Prenez de l'auteur avec la SAZ

Prenez de l'auteur avec la SAZ
Docteur Mops

Cela fait des années que nous avons fait cause commune avec cette idée : Le nom des auteurs doit apparaître sur les boîtes de jeu.

Une règle qui a par exemple été versée au règlement du concours du Jeu de L'année et qui exclue tout jeu ne présentant pas cette caractéristique.

Pourquoi ? Le goût du showbiz ? Un flattage d'ego en bonne et due forme ?
Que nenni ! Quitte à ce que cela prenne la tournure d'un certain rabâchage, cette demande est faite à la fois pour ancrer le jeu comme un produit culturel et pour protéger les droits de l'auteur.

Vous qui venez ici régulièrement, vous avez appris qu'il existe des jeux d'auteur et des jeux commerciaux. Vous savez que pour prendre un exemple parlant, "Les Aventuriers du Rails" est l'aboutissement du travail de Alan R. Moon qui a développé cette problématique au cours de plusieurs jeux précédents. Vous savez que Bruno Faidutti aime introduire des événements chaotiques dans ses jeux, qu'Alex Randolph avait un rapport au design prononcé, que Dominique Ehrhard aime parler de trinité, que Roberto Fraga aime jouer avec les objets, ... Cette liste est sans fin.

Si les médias généralistes n'ont pas encore bien saisi la diversité culturelle du monde ludique et se cantonnent à quelques recommandations d'achats de fin d'année, il est un phénomène plus grave; celui des éditeurs qui ne respectent pas cette règle qui est la moindre des choses. Je vous parle des auteurs mais cela est aussi valable pour les illustrateurs qui sont encore plus mal traités.

C'est à se sujet que la SAZ (Spiele-Autoren-Zunft) ou association des auteurs vient d'annoncer une action de communication visant à ce que le nom des auteurs apparaissent non seulement sur les boîtes mais sur le devant de celle-ci.

Une proclamation dite de Coaster a été signée par Alex Randolph et plusieurs auteurs de jeux qui s’engageaient à ne pas publier chez un éditeur produisant des jeux anonymes. C'était sur un dessous de verre et en 1988 mais ça compte....

À noter que la SAZ épingle la notion de "Idée du Jeu". Une mention qu'on trouve sur certains jeux. Il faut en effet savoir que les idées ne sont pas protégées en Europe. Ce qui n'est pas plus mal d'ailleurs.

C'est Antoine Bauza qui se charge de la traduction du texte en français. Un de nos grands auteurs qui prête sa langue pour répandre la bonne parole et à qui nous emboîtons le pas.

Depuis juin de cette année, une campagne de distribution de documents auprès des éditeurs et des joueurs a été entrepris par la SAZ. Sûr que la SAZ ne fait pas dans le très rock'n roll en général... Il n'empêche que l'idée mérite et que vous aussi vous pouvez influencer ce qui se passe aujourd'hui dans l'édition.

Le blog d'Antoine Bauza
Le site de la SAZ (english)

* L'image utilisée pour cette annonce est un détournement purement TricTraquien non utilisée par la SAZ.

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Les jeux dont on parle dans cet article

Kommentare (10)

Default
Emmanuelf
Emmanuelf

L'objectif étant à terme de ne plus toucher des redevances ou royalties mais bel et bien des droits d'auteur. Ce qui n'est pas la même chose du tout. On sort de la relation commerciale pour rentrer dans celle de la création.

Alors, oui aux noms des auteurs et illustrateurs sur les boites de jeu.

Ceci dit ma petite expérience en tant qu'auteur - notre deuxième jeu va bientôt sortir chez Djeco - le premier a été édité par Gigamic, montre que ces éditeurs mettent volontier les noms des auteurs sur les boites et les règles mais pas forcément sur le couvercle à la manière de ce qui se fait dans le monde de l'édition.

