Too Many Bones : L'aventure au bout de vos Dés !

Par rafpark

Erschienen am 5 Juli • Lecture 8 min.

Too Many Bones : L'aventure au bout de vos Dés !

Alors que vous avez vécu dans la Forêt Profonde pendant des siècles, ce n'est que récemment que vos parents ont été forcés de partir vers le sud et de se réfugier dans les murs d'Obendar.

En raison de votre mode de vie reclus, de nombreux habitants de la ville rencontrent votre race pour la toute première fois. Certains habitants croient que vous êtes un elfe, en raison de vos traits faciaux distincts. D'autres diraient un gobelin, vu votre taille et votre carrure. D'autres encore insistent pour que votre haute aptitude technologique prouve que vous êtes un gnome! Seuls les plus intimes avec la Forêt Profonde connaissent votre vrai genre et vos parents en tant que Gearlocs - des créatures aux grandes oreilles et au corps mince avec un amour contradictoire de la nature et des machines, ainsi qu’une soif insatiable d'aventure.

Les anciens Gearlocs savent trop bien que le danger qui grandit au nord est l’œuvre d’Ebon, un groupe de créatures sans foi ni loi dirigées par des tyrans qui détiennent une solide emprise sur toutes les régions septentrionales de Daelore.
Les anciens ont décidé d’envoyer un petit groupe d’aventuriers afin d’infiltrer et d’éliminer la menace. Ils vous ont sélectionné pour aller vers le nord afin de faire taire l'Ebon, un tyran à la fois.

 

Tric Trac

 

Le jeu vous propose de suivre l’aventure des Gearlocs. Jouable de 1 à 4, chaque protagoniste va choisir un personnage aux capacités uniques. A vous de le faire évoluer au gré de ses aventures. 

 

Pour la mise en place, chaque joueur prend tout le matériel lié à son personnage tels que le tapis en néoprène, un set de dés idoines, sa fiche d’aide et son jeton. Le valeureux aventurier démarre comme d’habitude avec quelques statistiques de bases inscrites sur son tapis, voire quelques compétences représentées par des dés.

 

Tric Trac

 

Un petit mot sur le matériel, parce que c’est assez bluffant. Si on commence à être habitué aux tapis néoprènes et aux dés de toutes sortes, sachez qu’ici c’est une véritable orgie. Déjà le tapis en néoprène a les bords qui sont cousus, ce qui reste assez rare pour le remarquer et le plateau principal est du même acabit. Les fiches de personnages, aides de jeu et les cartes sont plastifiées et ces dernières sont fournies avec des “deck box” pour ranger tout ça.
Et pour terminer Chip Theory Games ne fournit pas des stands en carton ou des figurines, non les héros ainsi que tous les ennemis et le reste du matériel sont fabriqués en jetons de poker, qui pèsent leur poids. Le tout est rangé dans des thermoformages adaptés. Seuls les jetons des PV sont des jetons de poker plastique “standard" oserais-je dire, mais pour ceux qui veulent tout harmoniser, un set de la même qualité que les autres est disponible sur la boutique en ligne de l’éditeur.
Bref le matériel est bluffant et la boîte pèse son poids. Limite on pourrait “jouer dans la piscine” avec ce jeu tellement la qualité des matériaux est bluffante (NE LE FAITES PAS !!! ou alors à vos risques, je n’en prends pas la responsabilité !!).

 

Concernant vos héros, les caractéristiques sont simples :  Points de Vie, Attaque, Défense et Dextérité. Si les 3 premiers se passent de commentaire, je vais m’attarder un peu plus sur la dextérité. En effet cette dernière vous indique le nombre maximum de déplacements, dés d’attaque et dés de défense que vous pourrez utiliser lors de votre tour. Par exemple, si vous avez 3 en dextérités, 2 en attaques et 1 en défense, vous pourrez lancer 2 dés d’attaque et 1 dé de défense lors de votre tour. Mais comme les déplacements comptent aussi dans la dextérité, vous comprenez qu’il va falloir bien choisir parce que si vous devez bouger vous devrez lancer un dé en moins par mouvement effectué.

