Monsieur Guillaume

Sherlock Holmes Detective Conseil : Jack l'éventreur & Aventures à West End

Sherlock Holmes Detective Conseil : Jack l'éventreur & Aventures à West End

216c2274f77ccc213b8fb7b1cd1c25d9b43e.jpe

 

Quoi de mieux qu'une réelle enquête, avec ses pistages et ses fausses pistes, ses interrogatoires avec plus ou moins de succès... Quoi de mieux donc qu'une réelle enquête pour démarrer un article sur un jeu d'enquête ?

 

be64ee02d20c1532b3934b6687cab41e09c7.jpe749ea6e998022afbd0b8279368bc2f9041f0.jpec17b7cd88dc01e9c50a1235fe812ac17fbb9.jpe

Les différentes anciennes versions

 

Deux ans, c'est le temps qu'il aura fallu à Cyril Demaegd (Space Cowboys / Ystari) pour retrouver l'auteure encore vivante d'un jeu édité initialement en 1981 aux USA puis en 1984 en France par feu Jeux Descartes. Remontant les quelques preuves encore existantes, c'est finalement Suzanne Goldberg (Suzanne Grady depuis) qui fût retrouvée (Gary Grady étant décédé) grâce à Tom Lehmann qui, connaissant tout le monde dans la baie de San Francisco, fréquentait le même club de danse... en tout cas, c'est ce que retiendra la légende. Quelle histoire de fou ! (Raymond Edwards, crédité uniquement sur la boite de base dans les auteurs, semble plus être dans l'ombre...)

 

17ec29bc14964d2125089f1bb1ac3a1f7250.jpe

La nouvelle "ancienne" version

 

Traces, indices & jeu !

Ce jeu, Sherlock Holmes Détective Conseil, non content d'être auréolé d'un Spiel des Jahres en 1985, connait une véritable renaissance avec la ré-édition fin 2010 par Ystari. Rendez-vous compte : Plus de 65 000 boites... Plus de 65 000 boites de base du jeu vendues... dont 30 000 en France !Un pari et un travail de fou à la fois, qui s'avère rencontrer les joueurs alors que certains des éléments constitutifs du jeu ne semblaient pas faire pencher la balance en sa faveur :

518670b434121b210162714ddac3b9ad9bc4.png

- Des enquêtes qui, une fois terminées, ne peuvent être refaites par les joueurs. Les débats houleux autour de la sortie de TIME Stories, quelques années après, montrent bien que le sujet peut être sensible alors même qu'à sa première édition, les rôlistes n'y voyaient aucunement un problème, habitués à acheter un scénario pour ne le jouer qu'une fois également (oui, certes, merci, le maître de jeu peut le faire rejouer à un autre groupe de joueur... ce qui est tout autant le cas des autres jeux cités ci-dessus : un autre groupe de joueur )

- Un jeu basé uniquement sur la lecture de textes et les échanges verbaux entre les joueurs pour chercher et démêler la vérité... ce qui peut sembler un peu "aride" à première vue. 

eda640822e84a92e9875db84d698abefc3f1.png

 

Une nouvelle boite numérotée 3

Aujourd'hui, 6 ans après, 20 enquêtes plus tard pour être précis, la plupart en extension dans un format peu pratique pour les boutiques, la réalité du monde ludique a changé. Une Lapalissade, certainement, mais qui explique en partie l'évolution du format de ce nouveau Sherlock Holmes Détective Conseil : Jack l'éventreur & aventures à West End. Les illustrations de Neriac accompagnent maintenant à l'intérieur des livrets les illustrations de couvertures d'Arnaud Demaegd. La couverture de la boite est plus intemporelle, moins personnifiée et résulte du travail de Pascal Quidault. Le plan de Londres a été entièrement remaniée et refaite par Bernard Bitler (le fou, oO), et remaniés aussi l'annuaire et les polices d'écritures des journaux. 

05997462d8cd0422a1b9767fc64fc60fca02.png9a66ba0923ece146d2d71334df182ebe4c05.png

4b99cb028cb84fd8d7c470e0019b22cbac97.png

Si nous vous parlons de plans, journaux, règles du jeu, etc... vous comprendrez qu'il s'agit là d'une boite complète, un "stand alone", une boite à part qui se suffit à elle-même et qui contient tout ce dont il y a besoin pour jouer. Vous pourrez faire les 10 enquêtes de cette boite fourreau inédite et très classe sans avoir jamais rien acheté avant dans la gamme. Pour terminer le petit tour d'horizon des changements, les questions sont imprimées à l'envers en fin de livret pour éviter de trop laisser traîner les yeux lorsqu'on parcoure ce dernier et les réponses sont dans une enveloppe à part qui, non contente de les cacher à l'oeil inquisiteur, officialise et ajoute à l'ambiance de fin de partie lorsqu'on l'ouvre.

 

 

Quand le "What ?" sonne !

Petit tour rapide du jeu en lui-même : chaque livret est une enquête, et après l'exposition de l'intrigue, les joueurs choisissent qui ils vont voir et interroger, se rendent au paragraphe adéquat, lisent ce dernier, échangent et réfléchissent sur ce que les informations apportent, ou pas, avant de chercher dans les journaux ou sur le plan vers quelle piste suivante ils vont aller et rebelote. Au fur et à mesure des faisceaux d'indices, les joueurs penseront être prêt à dénouer les fils du crime. Ils rejoindront alors Sherlock qui leur posera des questions dont les réponses, pondérées par le nombre de paragraphes lus, donneront un score sur cette résolution. 

