Docteur Mops
Rex, jeu fidèle

Il fut comme à l'habitude annoncé sur le site américain de l'éditeur FFG puis suivi de peu sur son pendant local Edge.

Non "Rex" ne nous propose pas une uchronie avec des dinosaures dedans pour faire différent de pas pareil. Heureusement la mode Dinotopia semble avoir fait long feu. "Rex" c'est l'empereur Lazax qui réside à Mécatol Rex. Je sais que tout cela ressemble à un mauvais roman de science fiction avec des noms à coucher dehors pour faire plus exotique mais il ne s'agit que du contexte déjà développé dans un autre jeu : "Twilight Imperium" Qui n'a d'ailleurs de light que le Twi.

En réalité, cet empereur qui se fait éliminer dès le début du jeu ne devrait même pas être là. Un autre aurait dû prendre sa place sur une planète désertique nommée Arrakis. Tout à fait ! La planète des fameux Fremens tant convoitée pour son épice décrite dans les romans fleuve de Frank Herbert à partir de 1965.

Default


Le premier jeu s'inspirant de cet univers se nomme sobrement "Dune" et fut publié pour la première fois en anglais chez Avalon Hill. Il rencontra un tel succès que deux extensions suivirent bientôt.
"Dune" fut francisé par Jeux Descartes assez vite et le jeu bien qu'exigeant et non exempt de défauts est devenu un des symboles des jeux modernes pour les vrais joueurs qui alternaient alors avec quelques parties de "Diplomatie" ou de "Civilization".

Ce "Rex" n'est en réalité que la ré-édition de "Dune" même s'il semble qu'on ait perdu deux des auteurs initiaux en cours de route. FFG voulait depuis longtemps faire une édition révisée de ce fleuron du jeu de plateau mais voilà, les négociations pour l'obtention des droits ne se passèrent pas à leur avantage.

Default


Projet terminé ? Non, adieu Dune et ses vers des sables, FFG possède suffisamment d'univers construits pour leurs innombrables jeux et celui de "Twilight Imperium" était celui qui était à la fois suffisamment riche et qui permettait, moyennant quelques torsions légères de se plier aux règles de l'ancien "Dune".

Default


On y retrouve ce que nos collègues d'outre-Atlantique nomment le Simultaneous Dial Based Order System qui est devenu en français la roue de combat.

Ce petit ustensile permet lors des affrontements de programmer à l'avance le nombre de troupes combattantes (qui seront perdues quoiqu'il arrive), le personnage qui les dirige et une carte de stratégie (les armes dans l'ancienne version).

Le but du jeu reste le même, conquérir trois forteresses ou remplir les conditions de victoire de la race dont on préside au destin.
Si au bout de huit tours, personne n'a rempli une de ces conditions, des éléments d'évaluation permettront de connaître le vainqueur.

Default


Si le nombre de tours est désormais fixé ne croyez pas pour autant que le jeu sera court. Comptez entre 1 et 4 heures suivant les cas de figures.

Default


On y retrouve également les cartes de traitres qui faisaient la joie (ou le malheur) des joueurs de "Dune". L'un ou plusieurs des vôtres a peut-être été retourné contre vous et se dévoilera au grand jour durant la partie.

Default


Et la tempête ? Arrakis était constamment balayée par une tempête qui faisait le tour de la planète avec une incidence sérieuse sur les zone où elle s'arrêtait.
Pas de tempête sur la capitale de la galaxie mais des bombardements réguliers dont on imagine bien qu'il vaut mieux ne pas se trouver dessous.
Ce sont de jolies figurines de Dreadnought qui indiqueront la zone bombardée. Un paquet de cartes spéciales indiquera à chaque tour son déplacement.

Plus non plus de collecte d'épice mais une collecte d'influence (l'argent du coin). Là encore, des cartes reflèteront les "poussées" d'influence dans certains lieux.

Combats simultanés avec bluff, alliance, traitrises, menaces, pots de vin, on retrouve tous les éléments qui faisaient de "Dune" un jeu particulièrement immersif.

Default


Certains points de règles ont été revu afin de moderniser la chose. Il est désormais interdit de faire des alliances quand on joue à trois et dans les autres cas, il n'est pas possible de s'allier à plus d'un joueur. Des règles que les vieux joueurs chenus de "Dune" appliquaient déjà.

Je vous laisse regarder le matériel fourni dans la boîte sur la fiche du jeu. C'est du lourd.

Alors ça vous tente d'adopter "Rex" ?

"Rex : Les derniers jours d'un empire"
Un jeu de Bill Eberle, Jack Kittredge, Peter Olotka, Corey Konieczka et John Goodenough
Illustré par plein de gens
Publié chez Edge pour la VF et la VEs
Un jeu pour 3 à 6 joueurs à partir de 14 ans
Public connaisseurs
Disponible plus tard mais dans l'année

Default

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Kommentare (15)

Default
guiguich07
guiguich07

Pour ma part, je trouve ce jeu plutôt attrayant!!! Le plateau est sympa, le matos semble bien fourni et bien fini! Tout comme l'histoire d'ailleurs!

Et il manque tellement peu de référence en jeu de science-fiction que je prends sans rechigner!

Pour ce qui est de savoir si c'est un remake de Dune et bien , j'ai envie de dire qu'on s'en fout un peu^^ Si on devait s'offusquer ou se braquer dés qu'un jeu "nouveau" est basé sur de l'ancien et bien on jouerait encore aux billes et je n'ose même pas vous parler du cinéma!

De toute façon, comme tout jeu, sa valeur se fera sur le terrain :)

Pour finir, je dirai juste que j'ai hâte de tester ce jeu :D

Ingalls
Ingalls

On peut l'implorer ou pas le grand schlom?

Docteur Mops
Docteur Mops

@Rodenbach : 15 tours. Vous avez une mémoire de Harkonen ^^

Rodenbach
Rodenbach

le nombre de tours était déjà limité dans Dune(en tout cas dans la version Descartes). Par contre ce n'était pas 8.

12 ?

Lalala
Lalala

@Dr.Mops: Quand on enlève l'univers de Herbert, il ne reste que le système de jeu. Je vous enjoint à faire une partie de ce Rex pour voir ce qu'il en reste. Perso, je suis outré par le fait des pions Leader à clipper dans les roues de combat qui se détruisent après quelques utilisation, par les-dites roues de combat et par les vaisseaux en plastique qu'on paie alors qu'il ne servent pas! Je trouve que ce jeu n'a pas l'air d'avoir été testé mais qu'il est un attrape-c******** pour des nostalgique du fameux Dune.

Docteur Mops
Docteur Mops

@Leader : Les avis laissés sur la version anglaise (dont le vôtre) font des reproches à ce qui faisait tout le plaisir du "Dune" original. Bien du temps à passé depuis c'est vrai. Un des intérêts de "Dune" était son aspect asymétrique. Alors ce Rex n'est-il pas assez modernisé ?

Docteur Mops
Docteur Mops

@ thierry lefranc : Effectivement, les crédits portés sur la version Descartes sont pour le moins confus.

Lalala
Lalala

"le jeu à l'air excellent", ouais enfin l'habit, le moine etc. "Le jeu est formidable" on aime bien rigoler ici, mais faut pas aller trop loin quand même! Testez-le avant de l'acheter surtout, et lisez-les avis.

Ingalls
Ingalls

La question fondamentale est : peut-on encore implorer le grand chlom? (me souviens plus de l'orthographe, si orthographe il y a).

cal
cal

Le jeu est formidable. Vivant au Canada, j'ai la version en anglais et si vous aimez Dune ou Twilight Imperium, vous devriez adorer ce jeu.