 

Tric Trac

 

Au niveau des compétences, chacunes sont représentées sous la forme d’un dé spécial, que l’on ajoute sur son tapis personnel. Si certaines sont récupérables dès le début, pour d’autres il faudra acquérir quelques compétences avant, certaines ne peuvent s’obtenir que par des systèmes de butin récupéré lors de quêtes. On peut s’y perdre un peu au début mais la fiche d’aide est là pour vous aider à déchiffrer l'iconographie.

 

Au fur et à mesure de votre avancée dans l’histoire vous allez gagner des points d'expériences qui vont vous permettre d’améliorer tout ça afin de rendre votre personnage plus fort. Chaque point d’XP va permettre soit d’augmenter de 1 point une des quatre caractéristiques de base, soit d’acquérir une compétence sous la forme d’un dé. Attention à bien choisir, il ne faut pas sous-estimer votre nombre de PV, les monstres peuvent frapper très fort à un moment donné. Sans compter qu’il faudra monter votre dextérité, défense et attaque de concert, car se retrouver avec plein de dés de défense ou d’attaque mais pas assez de dextérité pour l’utiliser ne sert à rien. Pour ceux qui débutent une aide est fournie sur la fiche du personnage pour vous guider dans vos premiers pas, pour les anciens joueurs, à vous d’essayer des combinaisons un peu plus hasardeuses, sur un malentendu ça peut passer.

 

Too Many Bones

 

Le jeu va vous proposer d’aller combattre un des 7 tyrans de la boîte de base, avec des difficultés progressives. Mais avant de pouvoir combattre un ces grands vilains, il va vous falloir vous aventurer dans les terres et faire des rencontres plus ou moins agréables, vous permettant ainsi de gagner des points de progression pour espérer le rencontrer. Mais attention, tout ça doit se faire dans une limite de temps.
Niveau mise en place on choisit le tyran parmi ceux disponibles, on prend ses cartes et son jeton et on trie les “baddies”, les soldats à sa solde, suivant leur type pour former la réserve de monstres à rencontrer lors de cette quête. On prépare ensuite le deck de rencontre, les trois premières cartes sont toujours les mêmes, viennent ensuite des cartes aléatoire prise dans le paquet. Par exemple, si la quête doit durer 8 jours maximum, on prend les 3 premières cartes obligatoires puis 5 cartes que l’on place en dessous.

 

Si les 3 premières cartes sont toujours les mêmes c’est pour permettre à nos héros de se “stuffer” un peu avant d’attaquer les choses sérieuses. Gagner quelques points d’XP et de l’équipement en combattant du “menu fretin” n’est pas déshonorant avant d’aller se frotter à plus fort que soi. De plus, chaque carte vous permet de choisir deux possibilités ce qui peut varier votre départ.
 

 

Tric Trac

 

Et c'est là que l’on commence l’aventure en lisant le texte d’ambiance et on retourne la carte pour exposer les choix qui s’offrent à nous. Vous allez devoir par exemple faire des combats de difficultés variées. On peut être tenté de prendre l’épreuve la plus facile, mais la récompense sera à la hauteur de vos efforts, donc des fois, il faut pousser sa chance. 

Autre exemple, vous devez effectuer un test pour passer inaperçu, mais attention si vous loupez, le combat qui en résulte n’en sera que plus rude, l’effet de surprise ayant disparu.

 

Les cartes proposent différents types de récompenses, certaines sont associées à l’épreuve choisie et évidemment plus la difficulté est grande, meilleure sera la récompense. D’autres sont associées à la carte, il suffit donc de réussir l’un ou l’autre des choix pour l’obtenir.

 

Tric Trac

 

Certains évènements vous obligeront à combattre des “Baddies”. Le nombre d’ennemis à rencontrer dépendra de votre tour de jeu, de la carte tirée et vous disposerez ainsi sur le plateau idoine différents jetons monstres. On y trouve toutes les informations nécessaires : les PV, l’initiative, le type d’attaque (à distance ou au CaC), les dés d’attaque et des capacités spéciales. Votre héro a aussi un dé d’initiative qu’il va lancer (les valeurs inscrites dessus dépendent du héro) et cela va former l’ordre d’initiative pour tout le combat.
À votre tour, vous allez pouvoir bouger, lancer des dés de défenses et d'attaques, des dés de capacités, le tout dans la limite de votre dextérité. Chaque attaque vous permettra d’infliger des dégâts à un monstre, pour la défense cela permet d’éviter un dégât et pour les dés de capacités cela dépend de celui-ci. A leur tour les monstres vont se déplacer (sauf ceux avec une attaque à distance qui ne bougent pas) et vous attaquer pour tenter de vous mettre à terre.