Je suis sûr que la situation évolue dans le bon sens mais cela ne peut pas se faire sans une reconnaissance fiscale et légale du statut d'auteur de jeu de société qui me semble au moins aussi importante que la place du nom sur la boite.

XRippe
XRippe

En fait, pour Antoine Bauza, il parait que Repos Prod veut virer son nom de la boite pour avoir la place de mettre les logos des prix gagnés.

Bon je rigole, mais j'applaudis des deux mains. Pour poursuivre dans l'analogie avec la BD, le pire s'est produit aux USA, où non seulement les auteurs n'étaient pas cités, mais en plus n'étaient même pas propriétaires de leur oeuvre ! Pour ceux qui s'intéressent au sujet, le combat des auteurs de Superman (Siegel/Shuster) ou de ceux de Batman (Kane/Finger) pour récupérer les droits de leur création est resté dans les annales. Lire par exemple ici, c'est édifiant : http://www.actuabd.com/Les-heritiers-de-Siegel-et-Shuster-peuvent-enfin-partager-les-droits-de-Superman

Citer les auteurs/illustrateurs, c'est aussi reconnaitre que le jeu n'est pas seulement un produit de consommation, donc sous copyright d'un éditeur, mais aussi une création, propriété de son auteur. C'est un sujet auquel les amoureux du jeu que nous sommes tous ici devraient être sensible.

Donc, courage et bonne chance, amis auteurs !

alainE
alainE

KND, en tant qu'éditeur, souscrit pleine à cette campagne. Depuis le départ, le tryptyque Auteur/Illustrateur/Editeur figure sur le dessus de la boîte, sur le dos et dans le livret de règles. Sur les livrets de règle ont trouve aussi le nom des correcteurs, des traducteurs et des principaux testeurs.

Le Korrigan
Le Korrigan

C'est vrai que l'analogie avec la BD est intéressante... le dessinateur n'est pas reconnu comme auteur (cf les soucis d'Uderzo avec le fisc), le coloriste est bien souvent absent de la couv (alors meme qu'ils contribuent au succès de la série, cf le grand Claude Guth qui a ikncontestablement contribué au succés de Lanfeust)...

Mais c'est vrai que pour un joueur, c'est quasi choquant de ne pas avoir le nom de l'auteur sur la couv de la boite tant sa mention présente pour nous un intérêt majeur.

Gageons que dans quelques années il sera aussi aberrant de trouver un jeu sans auteur sur la couv' qu'aujourd'hui un roman sans auteur ou un disque sans chanteur ou groupe indiqué sur la jaquette...

BONY
BONY

Juste pour l'exemple, je signale que chez ILOPELI les noms du/des auteurs sont automatiquement INTÉGRÉS au titre du jeu, donc indétachable et EN PLUS chez ilopeli, comme chez certains autres, BONUS pour les illustrateurs qui SIGNENT SUR LA BOITE, pas au dos, pas dans les règles... Tout ça étant un modèle à suivre je trouve.

phil31
phil31

comment ne pas adhérer a ça

(pas objectif car auteur, mais pas edité.....encore )

gwailo
gwailo

C'est marrant, avant dans la bd c'était le contraire. le dessinateur touchait de la thune et le scénariste avait peau d'balle.

Comme quoi les choses sont en bonne voie quand-même.

beRtuj
beRtuj

Antoine qui ?

Arthas54
Arthas54

Excellente initative que celle ci. Les illustrateurs meriteraient un peu plus de reconnaissance dans leur travail, je parle de gens comme Piero, comme Miguel Coimbra, comme Mathieu Leyssene ou bien encore Nicolas Fructus,Alexandre Roche et j'en passe... Auteurs Illustrateurs on est tous derriere vous :) ( et dans le bon sens ... sens du terme :p )

Ingalls
Ingalls

J'adhère au fond (comme un oeuf à une vieille poëlle sans beurre, mais sans l'odeur).