Monsieur Guillaume

Situation 4 : Mettre le wargame en pièces !

Situation 4 : Mettre le wargame en pièces !

Ce dernier week-end prolongé a vu se dérouler la 22ème (si les comptes sont exacts) édition des ludopathiques, événement réunissant des joueurs, des éditeurs et des auteurs de tous âges qui répondent à l'invitation du maître des lieux et des cérémonies ludiques : Monsieur Bruno Faidutti. Du beau monde, il y avait, du beau temps, il y eut, et les nombreuses parties de jeux édités ou prototypés témoignèrent du plaisir de se retrouver dans une bonne ambiance mêlant décontraction, business, représentation et rencontres inopinées.

 

22cfd745f46bd504e58b22c4cd021db28cfe.jpe

Bruno devant l'impressionnante table des cadeaux ludiques !

 

4967eab435ed06574780211400a3a236fd02.jpe

 

C'est dans ce cadre champêtre qu'en allant chercher un exemplaire sous verre d'une boisson à base de houblon fermenté dont la population locale a fortement chuté en ces quatre jours passés, nous tombâmes, quasiment à l'arrêt ludique, devant une partie à laquelle participait Bruno Faidutti : ils semblaient répartis en deux équipes et, de chaque côté du plateau positionnées, étaient en train de faire un puzzle dans une atmosphère peu habituelle pour cette activité généralement plus calme que connaissent bien les céphaloclastophiles (rien à voir avec une activité répréhensible avec des céphalopodes) : Ici, des recherches frénétiques ponctuées d'encouragements, d'éclats de rire entrecoupés de positionnements de pièces de plastique sur les pièces de puzzle placées. D'ailleurs le puzzle se reconstitue sur un plateau, les pièces des deux équipes sont de couleurs différentes et chaque équipe à son set.

Si l'instigateur des ludopathiques ne se souvient plus de sa découverte, le jeu est vite devenu un classique de l'événement et pratiquement chaque année il est joué.

 

Je ne sais plus bien comment je l’ai découvert, il y a une quinzaine d’années, mais il est vite devenu un classique des ludopathiques où il est joué presque tous les ans.

 

 

Un homme de verre

Après enquête, bigre, ne voilà-t-il pas qu'il s'agit d'une véritable antiquité, un jeu de 1968. Edité chez Parker, il est signé par un nom certainement peu connu et pourtant d'une vraie ingéniosité : Marvin Glass. Cet auteur est à l'origine de jeux comme Attrape Souris, Rock'em Sock'em Robots ou même Pow ! The canon game for Boys qui pourrait être une inspiration pour Siège et King of the Hill, l'inspiration de L'île infernale... c'est aussi le designer de Time Bomb aux règles aussi simple que se passer une bombe avant qu'elle n'explose entre vos mains, décliné depuis avec le Tic Tac Boum ; enfin, il est le papa des Yakiti-Yak Teeth, ces dents qui se déplacent toutes seules !

 

ca39c74e2231584d043736693d00d3aeff8f.jpe

4aa950bc0d464439a7987e305c7b30fea8ae.jpe

b15207953e4465d022da2b4fc0a6c1017afc.jpe

 

Revenons à notre Situation 4, puisque c'est son nom. Il s'agit bien de reconstituer un puzzle en format wargame (puisque affrontement militaire, vous allez le voir) et en temps réels. Chaque équipe à l'intégralité des pièces et démarre la bataille par sa ligne du fond. Pour progresser sur le plateau, il faut trouver une pièce du puzzle qui s'emboîtera avec une des pièces à votre couleur déjà posées. Vous prenez peu-à-peu possession du terrain en avançant vers l'adversaire... et si possible plus vite que lui.

 

7629b1ff060a798e707d1cf6e71638a19e63.jpe

Oui, bon, la boite fait "kitchasse" au maximum... en même temps, 1968...

 

Tête de pont toi-même, va !

Voyons maintenant les petites règles pour l'utilisation des pièces plastiques qui font de Situation 4 un jeu qui n'est pas seulement un jeu de rapidité.  Certains endroits ont des valeurs. Une fois que ces endroits stratégiques sont recouverts, vous devrez poser un drapeau pour en réclamer l'occupation et ainsi marquer en fin de parties les points qui vont avec. Si vous oubliez de le faire, l'adversaire s'en chargera à votre place. 

Lorsque votre base de parachutiste aura été également complètement "construite" (recouverte) vous disposerez de trois parachutistes qui pourront être envoyés comme tête de pont dans le camp adverse. Vous déposerez un de ces derniers sur une pièce adverse ce qui vous permettra d'y ajouter vos pièces de puzzle comme si c'était la vôtre et donc avancer en territoire ennemi. 

e1ae630db4c20c64f6d12455cf532f8af611.jpe

Recouvrez donc votre unité de blindés et vous voici avec trois chars que vous pourrez placer sur une de vos pièces, interdisant l'accès à votre adversaire à toutes les pièces qui l'entourent à moins qu'il n'approche lui-même un tank. 

Enfin, le pont permet de franchir la rivière qui sépare le plateau sous couvert que vous ayez posé les pièces du puzzle pour reconstituer les deux rives de la dite rivière. Ce pont vous permettra d'avancer vos chars, y compris dans la moitié adverse du plateau. 

Lorsque la partie s'arrête, le plateau étant quadrillé, chaque carré ne contenant que les pièces d'une seule couleur rapportera 50 points à son équipe, un pont correctement placé vaut 100 points et les drapeaux donnent un nombre de points équivalent à ce qui est inscrit sur le plateau. La plus haute somme l'emporte, on remélange les pièces et c'est reparti pour la revanche.

