Docteur Mops

The Mind, un vrai master !

The Mind, un vrai master !

On l’a entendu bruisser chez nos voisins allemands, chez les cousins d’Outre-Atlantique, puis la rumeur se répand de plus en plus. The Mind est LE jeu qui beuze alors qu’est-ce donc de pourquoi ?

Wolfgang Warsch n’en est pas à son premier jeu mais jusqu’ici ces derniers n’avaient traversés le Rhin que parcimonieusement. Avec The Mind, la ruée est attendue. Il faut vous dire que le bonhomme est une sorte de cador, diplômé de philosophie, de pharmacie, toxicologie et autres amuse-gueules pour esprit bien fait.

The Mind devrait arriver dans la plupart des boutiques françaises dans les jours qui viennent. 
 

Tric Trac
 

Le principe est simple. Terriblement simple.

Le jeu se joue en plusieurs manches. Lors de la première manche, chaque joueur reçoit une carte dont il prend connaissance. Ces cartes représentent les chiffres de 1 à 100. 

Le jeu est coopératif, il suffit de jouer les cartes par ordre croissant. De la plus petite à la plus grosse. C’est vraiment idiot.

Mais voilà… Le truc c’est que personne ne doit se parler, ni se faire des signes. Il n’y a donc pas d’ordre de jeu. Celle ou celui qui pense avoir la plus petite carte la pose. La ou le suivant qui pense avoir la plus petite suivante la pose et ainsi de suite.
 

The Mind

Un paquet avec les valeurs de 1 à 100
 

Si les cartes se suivent effectivement dans l’ordre alors la manche est gagnée. On passe à la suivante avec cette fois 2 cartes par personne et ainsi de suite. L’objectif étant d’aller le plus loin possible.

Si par contre un joueur se plante, on stoppe la manche et on perd une vie. Une vie ? Oui. En début de partie nous avons quelques points de vie. Leur nombre dépend du nombre de joueurs. Si d’aventure il nous arrivait de perdre notre dernier point de vie c’est la défaite. Pour obtenir la victoire, il faut réussir le nombre de manches demandées qui varie selon le nombre de participants.

Remporter une manche, en plus du plaisir d’avoir réussi, apporte parfois un bonus : soit un point de vie supplémentaire soit un shuriken.

Forcément vous allez me demander ce que vient faire un shuriken ici. Je n’en sais rien. Pas plus que de la présence d’un lapin sur la boîte du jeu. Peut-être un effet Donnie Darko…  toutefois ce bonus shuriken est bien utile car il permet, si tous les joueurs sont d’accord pour l’utiliser, que chaque joueur défausse sa carte la plus petite. C’est ça de moins à gérer et puis cela donne des infos sur les mains des joueurs.

The Mind

Un Shuriken qui peut nous sauver la vie

 

Le rituel

Ce jeu est une expérience, peut-on lire sur la quatrième de couverture. Jouer à The Mind utilise un petit rituel qui est le suivant : Après avoir pris connaissance de leur main de cartes, chaque joueur pose sa main au centre de la table.

C’est la phase de concentration. Quand on est prêt, on retire sa main et le jeu de la carte commence. Ce petit rituel pourra vous sembler ornemental au début. N’en croyez rien : c’est essentiel. À tel point d’ailleurs qu’un joueur peut demander aux autres une phase de reconcentration quand il le souhaite. Il faut parfois que le groupe remette ses pendules à l’heure…

 

Mais comment on joue ???

Forcément au début, on ne comprend pas. Tout va se passer dans le temps. Imaginez que vous ayez un 6 en main. Forcément il y a statistiquement beaucoup de chances que les autres joueurs possèdent des cartes de valeurs supérieures. Il faut donc jouer ce 6 rapidement. Oui mais… et si quelqu’un possédait un 1, 2,3,4 ou 5 ? Normalement il devrait donc le jouer plus rapidement. Oui mais rapidement comment ? C’est tout le sel du jeu que d’estimer à quel moment l’on doit jouer une carte.

Forcément au début vous allez cafouiller. Le jeu est tellement rapide qu’on recommence immédiatement après un débrief à base de « mais tu aurais dû - plus rapide- pas assez rapide - … ». Et vous allez voir (normalement) que le groupe va s'ajuster de plus en plus jusqu’à des moment magiques où, sans un bruit, les joueurs posent une série au bon moment et au bon rythme. Un plaisir de jeu inoubliable. Voilà qu’on est une team coordonnée ! Une jouissance que je vous conseille ardemment. 
 

The Mind

Niveau 5 : 5 cartes en main et un shuriken de plus comme bonus

 

Le défi des champions

Il arrivera que l’on puisse se retrouver dans une équipe particulièrement brillante. Une fois tous les défis résolus, il est temps de passer au défi ultime : le jeu en aveugle.