 

Ce qui est intéressant dans le jeu c’est qu’aucun dé n'est “perdu”. En effet on a souvent une seule face avec un loupé qui représente des Os, vous allez me dire que ça n’empêche pas certains champions de la loose de faire exploser les stats. Mais dans le cas où on obtient ces fameux Os, on peut alors les stocker pour activer un pouvoir qui sera plus ou moins fort suivant le nombre de dés Os que vous allez utiliser. Et les pouvoirs sont variés suivant votre personnage, de plus certaines cartes butin permettent d’en rajouter d’autres. Bref dans Too Many Bones, avoir plein d’Os peut être utile!


L’astuce ici est de vraiment observer les capacités des monstres et tenter de les utiliser à votre avantage. Ainsi si un ennemi fait des dégâts de zone, éloignez-vous de vos camarades et collez d’autres ennemis, ça sera toujours quelques PV de monstres en moins à infliger voir une capacité négative que vous leur collerez, profitant ainsi à vos amis pour leur faciliter la tâche. Idem si votre réserve de dés de défense est au maximum car personne ne vous a pris pour cible, lancez vos dés de capacités pour préparer un gros coup.


Tric Trac

Comme disait Sun Tzu “Qui connaît l’autre et se connaît lui-même, peut livrer cent batailles sans jamais être en péril. Qui ne connaît pas l’autre, mais se connaît lui-même, pour chaque victoire, connaîtra une défaite. Qui ne connaît ni l’autre ni lui-même, perdra inéluctablement toutes les batailles.“ Bref, maîtrîser son personnage et connaître ses ennemis sont les clefs du succès dans les combats de ce jeu.

 

 

Les Baddies sont représentés par des jetons de poker de niveau 1, 5 et 20 comme indiqué ci- dessus. Par exemple, si vous devez poser 4 points d’ennemis, vous devrez poser 4 jetons de 1 point. Mais pour 7 points d’ennemis ça sera 1 jeton de 5 points et 2 jetons de 1 point.
La surface de combat ne peut accueillir que 4 ennemis simultanément, dans le cas où ils sont plus nombreux, les autres attendent la mort d’un des leurs pour prendre leur place au tour suivant.

 

 

A chaque fin de journée vous pourrez avoir plusieurs options avant d’attaquer la suivante comme trouver de meilleur butin, récupérer ses points de vie ou chercher à savoir qui sont les prochains méchants que vous pourrez rencontrer. Vous pourrez aussi tenter d’ouvrir un coffre récupéré précédemment ou distribuer vos points d'expériences durement gagnés. Et vous allez avancer comme ça jusqu'à avoir assez de points de progression afin de vaincre le tyran choisi. Une fois fait, passer au suivant tout en gardant votre progression et surtout vos évolutions de personnages.

 

Tric Trac

 

Vous allez me demander pourquoi parler d’un jeu en VO, tout simplement parce que pour ceux qui auront été patient, ils vont pouvoir se procurer la VF via un financement participatif des Lucky Duck Games sur Game on Tabletop
L’éditeur propose dans un premier temps uniquement la boîte de base, sans promesse de sortir le reste. Mais on se souvient qu’il avait été aussi prudent avec Dice Throne S1, mais au vu du succès de la campagne avait ensuite annoncé la S2. On croise les doigts pour que ce soit la même chose et ainsi permettre au joueur francophone de découvrir l’intégralité de la gamme.

