rafpark

SKYTEAR : MOBA servi sur un plateau

SKYTEAR : MOBA servi sur un plateau

Skytear est un mélange habile de jeu de figurines sur plateau et d'un système de deck de cartes, basé sur les règles d’un MOBA (Multiplayer online battle arena). Alors pour les anciens, un MOBA c'est devenu un classique des jeux vidéos en ligne tel que League of Legend. Grosso modo il faut détruire le camp adversaire, à l’aide de héros surpuissants et de petits mignons qui vous aident. Mais avant il faudra réduire à néant les défenses qui protègent votre objectif. Évidemment votre adversaire a le même but et ne se laissera pas faire.

 

skytear boite

 

Le jeu propose une boîte de base qui contient tout le nécessaire pour jouer mais inclue également quatre factions pour débuter, avec leurs figurines de héros, de mignons et leurs cartes idoines.

Alors comme le jeu vidéo, le plateau de Skytear est composé de différentes zones. On trouve un “dôme” au centre de la map avec le nexus de chaque joueur de part et d’autre. Ce dernier est le bâtiment à détruire et sert aussi de point de départ pour vos héros. Sur les côtés on trouve des “couloirs” avec vos tours qui sont en fait vos défenses. 

 

skytear plateau 2

 

L’objectif principal est de détruire le nexus adverse mais avant il faudra détruire au moins une des tours de votre opposant en gagnant la majorité dans le couloir correspondant. Mais l’autre façon de gagner est de réussir une ou plusieurs cartes Victoires qui contiennent un objectif différent comme tuer un certain nombre de héros, avoir la majorité X fois, etc etc. Le jeu de base contient dix objectifs et vous n’en placerez que trois à chaque partie ce qui permet de faire varier vos conditions de victoires et vos tactiques.

 

Le jeu se déroule en 5 tours maximum et chaque tour est composé de trois phases :
- La phase d’action des Héros qui va leur permettre d’effectuer 3 actions différentes.
- La phase des Sbires qui détermine les vainqueurs dans les couloirs et le dôme.
- La phase de fin de tour qui est une phase classique de “nettoyage”.

 

La première phase est celle où vous allez jouer vos héros de manière alternée. Ceux-ci peuvent effectuer trois actions différentes comme se déplacer, effectuer une attaque à distance ou au corps à corps suivant la caractéristique de votre héros, faire une escarmouche (qui permet de se déplacer et de faire une attaque au CaC mais moins puissante), réaliser une action de commandement (on pose une de ses cartes face cachée sous un de ses héros) ou enfin une dévotion qui permet d’activer le pouvoir spécial du héros.

Ça va être la phase la plus longue du jeu, car elle demande réflexion pour savoir quel héros jouer à ce moment de la partie, le choix et l’ordre des actions et de bien gérer sa main de cartes. Ces dernières peuvent servir pour booster votre héros, effectuer une action d’attaque moyennant la dépense de mana, renforcer le commandement d’un héros pour gagner une majorité dans un couloir ou de bonus de dégâts sur l’attaque basique et l’escarmouche.

 

skytear fig 2

Une fois que tout le monde a joué ses héros, on passe à la phase des sbires. On va tout simplement déterminer qui a la majorité dans chaque “couloir” sachant qu’un héros et un sbire comptent pour un point et on ajoute le bonus de mana d’une carte placée sous un héros présent lors d’une action de commandement. Celui qui a le plus de points remporte la majorité et va faire autant de dégâts que la différence de points. 

Par exemple si un joueur a dans un couloir 2 héros et 2 mignons mais pas de cartes commandement ça lui fait 4 points. Son adversaire a 1 héros, 3 mignons et une carte commandement de 3 manas, cela lui fait donc un total de 7 points. Le second joueur gagne la majorité et va appliquer 3 dégâts (7-4). 

On élimine d’abord les mignons adverses présents dans le couloir puis le reste des dégâts va sur la tour adverse. 

Dans l’exemple ci-dessus, les 3 points de dégâts détruisent les 2 mignons adverses et le dernier point de dégats est pour la tour adverse.

On fait la même chose pour chaque couloir (en mode 2 joueurs il y a 2 couloirs mais en multijoueur il y en a 3). Et chaque joueur replace de nouveaux mignons dans les couloirs. On termine par calculer de la même manière la majorité dans le dôme et le joueur qui remporte cette zone a le droit de jouer “l’outsider”, une invocation qui va vous aider à affaiblir votre adversaire en effectuant des attaques.

 

On termine par la phase de fin de tour en défaussant les cartes pouvoirs utilisées, on en pioche deux nouvelles (max 6 cartes en main). Les héros sont redressés, on avance le compteur de tours et on recommence.

skytear  fig

Lorsque vous serez “habitué” le jeu se déroulera en moins d’une heure. Oui je dis habitué parce que vous aurez quand même deux ou trois parties plus longues. Les règles complètes ne sont pas compliquées en soit et le livre de règles se lit plutôt bien, sans parler du site idoine qui propose des explications en vidéo et des parties, de quoi se rôder et maitriser rapidement les mécaniques de base. Bref c’est un vrai bonheur mais attendez-vous à dépasser les 2 h lors de votre première partie, c’est le temps nécessaire pour apprendre les mots clefs du jeu, de lire les cartes et de trouver un début de combo.

