Winzenschtark!

SUPERHOT The Card Game : spread the cards

SUPERHOT The Card Game : spread the cards

SUPER... HOT... SUPER... HOT... Telle est la rengaine mystérieuse qui a résonné chez les amateurs de jeux vidéos indépendants en Février dernier. Le jeu de FPS conceptuel sur fond de métaphysique se finissait sur un ordre envoyé à votre cerveau prisonnier des mondes ludiques virtuels : Spread the word. Un an plus tard ou presque, fort est de constater que le mot s'est bien répandu dans la communauté indé vidéoludique. Et maintenant, l'aspirateur à neurones carrément chaud vient s'échouer sur les plages du ludique de table.

327d09b4e92b3b9ed554cf9513ef5bbb08e7.png

 

De la Machine à l'Homme

Superhot, c'est d'abord un jeu vidéo indé débarqué sur Steam, Xbox puis VR au concept étrange (et pas toujours facile à expliquer) de "fps en temps figé". Pas de panique, je vous explique. Le fps, ou first person shooter, pour les néophytes, c'est le petit nom donné aux jeux vidéos dans lequel vous incarnez, à la première personne, le personnage. De ce personnage, vous ne voyez guère qu'un bras, et au bout de ce bras, une arme, avec laquelle vous tapez/tirez/cognez/hachez/massacrez tout ce qui passe à votre portée. Une mécanique de jeu qui colle généralement à la peau de cette vieille idée reçue du "jeu vidéo qui rend violent ma bonne dame". Avec sa charte graphique étrange et stylisée, l'expérience Superhot prouve que l'on peut faire des innovations malignes avec ce genre de gameplay classique du vidéoludique.

bb86f96a2bfc18a71931b70b748bbd78f7f5.jpe

La mécanique de Superhot se base sur celle d'un temps en partie figé. L'univers autour de vous ne se déplace quelorsque vous vous déplacez. La physique du monde dépend de vous : les adversaires (formes humanoïdes cristallines rouges) ainsi que les objets lancés, des bouteilles jusqu'aux balles de fusil, n'avanceront que si vous avancer vous-même. C'est un peu comme si vous étiez Dieu mais que tout le monde voulait votre peau. Dès lors Superhot se révèle comme une sorte de puzzle stressant en 3D. Vous pouvez prendre à tout moment le temps d'analyser la situation, afin de saisir les opportunités vous débarrassant des obstacles. Mais attention : dès que vous mettrez votre plan à exécution, la situation se mettra en branle simultanément, et mieux vaut avoir bien envisagé les options de mouvement de vos adversaires. A travers cette mécanique innovante, Superhot vous invite à vous interroger sur le statut de joueur : l'hypnose que peut provoquer un jeu, le pourquoi de jouer à un jeu, ou encore l'envie de partager ce plaisir aux autres.

Ce n'est toujours pas très clair ? Un bon exemple vaut mieux qu'un long discours : je vous invite à regarder en texte ici ou en vidéo là de bonnes analyses de la mécanique et de la profondeur de ce petit jeu.

d8f1f88444126085a09dccc3e29df12fd4ea.pngMais si ce jeu déjà sorti depuis un an vaut l'écriture d'un petit article sur TricTrac aujourd'hui, c'est parce qu'un kickstarter est en cours pour sortir la version jeu de cartes du fps éponyme. Superhot : The Card Game, c'est la rencontre improbable entre l'éditeur de jeux kickstartés polonais Board&Dice, leur auteur fétiche Manuel Correira, et la Superhot team, entité mystérieuse qui a développé le jeu vidéo. Si la mécanique typiquement jeu vidéo n'est évidemment pas retranscrite telle qu'elle, ce sont les sensations et la thématique du jeu qui sont transposées ici. On retrouvera la mécanique d'élimination des adversaires pour en tirer un avantage, l'aspect facilement transportable et explicable du jeu pour contaminer le plus grand nombre de joueurs, ou encore l'esprit de casse-tête à base d'opportunisme de l'évolution des situations.

 

 

 

Spread The Word

Superhot : The Card Game se présente comme une sorte de deckbuilding immédiat d'opportuniste. En effet, si l'on reconnait plusieurs des mécaniques du deckbuilding, il ne va pas être question de construire un deck réutilisé et amélioré sur le long terme. Tout comme les armes du fps ne s'utilisent que sur une très courte durée, demandant rapidement d'en changer, les armes et objets "achetées" grâce au système de jeu ne servent qu'une fois, avant d'être jetées. En gros, vous "cassez" vos armes et objets pour en récupérer de nouveaux. Tout l'art sera de faire intelligemment tourner les cartes pour avoir à chaque tour un deck efficace, ce dernier s'illustrant comme la conséquence de vos actions précédentes.

Je résumerai rapidement les règles de Superhot : The Card Game, puisque vous pouvez trouver le pdf de celles-ci en cliquant sur ce lien. Pour bien comprendre, sachez que l'aire de jeu se divise en trois emplacement principaux. En haut, les missions à remplir pour gagner la partie, ainsi que le deck de cartes balles qui ne vont pas tarder à siffler dans l'air. Au milieu, la zone des obstacles à affronter (et récupérer) : pioche, rivière, puis défausse. En bas, la zone réservée aux actions des joueurs.

e70d168c4bbdaf83a91e9498e8bd8f341314.jpe

Vous démarrez avec une main de départ de 4 cartes, issue d'un deck de cartes Starter. La rivière est complétée par 6 cartes Obstacles face visible, et 1 carte Mission est révélée. Le tour de jeu se compose de cinq étapes durant lesquelles vous pourrez :

1- arracher des armes des mains de vos ennemis ou éliminer des balles sifflant à vos oreilles.

