Monsieur Phal

Puerto Rico sur iPad, ça donne quoi ?

Puerto Rico sur iPad, ça donne quoi ?

Le grand, l’unique, le fabuleux "Puerto Rico" vient d’arriver sur les tablettes d’Apple. Alléluia. Sonnez nufarts*, raisonnez autant que vous pouvez, vous allez en avoir besoin.

Développée par Codito Development, donc avec le moteur Sage, celui de « Tikal », de « Médici », mais sous la houlette de Ravensburger Digital, la chose aura pris du temps. Annoncée fin 2010, l’appli a été mise à la vente ce matin, 4 août. Ils ont pris leur temps pour préparer le passage au virtuel d’un grand classique des jeux à l’allemande très appréciés par les amateurs du ludique de par le monde. C’est qu’il ne faut pas se louper. À l’affut sont les joueurs qui possèdent une iMachine. À l’affut sont ceux qui en voudrait bien une de iMachine et qui trouveront peut-être un argument de plus pour passer le cap…

Que donne cette virtualisation d’un jeu bourré de matériel, de plateau, de pions, de rôles avec ces multiples façons de finir une partie et de marquer des points ? Que donne le désormais classique jeu d’Andreas Seyfarth sortie en 2002, jamais égalé –ou presque- et trustant les classements de tous les sites internet consacrés à la chose ludique ?

Déroutant. Oui. C’est le mot. Parce que pour les vieux de la vieille, le cerveau a mis en place certains réflexes. Des réflexes sur les graphismes, habituant l’œil à telle ou telle couleur, sur l’ergonomie avec les bâtiments au centre de la table, en pile, le petit carre pour le colon sur les tuiles qui vous indique si la tuile est active ou non... Mais pas là. Pas tout à fait. Tout est réduit sur une toute petite surface de rien du tout, et ça surprend au départ. Mais, très vite, on s’y fait. On retrouve ses marques… avec ses gros doigts.

Bien sûr, nous avons droit à la petite musique très vite énervante, que l’on peut couper via les options. Il y a les règles du jeu, très rêche, en pur texte, limite beurk… Mais il y a un didacticiel, un début de partie où la machine vous prend en main et vous explique. Très utile pour ceux qui ne connaitraient pas le jeu du tout, et pour ceux qui le connaitraient, mais qui voudraient faire le tour du propriétaire. Notez que si vous êtes un casse-cou et que vous connaissez déjà un peu « Médici » ou « Tikal » des mêmes développeurs, vous pouvez faire comme moi, lancer une partie et voir ce que ça donne. Forcément, vous risquez de perdre cette première partie, parce que vous allez vous tromper de champs, de bâtiments… Et que l’intelligence artificielle n’est pas mauvaise du tout, contrairement à « Tikal ».

Default

L’appli permet de jouer de deux à cinq joueurs. Des humains, mais aussi la machine. Vous pouvez donc combiner pour toujours jouer à cinq, car chacun sait que c’est à cinq que le jeu prend toute sa saveur. Vous pourrez donc jouer seul si vous n’avez pas d’amis, contre la machine, dans toutes les configs, avec vos amis, mais aussi avec le reste du monde, car l’appli propose de jouer en ligne contre des gens. J’avoue ne pas avoir regardé plus en profondeur, la machine me disant que je n’étais pas connecté…

Par contre, j’ai fait quelques parties contre l’IA. OUi. À 3 et à 5 joueurs. Comme pour « Tikal », vous choisissez vos adversaires en fonction d’un classement Elo, et comme dans « Médici », chaque joueur virtuel a son comportement propre. Par exemple, Maria aura tendance à vouloir des parties courtes avec une obsession dès qu’elle est en tête de prendre systématiquement l‘Intendant pour terminer la partie le plus vite possible. Quand vous avez l’habitude de jouer contre des adversaires qui prennent leur temps pour mettre en place des combos de tueurs sur des parties de 4h, je peux vous dire qu’elle énerve la Maria.

Default

La question primordiale est « Mais est-ce que donc que le jeu est en français ou bien je casse tout ? ». La réponse est simple et rapide : OUI ! Le jeu est multilingue, en français, en anglais, allemand, espagnol… Olé ! La joie et le bonheur. Et tout cela pour 5,99€ ! Bon, c’est plus cher que d’habitude. Mais le jeu mérite. En tout cas, pour l’instant et après 4 parties en moins de 2h (ce qui est un record puisqu’une partie de "Puerto Rico" à 5 ne dure jamais moins de 3 heures par chez nous), j’ai très envie de rejouer pour battre la machine, car oui, je me suis fait battre de pas beaucoup à chaque fois, maudite Maria… Je n’ai pas analysé s’il y avait du King Making, trop concentré sur l’interface, l’ergonomie, mais sur mes prochaines parties, je serais plus attentif, parce que perdre de 1 point, ça agace non ?

En résumé, je ne pense pas y jouer à plusieurs autour de l’iPad, préférant tout de même tripoter des cubes en bois, mais seul, pour s’entrainer et varier les stratégies, tenter des choses, essayer, jouer dans un train… l’application est assez plaisante.

Pour acheter l'application chez Apple, c'est par là !
Une vidéo de présentation de la version carton sur la TT TV, c'est par ici !

"Puerto Rico HD"
par Ravensburger Digital / Codito Development
Sur l'App-Store
Sortie : 4 août 2011
Prix 5,99 €

* le nufart est un petit instrument embouché, en bois, produisant seulement 4 notes, très utilisé au XIVe siècle dans le sud de la France pour rassembler les troupeaux.

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Les jeux dont on parle dans cet article

Kommentare (5)

Default
Zaroff
Zaroff

Je peine à me remettre du "Sonnez nufarts"...

M.Phal a écrit :"Bien sûr, nous avons droit à la petite musique très vite énervante," C'est surement du nufart...

solice
solice

et sur android.......... ? Aura-t-on la chance de voir ce type de portage ?...

Stornhill
Stornhill

Je fonce sur la version Ipad, et comme Bik et DocGuillaume, je patiente péniblement pour la version deluxe...

A quand un portage Ipad d'Agricola, Goa et Endeavour?

Bik
Bik

Je veux la version plateau 10 ans deluxe moôa,

elle sort quand cette coquine???