Même si cela est un petit obscur au début, je vous conseille de prendre le temps pour analyser la “dévotion” de vos héros. Véritable clef de voute de votre faction, ces pouvoirs feront la différence entre un bon tour de jeu et un tour exceptionnel qui peut renverser la situation. En sachant que chaque faction a un peu son style, on augmente d’autant la durée de vie de la boîte de base le temps de maîtriser toutes les arcanes du jeu.

 

skytear photo 1Vous l’avez compris, dans un premier temps il faudra gagner les majorités dans les couloirs avant d’aller s’attaquer au nexus adverse. Pour ce faire un bon choix de placement de ses héros et de ses sbires sera primordial, bien penser à éliminer les sbires adverses qui encaissent d’abord les dégâts avant les tours, et affaiblir voir tuer les héros.Mais vous ne pourrez pas tout faire alors le choix sera cornélien.

 

Pas de panique sur la mort d’un héros, celle-ci n’est pas “définitive”, si ce dernier est tué alors qu’il n’a pas été activé ce tour, il reviendra au tour suivant. Dans le cas contraire ça sera deux tours plus tard. C’est là que vous devinez qu'il vaut mieux affaiblir un héros, son propriétaire hésitera à l’activer ou à aller au combat direct sous peine de le voir disparaître plusieurs tours.

 

Je termine par la mana. En fait vous en avez autant que le numéro du tour de jeu. Donc au tour 1 vous ne possédez qu’une mana, au second tour ce sera deux et ainsi de suite. Alors évidement au début vous ne pourrez lancer que des petits pouvoirs si vous possédez les cartes bien sûr, vous incitant donc soit à garder vos grosses cartes pour plus tard soit à les placer comme cartes de commandement pour aider à remporter la majorité et “frapper fort” dès le début. Mais au fur et à mesure que le jeu avance ça devient plus violent, le nombre de mana et donc de pouvoir à placer devenant plus conséquent.

 

Une fois que vous maîtrisez la boîte de base, vous pouvez très bien vous acquitter d’une autre boite de factions, qui contient de nouveaux héros et mignons ainsi que de nouvelles cartes permettant de faire évoluer votre deck. Il en existe actuellement quatre nouvelles. Sachez qu’une boite de nouveaux outsiders (l’invocation du dôme) devrait être bientôt disponible elle aussi, permettant ainsi de varier encore plus vos parties. Le jeu peut se jouer jusqu’à 8 et un mode tournoi avec draft de vos héros de départ est aussi disponible.

 

skytear extensions

 

Le jeu fait partie de ceux que je classe dans les “faciles à apprendre, difficiles à maîtriser”. Le tour de jeu est clairement simple et vous ne mettrez pas longtemps à les enchaîner. Ce qui va vous prendre plus de temps est de bien maitriser vos héros, de gérer votre deck et trouver les bonnes combos. Si lors des premières parties vous allez utiliser le deck de base, aller au bout des 5 tours de jeu, voir finir à égalité (aucun joueur ne réussit un des objectifs ou détruire le nexus adverse). La prise en main, la logique des actions, la réflexion de placement et d’utilisation des cartes vont devenir des "automatismes". Vous constituer votre propre deck pour tenter d’optimiser tout ça sera l'étape suivante. Un logiciel sur le site est d'ailleurs fait exprès où vous pouvez voir les cartes disponibles dans les autres boîtes histoires de savoir quoi acheter pour compléter au mieux.

 

skytear photo 1

Une fois la période d’apprentissage et de découverte passée, le jeu est rapide, nerveux et tactique. Les interactions sont nombreuses, il faudra trouver le bon rythme, gérer sa main de cartes, tenter des coups de bluff, bref c’est une très belle surprise qui a réussi à allier jeu de figurines, jeu de plateau et deckbuilding.

 

RAF Park

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Kommentare (4)

Default
Tchikaboum
Tchikaboum
Super article ! Le jeu me fait de l'oeil depuis quelques temps. Jai cru voir passer un "godtear". Cela a-t-il un rapport ?
rafpark
rafpark
godtear est un autre jeu de chez legion distribution, mais pas pu l'essayer celui-là !!
maester
maester
Je dois avouer qu'il me titille ce jeu depuis un mois ou deux. Le truc, c'est qu'avec mon fils, on s'est lancé dans Warhammer Underworld. J'ai l'impression que c'est un peu le même genre. Du coup, j'ai bien envie de remplacer WU par Skytear...
rafpark
rafpark
Clairement ils sont dans la même catégorie de jeu, ils arrivent à allier figurines, création de deck de carte à combo et objectifs. J'ai les deux aussi et je dois avouer que j'ai vite fait le rapprochement. MAIS le style reste assez différent quand même au niveau sensation de jeu. Avec Skytear on est plus sur un jeu de conquête de zone pour avoir la majorité, tout en gardant un oeil sur les 3 objectifs secondaires qui peuvent mettre fin à la partie.
Idem de tour en tour, le nombre de mana augmente considérablement et si au début on est un peu "frustré" de ne pas pouvoir jouer toutes ses cartes (et donc la question de les garder pour plus tard ou les utiliser en commandement se pose vraiment !!) à la fin c'est festival et ça envoi du lourd de partout avec de bonnes combos (si on a pioché / gardé les bonnes cartes ;) )