Cette variante expert est simple. On joue de la même manière sauf que les cartes jouées le seront… face cachée. Ce n’est que quand toutes les cartes ont été jouées qu’on les découvre. Chaque erreur fera perdre une vie. Pas simple. Mais c’est pour les champions pas vrai ?

 

Alors oui, The Mind est une vraie expérience. Une expérience de coordination de groupe. C’est toujours un plaisir de présenter ce jeu pour la première fois. Poser des cartes par ordre croissant alors qu’on ne connait pas celles des autres et sans communiquer c’est… juste débile. Et puis on joue et là… La magie opère. Ou pas d’ailleurs mais même à foirer une manche, le plaisir (même si c’est celui de la frustration) est là. On veut s’améliorer, on veut recommencer.

J’imagine qu’il peut arriver qu’une personne ne possède pas les qualités cognitives permettant de gagner. Du coup cela pourra provoquer une frustration d’échec. Ce qui est ballot dans un jeu coopératif. En même temps, si des joueurs plus expérimentés sont présents, rien n’interdit de déflorer les astuces du jeu si cela peut aider un joueur en carafe. Normalement, après explication, les choses devraient se résoudre d’elles-mêmes.
 

The Mind
 

Au fur et à mesure, on comprend les ficelles mais même là le plaisir continue. Parfois même de manière addictive. Nous touchons là à une chose particulièrement belle qui est la sensation d’être ensemble et coordonnés. Nous sommes un groupe au diapason. Quel panard !

Avoir cette idée si simple est proprement génial. N’importe qui serait passé à autre chose avec les prémisses du projet. Wolfgang Warsch lui est allé plus loin. C’est diablement intelligent. Bravo Wolfgang !

Une petite merveille de minimal game design qui risque de remporter quelques prix ou du moins qui le mérite. Ici c’est un super Tric Trac Approved.

Forteresse : Quand paffez vous fez Friedemann Friese ?

 

Mais comment on joue ? Part II
(attention spoil !!!!!)

 
Ne lisez pas ce qui suit si vous ne voulez pas vous voir déflorer la partie découverte de ce jeu étonnant qui ne livre ses secrets que peu à peu. En effet, des novices voyant des joueurs expérimentés se poseront forcement la question d’où est le truc. C’est juste magique. Quelques gugus qui tapent le carton et qui sans rien se dire, posent leurs cartes dans l’ordre croissant sans jamais se concerter. Il doit y avoir un miroir ou des micros quelque part…
 
De fait, si les règles vous disent qu’il est interdit de communiquer, il existe forcément une communication. Sinon autant jouer au hasard et là l’intérêt est nul.
The Mind est un jeu de gestion du temps. La stratégie de base consiste à compter mentalement à un rythme que l’on espèrera être suffisamment similaire à ceux des autres.
Imaginons que la carte la plus basse distribuée soit un 12, les joueurs comptent mentalement et celui qui arrive à 12 pose sa carte. Seulement si un 11 ou un 13 sont également présent se sera moins aisé.
Là où ce jeu révèle son potentiel extraordinaire c’est que les joueurs vont se synchroniser de mieux en mieux. Vous avez beau savoir que chacun pratique le comptage mental quand un joueur pose un 45, un autre le 46 puis un troisième le 47, on ne peut que ressentir une satisfaction d’avoir géré au mieux. 
 
Si vous pensez qu’à un moment (notamment dans une manche avec plus de cartes) qu’un passage risque d’être difficile à gérer, alors il faut réclamer l’usage d’un shuriken. Soit les autres joueurs l’accordent et cela aide, soit l’unanimité n’est pas complète mais peu importe, vous venez de faire passer l’info que l’on rentre dans une phase plus risquée.
 
Autre chose à ne pas négliger, si le comptage mental est notre outil principal, les regards sont parfois primordiaux. Ces échanges silencieux sont une autre forme de communication. Est-ce que tu attends tranquille ce qui veut dire que tu as une très grosse valeur ou tu montres un peu plus d’inquiétude parce que la valeur est grosse mais pas complètement. Vous verrez souvent le sourire du joueur qui ne possède plus que le 100 en main…
 
À la limite des règles du jeu, la façon de tenir ses cartes est aussi un signe. On peut repérer un joueur prèt à dégainer. C’est une info. Bien entendu cela ne doit pas être surjoué car là c’est de la triche.
Bref The Mind est aussi un jeu de communication mais de communication non verbale.
 