 

6f38578f8bd4f737fc1e5388325f6188c0b3.png8e85eef563ff76675c91b32d89ab0ac9efd1.pnge22200be91a27c1041e3222876ee24d3ad09.png

 

Ici, les enquêtes numérotées de 5 à 10 sont des cas qui n'avaient jamais été édités en français. Elles sont présentées ici, retravaillées et ciselées par Thomas, Cyril et toute l'équipe. Et même si nous passons un peu vite sur ces dernières pour ne rien en révéler, il est évident que c'est toujours un plaisir de retrouver Sherlock Holmes autour de nouvelles affaires. D'autant qu'elles se passent 10 ans après les premières. Ne vous attendez pas à retrouver un style connu car le contexte et le style ont suivi les évolutions de l'histoire. Et puis, les personnages ont changés, comme Wiggins, qui est devenu acteur. L'écriture de ces enquête traduit donc cette ambiance d'époque dans le Londres d'avant-guerre 

 

240dc73e9c973150ce0c40d3f9501a616cd3.png3370d267880c3979910e74d6279fc4591289.pnga45b961afbf1b7447ea36cc96b850cd6eef6.png

 

4a8f24268345461312e583614d82171215f8.png

 

Oups, mon couteau a "rippé"...

ef213a4f451501ff90efb77d16b05b25dcd0.png

 

 

Les quatre premières enquêtes sont à part. Sans être dans la lignée de Queen's Park, considérée, avec le système du temps qui passe autour d'une enquête sur trois jours, comme l'une des plus complexes à appréhender, ces quatre enquêtes représentent un pan bien particulier de cette boite. Elles sont le fruit du travail énorme de Jérome Ropert, "ripperologue" devant l'Eternel, qui envoya plus de 280 pages à Ystari il y a de cela plusieurs années.

 

468e137644905369479fda094105ba6316bc.png

 

 

L'autre partie du travail, et non des moindres, fût de réussir un défi énorme : Faire de chaque nuit de meurtre une enquête à part entière avec un début et une fin, des objectifs et un intérêt propre. Mais il fallait également que chacune des quatre enquêtes fassent progresser l'enquête "générale" si l'on peut dire qui peut aboutir à l'arrestation de Jack lui-même.

 

 

 

b0a2c3b7c3f4b172029ac6352b0a436fca85.png

 

De plus, passant dans le domaine de la réalité, l'ambiance et les ressorts des enquêtes y sont complètement spécifiques, particulières. Les tonalités du quartier de Whitechapel, la teneur même des meurtres, donnent aux enquêtes une couleur plus sombre, restant ludiques, mais réalistes.

De plus, avec toutes les données historiques, et bien que l'énigme "Jack l'éventreur" reste entière à ce jour, vous pourrez, à grand coup d'intelligence et de logique, arrêter un coupable tout-à-fait crédible. 

 

 

 

83dd38a1d4da4456559acdc22659b29bae8c.png

 

élémentaire, mon cher Lock !

Au delà du plaisir de se frotter à de nouvelles enquêtes au parfum changeant et au mystère "Jack", cette boite  est aussi une nouvelle occasion de proposer à tout un chacun de découvrir un jeu assez unique, assez génial dans ce qu'il permet de partager avec des amis. Ce n'est pas vraiment du jeu de rôle, ce n'est pas non plus une "murder party" mais pourtant c'est bien un jeu où le matériel, palpable, comme l'ambiance, non palpable, vous transporte dans un "ailleurs ludique" dont on ressort en clignant des yeux, comme au réveil, et en se remémorant les moments forts, propres à chacun qui généreront encore d'autres partages. Un jeu à vivre de vrais aventures ensembles, en sommes !

50ba6c1ec8e9c7efe6254cc4fc93031b41ed.png2def28815e1a12ee13c2a1d9da8563261216.jpe

Bref, un jeu top qu'il faut essayer, si ce n'est l'adopter... Oui, un Tric Trac Approved, paf, comme ça ! Ce qui tombe bien puisque c'est aujourd'hui qu'il arrive dans vos boutiques. Vivement que nous puissions retourner le fourreau pour laisser apparaître le "affaires classées" (c'te classe) avant de voir arriver, en 2017, les boites 1 et 2 qui reprennent, à quelques menus détails près, les premières enquêtes... d'ailleurs, regardez dans ma loupe, on dirait bien un "4" caché par une tâche de sang, non ? Mystère...

 

d8132da17108fe720e3f64197fcdae0c7f78.png

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Kommentare (3)

Default
labelle rouge
Alors par contre, perso, j'ai sous estimé le jeu en terme de difficulté d'enquête. Je m'étais dis que comme on avait à faire à un jeu grand public et de société, ce serait forcément simplifié par rapport à des enquêtes de SherlocK. Il n'en est rien et comme l'objectif pour Holmes est d'avoir moins de piste que les joueurs, forcément, il y a quelques raccourcis parfois limite logique. Dans l'ensemble ça tient la route mais il faut vraiment réfléchir comme Holmes dans les livres. Tenez-vous le pour dit : si vous paressez, vous perdrez :)
Monsieur Guillaume
Je suis d'accord.
Mais tout dépend du critère et du niveau d'exigence. Perso, si je réussi à résoudre l'énigme et répondre au question, ça me va très bien. Le score devient anecdotique devant le plaisir de l'enquête à plusieurs. Du coup, nous ne le jouons pas en mode compétitif contre Sherlock (enfin, si, mais pas en mode forcené :D)
Archeos
Archeos
Tout pareil, le plaisir d'abord .... le score ben il sera ce qu'il sera ...