Docteur Mops

Statut social ou la guerre des gangs

Statut social ou la guerre des gangs

"Statut Social" est un jeu qui vient de sortir chez Foxmind mais vous ne le trouverez pas forcément partout sauf sans doute si vous habitez le Canada j'imagine.
Ensuite, il y a des boutiques qui font de l'import ou le site de l'éditeur lui-même. D'ailleurs ils ont un moteur de recherche sur ce site qui indique la boutique la plus proche où l'on peut trouver ces jeux.
C'est bien pratique quoique cela me laisse un peu perplexe vu que celle qui serait la plus proche des bureaux de Tric Trac devrait se trouver en Pologne...

Peu-importe ! Les voyages forment la jeunesse. Voyons plutôt de quoi il est question.

Ce jeu de Martin Nedergaard Andersen (première entrée sur Tric Trac) vous propose de prendre le contrôle d'une bande de jeunes gens stylés afin qu'ils réalisent le rêve de toute une vie : devenir les plus populaires de collège. Ha ! Non. Ce n'est pas le collège. Devenir les plus populaires du Monde (Pologne comprise).

Vous avez les Pom Pom Girls, les sportifs, les geeks, les punks, les gothiques, les skaters, les artistes et les profs cools. (les profs cools ????)

Default


Chacun choisit son groupe préféré ou le tire au sort ou on prend les pom pom girls car elles sont roses.
La partie peut commencer.

Le jeu se pratique de manière similaire à "Stupide Vautour". Chacun va jouer une carte secrètement et tout le monde révèle en même temps.

Vous avez des cartes attaques qui représentent des rumeurs que vous faites courir sur un groupe précis. " Hé ! Les geekettes sentent la vieille crevette ! hihi !" Oui on peut la jouer un peu role-play. Si on veut.

Vous avez des cartes défenses qui prouvent que les rumeurs contre votre groupe sont infondées. "Wouuuuuua l'aut ! Même pas vrai ! Kikidikiyé !" (role play un jour, role-play toujours !)

Vous avez des cartes Faire Valoir qui proclame à la face du monde les mérites de votre way of life trop cool. "Maintenant que c'est désinfecté, je peux remettre mon piercing." (Role-play...)

Default

Maintenant comment se passe les résolutions ?

- Une carte attaque fait perdre 1 point de popularité à un groupe qui ne se défend pas. Si le groupe attaqué avait joué une Faire Valoir, il vous donne 1 Pop.
- Un carte attaque fait perdre 1 point de popularité au groupe attaquant en cas de défense.
- Une carte défense fait perdre 2 points de popularité à un groupe qui n'est pas attaqué (la loose !)
- Une carte Faire Valoir fait gagner 1 Pop si personne ne vous attaque mais rien du tout si un autre groupe en a joué une aussi.

Bon alors... En réfléchissant un peu on peut se dire que l'attaque est plus rigolote ? Oui mais... Attention au dirlo ! Si trois groupes ou plus attaquent la même victime, le directeur intervient et les attaquants perdent tous 1 Pop et toutes les autres cartes du tour son annulées.

Mais comment de quoi qui gagne enfin ?

Un groupe qui n'a plus de Pop est éliminé sous les huées générales. Quand il ne reste plus que deux groupes en lice, celui qui a le plus de pop remporte la partie en étant trop cool de la mort !

Et bien voilà vous savez tout ! Vous n'avez plus qu'à devenir vous aussi trop cool de populaire.
Une carte promo a été proposé pour représenter le groupe trop hype de populaire des auteurs de jeux de société. Saurez-vous les reconnaître ?

Default

Le site de Foxmind

"Statut Social"
Un jeu de Martin Nedergaard Andersen
Illustré par Chuck Gonzales
Publié chez Fox Mind
Pour 3 à 8 joueurs dès 7 ans
Public ado jeune adultes
Disponible (ou pas) dans les 25$


- Oui allo ? Le prochain train pour Kovel en Pologne s'il vous plait... You speak english ? Deutsch ? Nein ? ... Ach... Coprendo me ?

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Les jeux dont on parle dans cet article

Kommentare (3)

Default
raccoon
raccoon

Alors, pour moi justement 50% de "savoir" et l'autre moitié d'apprentissage :) - merci pour la solution !

Docteur Mops
Docteur Mops

Ça me parait pas mal !

mrdouby
mrdouby

Alors de gauche à droite on a : Steve Jakson, Friedmann Friese, Reiner Knizia et Antoine Bauza. J'ai bon ?