 

 

 

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

2Gefällt mir nicht

Les jeux dont on parle dans cet article

The Mind
The Mind
2-4 8+ 15´

Kommentare (37)

Default
antartic
antartic
La vidéo de cet après-midi donne vraiment envie de faire un petit achat chez mon crémier
Brissac
Brissac
Autant je trouve "The Game" fade et vide de tout intérêt autant celui-ci me parait intéressant. A essayer en tous cas.
Hades
Hades
De quoi faire une variante avec notre boite the The game non ?
ReiXou
ReiXou
Si vous voulez voir ce que ça peut donner, petite vidéo enregistrée par Ludo Maublanc après la Radio des Jeux avec Manuel Rozoy, Cyril Demaegd et mon compère Fred, dans les commentaires de ce post Facebook. Dernière manche, il nous reste 2 vies.
https://www.facebook.com/manuel.rozoy/posts/10156225544219732?comment_id=10156226515284732&comment_tracking=%7B%22tn%22%3A%22R%22%7D
Hadoken
Hadoken
Il y a un moyen énorme de tricher évidemment c'est qu'au top de lancement tous les joueurs comptent mentalement dans leur têtes a partir de 1,et jouent leurs cartes au moment ou ils arrivent mentalement sur les valeurs inscrites sur leur cartes...
Monsieur Guillaume
:D mais je ne crois pas que ce soit une triche... et quand à savoir si tout le monde compte en même temps... :D
Govin
Govin
Pour compter les secondes, je prononce "mille" mentalement avant chaque nombre, ça permet d'obtenir une cadence plus fiable.
Glowy
Glowy
Monsieur Guillaume, c'est vrai que si le plaisir de jouer demeure, peu importe que ce soit une triche ou non. Néanmoins, les règles (disponibles en anglais sur le site NSV) découragent explicitement de compter mentalement : "It should be emphasised at this point that this is not a question of counting off the seconds. There is no counting."
jarod4as
jarod4as
Puisque vous en parlez ici, je spoil pas plus ^^
J'étais à la lecture de l'article, très enthousiaste, je sais pas si tout le monde adhèrera dans mon entourage mais peu importe j'imagine déjà les rires et prise de bec de debrief^^
Puis à la lecture de l'encadré le soufflé est retombé... Je me suis dis" quel dommage..." tout un jeu de regard, de tempo , d'hésitation et puis en fait non... y'a un"truc".. pas infaillible certes ..
Après rien ne nous y oblige, mais la simple suggestion ma refroidi.
Et puis j'imagine un tour ou il y aurait un saut de 15 à 92... voilà le blanc lol
Lapinesco
Lapinesco
Pareil ici, petit buzz sur twitter, boite récupérée, première partie vraiment sympa et puis apres on a compté (niveau 10 direct).
On a perdu le fun, on a tenté sans compter mais c'est impossible de ne pas le faire car le jeu n'amene pas de contrainte extérieure.
Bref à essayer, sympa mais déçu tout de même
Jeux Viens à Vous
Perso, ca n'a jamais touché l'esprit des gens avec qui j'ai joué... comme quoi personne ne joue pareil...
Rwain
Rwain
C'est ce qui m'a fait regretter d'y jouer... puisque j'ai vécu mes parties comme un entraînement à compter tous ensemble au même rythme, ce qui m'attire ludiquement à peu près autant que le fait de me proposer un entraînement à marcher au pas :)
Bref, comme avec tous les jeux, à ne pas mettre entre toutes les mains :)
Nicoduxx
Nicoduxx
J'ai lu la règle anglaise et il est écrit qu'il est interdit de compter mentalement dans sa tête les secondes comme vous précisez Hadoken.
Perso, je ne vois pas l'intérêt de le faire : ça ne sert à rien de jouer sinon, ça enlève tout le plaisir ludique du coup.
Rwain
Rwain
C'est ça... Aucun plaisir ludique. Et jamais je ne pourrais empêcher mon cerveau de désirer compter tant c'est la solution la plus évidente à mes yeux. Un peu comme s'il existait une règle interdisant d'imaginer en observant les cartes lors d'une partie de Dixit. Du coup, pour moi, ça ne peut pas fonctionner, et pire encore, je n'arrive pas à concevoir qu'il puisse exister un plaisir ludique.
landolfi
landolfi
Il n'est disponible qu'en allemand ? (même si je suppose qu'il y a très peu de texte sur les cartes, et que la règle doit se trouver en français...).
Jeux Viens à Vous
Fin avril pour la version française chez Oya
landolfi
landolfi
ok, merci !
garaty
garaty
Je l'ai acheté avec des règles qui tiennent sur une demie a4. Les cartes n'ont pas de texte, sauf les manches, mais du texte sans incidence sur le jeu (petites phrases "spirituelles"). Bref : la version allemande est parfaite ! Déjà dans toutes les bonnes crèmeries !
Lapinesco
Lapinesco
Dispo avec règles insérées par Oya chez mon crémier
rataté
rataté
Décidemment, y'a de bon jeux avec à peu près le même matériel (The Game a été une grosse claque pour moi)
Hadoken
Hadoken
visuellement par contre c'est hideux.
Monsieur Guillaume
moi, je ne trouve pas... :)
darkMK
darkMK
Moi ça me choque pas. Par contre un thème même plaqué, c'est mieux qu'un gloubiboulga. La VF aura plus de "sens" que des lapins d'un côté, un shurikens de l'autre? :p
Hadoken
Hadoken
A quand une TTV alors?