2- refaire votre main de 4 cartes, en conservant celles vous n'avez pas utilisées, en ajoutant les cartes fraîchement récupérées, ou depuis votre pioche le cas échéant.

3- éliminer autant d'Obstacles que de cartes utilisées. Ces Obstacles éliminés rejoignent votre défausse, comme autant d'items éparpillés que vous pourrez ramasser plus tard. Quand aux cartes utilisées, elles sont détruites et rejoignent la défausse des Obstacles, prêtent à resurgir, contre vous, à tout moment.

4- vérifier si vous n'avez pas remporté la Mission en cours afin de passer au niveau suivant, voir même si vous n'avez pas tout simplement gagné la partie !

5- faire le ménage en faisant glisser sur la rivière centrale les Obstacles restants (ils se rapprochent de vous), activer leurs sales effets (comme recevoir des balles dans la tronche, ou plutôt dans la main) et compléter la rivière avec de nouveaux Obstacles.

bdf1bf81a7adaa58d2de15de3dd062f604e2.jpe

Comment gagner ? Remporter les 3 missions successives, de plus en plus ardues. Comment perdre ? Avoir 4 carte balles en main (et être transformé en gruyère), devoir ajouter une carte du deck balle alors que celui-ci est vide, avoir moins de 4 cartes dans sa main lorsque vous la refaite (car vous allez vous faire démonter) ou encore être dans l'incapacité de remplir la rivière centrale (le jeu n'aime pas que vous n'ayez pas d'ennemis). Oui, vous avez bien des raisons de perdre !

b651e50040ef30c3045ed54846cb5b1f555c.png

Vous l'aurez compris, la mécanique ne se base pas sur la création d'un deck de plus en plus gros efficace, mais bien plutôt sur la création d'un deck immédiat, basé sur les items que vous avez pu ramasser dans votre tour, ou éparpillés pour plus tard. Ce mode solo se base donc sur une mécanique de deckbuilding de l'immédiat ou le calcul et l'opportunisme sont les grandes lignes directrices. Quoi ? Hein ? Mode solo ? Et oui, ce n'est ici que la mécanique principale du jeu. Ce dernier se décline sur d'autres modes évoqués sur la page kickstarter : mode joueur contre joueur, mode coop contre le jeu ou encore mode asymétrique deux joueurs contre un. De quoi se renouveler et exploiter de diverses manières cette mécanique de récupération immédiate.

18c1852cabdca3fa77429ddf0a84c64cccc3.jpe

 

SUPER   HOT   SUPER   HOT   SUPER   HOT

Avec ses 75 cartes, sa petite boîte, Superhot : The Card Game se veut portable et facilement transmissible. Une idée qui colle à la thématique du "spread the world" chère au jeu d'origine. D'ailleurs, l'idée de changer de format (du virtuel au carton) va dans cette direction : toucher de nouveaux joueurs, toujours plus, dans la machine folle du jeu qui cherche à manger les gamers. Si la mécanique est, bien entendu, différente, on retrouve la même sensation de puzzle game, de temps figé, et de récupération d'items avec improvisation, opportunisme et calcul de risques de l'univers d'origine.Les illustrations cristallines étonnantes ont également été conservées, ce qui donne une touche visuelle unique et sobre au jeu.

En bonus on ne peut plus à la mode ces temps derniers, si vous souhaitez tâter la marchandise avant d'oser y plonger, la page kickstarter vous propose un lien Tabletopia pour vous essayer à la bête.

 

Vous pouvez en apprendre plus sur Superhot le jeu vidéo en cliquant ici.

Vous pouvez explorer la page kickstarter de Superhot : The Card Game en cliquant là.

 

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Les jeux dont on parle dans cet article

Kommentare (8)

Default
YanDé
YanDé
J'ai trouvé les vidéos, articles et présentations tout à fait alléchants. Je n'ai donc pas résisté et ai testé la démo (sur Firefox) et je dois dire que je suis un peu déçu. La nouveauté du gameplay laisse place à une sensation de "beaucoup de mécaniques" après une partie (gagnée sur le fil du rasoir). J'ai l'impression d'avoir joué 3 parties de plus à force de regarder des vidéos, aussi, il faut dire.
J'attends d'avoir les avis des joueurs !
Nydhyana
Nydhyana
''Superhot : The Card Game se présente comme une sorte de deckbuilding immédiat d'opportuniste.''
Mais alors, Mr Phal ne va plus avoir le temps de jouer à Star Realms ?...
A suivre, merci bien, cela à l'air bien sympathique.
Gov
Gov
version vf ?????
Winzenschtark!
je copie d'au-dessus pour m'assurer que vous ayez la réponse à votre question, cher gov :
Vu sur les news de la page KS : Board&Dice, l'éditeur, était en recherche de distributeurs européens à Nuremberg (et apparemment ça a bien marché). Une VF d'ici fin 2017- courant 2018 semble donc grandement envisageable.
Ypresis
Ypresis
Une vf de prévue ? J'hésite grandement
Winzenschtark!
A première vue non. On peut toujours espérer qu'un éditeur souhaite le localiser comme cela fut le cas pour des Pillards de la Mer du Nord et autres Valeria, mais ce n'est que spéculation...
Après, l'anglais n'est pas si présent ni compliqué à comprendre dans Superhot. Si vous n'avez pas d'allergie à la langue de Shakespeare, vous devriez pouvoir vous en sortir.
Ypresis
Ypresis
Merci pour ce retour. J'attendrais donc la sortie par un éditeur francophone. Le public à ma table ayant parfois des problèmes avec l'anglais.
Winzenschtark!
Vu sur les news de la page KS : Board&Dice, l'éditeur, était en recherche de distributeurs européens à Nuremberg (et apparemment ça a bien marché). Une VF d'ici fin 2017- courant 2018 semble donc grandement envisageable.