • Habituellement, chaque joueur ne pari que sur le nombre de plis qu’il devra faire. Ici, il va vous falloir parier pour chaque joueur, sans exception !
  • Vous ne jouez pas vos cartes, puisque vous ne les connaissez pas. Vous jouerez donc celles de votre voisin de gauche. A vous de réussir à mener les plis dans le sens de vos prédictions pour ne pas être le dindon de la farce ! C’est en « faisan » attention et en ne jouant pas comme une pintade mais à coup de vit le nid vilenies à base de « paon, dans ta face » et vas-y que je te vole dans les plumes que vous parviendrez à l’emporter…

Et pour ne rien gâcher, le jeu comprend également des cartes tricolores, plus souples, qui vont rendre les paris et les choix encore plus cornéliens.

Enfin, si une telle carte est piochée lors de la mise en place de la manche pour déterminer la couleur d’Atout, nous aurons alors droit à une manche « sans atout ».

Tric Trac

A la fin de chaque manche, vous marquez 2pts pour chaque pari réussi, 1pt si vous ne vous êtes trompé que d’un pli, et rien pour tout autre cas. Vous aurez également à jouer, avant de démarrer la manche, une carte pour renforcer un de vos paris fait sur un joueur : s’il est correct, vous aurez 3pts additionnels, mais dans le cas contraire vous en perdrez un. Vous pouvez bien entendu choisir l’option « poule mouillée » et préférer à votre carte +3 / -1 d’en jouer une vous donnant +1pt quel que soit le résultat final…

Le panard, le Panthéon même, reviendra au vainqueur, qui sera comme vous vous en doutez celui ayant le score le plus élevé à l’issue des trois manches. Pour tous les autres, ce ne sera pas la panacée et ils seront des paons à court de victoire et ne verront dans cette partie qu’une sorte de paons démis à panser.

Pikoko pique votre curiosité ? Il ne vous reste plus qu’à vous le procurer, et ça tombe bien : il est dorénavant disponible en boutiques !

Prix public conseillé : 30€

 

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Les jeux dont on parle dans cet article

Pikoko
Pikoko
Par Adam Porter
Illustré par Reinis Pētersons
3-5 10+ 30´
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar

Kommentare

Default