 

db167f46fcaa47b3cc3cd64434ff580a86b8.jpe

Et hop, voici le moment du décompte : l'équipe verte a beaucoup progressée... pourtant l'équipe jaune semble avoir conservé quelques belles positions...

 

Une rampe et une bille, ça fait une grenade, non ?

Il y a comme ça des Objets Ludiques Non Identifiés qui attirent immanquablement par l'ingéniosité du concept. Pierre Burtel proposera, plus tard, ses Puzzle Battles (finir plus vite que l'adversaire son puzzle), comme Haba (Tous à l'étable). Il y a même, bien que ce ne soit qu'un poisson d'avril, des jeux où le plateau est un puzzle qu'on doit faire avant de jouer dessus, comme par exemple ceux de Victory Point Games avec Nemo’s War second edition et Darkest Night second edition.

54a19e8f9829a00e7ffd2f6141030ab8dbcd.jpe

Mais ici, l'idée est de faire le même puzzle, sur le même plateau, en même temps... et avec des règles particulières de prises de positions et des capacités particulières. Le jeu a ce brin de folie du temps réel propice à la pression et aux erreurs qui en découlent, le volume sonore monte, l'un sera affecté à la surveillance de la progression de l'armée adverse, les pièces du territoires adverses sont repérées et préparées en cas de parachutage possible... ou alors c'est juste un gros foutoir, une armée désorganisée qui tente de mettre le plus de pièces possibles au gré des pioches... mais c'est souvent drôle. 

Pourtant, comme le souligne l'auteur de Citadelles, lorsque le jeu sort, nous sommes en pleine guerre du Vietnam et la deuxième guerre mondiale est encore dans toutes les mémoires. Pourtant Situation 4 se présente comme un jeu pour toute la famille sans que personne n'y voit une apologie de la guerre, ce qui, aujourd'hui, dans un contexte de "politiquement correct" semble difficilement imaginable. Par ailleurs et sur son conseil, précisons qu'à deux le jeu est sans intérêt là où en équipe de 3 ou 4, il prend toute sa saveur. Plusieurs variante sont même possibles comme l'obligation de reposer une pièce face cachée s'il n'est pas possible de la poser.

Il est à noter également qu'un deuxième jeu, Situation 7 est sorti également avec un plateau rond et dans l'espace. Fusées et satellites sont au programmes. Bruno nous explique que nous étions alors en pleine conquête de l'espace sur fond de rivalité soviéto-américaine, mais que la carte étant plus facile à lire (et donc le puzzle également), l'intérêt s'en trouvait restreint. 

 

a25b4212b072765fd328b3415a2ec0caaf11.jpe

Situation 7, welcome in our spaceship !

Crédit Photo : M. Hezard

 

Le concept est alléchant, les parties sont drôles, d'autres puzzles pour d'autres batailles semblent facilement exploitables, les idées d'extensions fusent : imaginez la grosse Bertha qui, une fois reconstituée, peut tirer deux fois pour exploser (retirez) deux pièces de puzzles adverses déjà posées... et encore bien d'autres... Pourtant le jeu n'est plus édité... même s'il a dû avoir un certain succès comme en témoigne le nombre d'exemplaires présens sur le marché de l'occasion aux Etats-Unis, ou même en France.

Dire que Bruno a failli convaincre Days of Wonder de se lancer dans l'histoire... Ma foi, peut-être que... et puis, si nous le trouvons en brocante ou si vous l'avez dans votre ludothèque, n'hésitez pas, une petite TTTV de folie nous attend.

Un grand merci à Bruno Faidutti pour ses petites perles découvertes via sa ludothèque et toutes les informations fournies sur ce jeu fort attirant !

 

7cca9380f1e5a075530acaad0216d85190d4.jpe

Voilà comment un seul parachutiste ruine deux carrés orange... gniark gniark gniark

crédit photo : A.Mitaras

 

202245398329f231c670684a1c4802c6c559.jpe

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Les jeux dont on parle dans cet article

Kommentare (10)

Default
duinhir
duinhir
ça a l'air bien cool ce jeu, je ne connaissais pas
jquelin
jquelin
Le plateau VPG à reconstituer sous forme de puzzle était leur poisson d'avril de cette année (en même temps que les dés "rubiks cube" à résoudre avant de jouer).
Monsieur Guillaume
Comme quoi, on se fait vite avoir dans la recherche d'informations... je corrige !
moijeux
moijeux
oh oui, une réédition serait une excellente idée! Je n'ai jamais eu la chance d'y jouer mais j'adore le concept.
Sylvain V
Sylvain V
Situation 4 : j'ai joué à ce jeu quand j'étais petit. De très bons souvenirs
Elniamor
Elniamor
M. Faidutti fait une brocante ?
matmax54
matmax54
si vous voulez/pouves attendre debut juillet (ou plus tard comme vous voulez) je me propose de venir à l'officine avec mon exemplaire du jeu en parfait état. N'hésitez pas à me contacter en mp si cela vous interesse que l'on se fixe un rdv.
MarcAndré
MarcAndré
Tout cela est très alléchant, mais le nom du jeu (situation 4) n'est pas très évocateur !
Robin Favier
Robin Favier
Situation 4, ça déssoiffe !
Robin Favier
Robin Favier
Cela donne un brin envie et je ne parle pas que de la boisson blonde, brune ou ambrée.