 

Tric Trac

 

Too Many Bones est un Land Crawler qui va vous proposer de nombreuses heures d’aventures. La mise en place du jeu est somme toute assez rapide et après un ou deux tours on comprend aisément la mécanique générale. Chaque tyran, chaque carte apporte son lot de narration et vous plonge dans l’histoire avec de vrais choix à faire à chaque fois.
Mais sous son apparente simplicité, le jeu à l’inconvénient de son avantage : un très grand nombre de capacités différentes. Alors certes ça fait beaucoup de choses à retenir, mais les aides de jeux sont là pour vous aider et surtout c’est justement ce qui fait la richesse du jeu et sa diversité.
Il va vous falloir quelques parties pour maîtriser votre personnage, apprendre à le faire évoluer et connaître les techniques pour battre vos ennemis suivant leurs capacités. Et un mauvais choix peut se payer très cher. Entre l’aléatoire des cartes rencontres, des dés, un système qui fait que plus on avance dans les rounds, plus le nombre d’ennemis augmente, et donc le jeu devient plus difficile. Il n’est pas rare de devoir refaire un scénario et de le “repenser” autrement en faisant évoluer différemment votre personnage.
Outre tout ça, il va falloir apprendre à jouer en équipe, ne pas sous-estimer quelques options comme le fait d’observer les prochains monstres qui arrivent. 

 

Tric Trac

 

Pour conclure, les parties ont une énorme rejouabilité, votre personnage a plein de façons d’évoluer, les combats seront très tactiques et le jeu vous demandera un investissement en temps car celui-ci dévoile toute sa saveur en campagne. Bref, il est “complet”, c’est ce qui fait son charme et le transforme en véritable expérience ludique. Voir son Gearlocs s'améliorer au fil de l’aventure est un véritable plaisir, le tout bercé par la narration du jeu qui vous emmène dans une aventure hors du commun. Voilà des mois que j'hésitais à me procurer celui-ci, l'arrivée de la VF à fini de me  convaincre.

 

RAF PARK


rafpark

Kommentare (15)

Default
Logan
Logan
Merci pour cet article. Pour moi qui joue beaucoup en solo, le mode solo reste-t-il intéressant ? Quelles sont les configurations idéales en nombre de joueurs ?
Hëmp
Hëmp
Le jeu est parfait pour le solo et pour jouer à deux.
Ça fonctionne à plus mais j’y prend moins de plaisir. Difficile d’établir une stratégie à 4 ^^
bobbylafraise
bobbylafraise
Merci pour ce highlight car sinon je serai passé à côté; Le visuel de prime abord ne m'attirant pas plus que ça.
Lord No
Lord No
Toi aussi tu as cédé aux affres de la corruption Raf !!!?
Tant mieux ! Le jeu est excellent et cela aidera à la traduction de Cloudspire ! ^^
rafpark
rafpark
J'espère vraiment que le succès de cette campagne va effectivement aider à traduire le reste de la gamme et leurs autres jeux.
Pour Cloudspire j'ai que des bons retours aussi mais pas pu y jouer.
Hëmp
Hëmp
Ce n’est effectivement pas du tout un jeu narratif ne vous y méprenez pas. Mais bien un excellent jeu de combat tactique avec progression de personnage.
Très bel article sinon. Espérons que la campagne soit un succès.
rafpark
rafpark
Voir ma réponse en dessous pour le côté narratif
Hëmp
Hëmp
Attention qu’il n’y ai pas de méprise. J’y joue depuis des mois et suis amoureux de ce jeu. Je trouve juste que même si le background et le lore sont excellent la partie « narrative » ne pèse selon moi pas pour pas bien lourd. Tout ceci est bien sûr subjectif mais vu l’investissement (qui est valable à mon humble avis ^^) je pense que ça peut éviter à certain qui recherche principalement de la narration de faire un mauvais achat.
Kartor
Kartor
Je confirme, l'aspect narratif n'est pas extrêmement présent. La majeure partie du jeu se passe lors des combats où le côté narratif est totalement absent. L'équivalent que je vois en terme narratif serait Gloomhaven, il y a une petite partie narrative avant/après le combat, mais pendant, rien du tout.
Après, tout le monde est libre de se créer sa propre narration, et effectivement le lore de TMB est assez poussé, donc c'est faisable. Mais c'est au joueur de faire son roliste dans ce cas.
Immyr
Immyr
Ca ressemble à....hum oui, bien sur, l'usage de dés (voir Dédé comme dit au début), le narratif, l'aventure....oui, bon sang mais c'est.....
Enfin, que vient faire ce mot totalement désuet, parodiant le style ampoulé de la maréchaussée ? "Idoine"...ho ho ho ! "un set de dés idoine" ^^
Subséquement je vous arrête pour usage de mot rétro (mais pas trop)
ombrelame
ombrelame
très bon article Mr Raf! Pour la partie narrative, elle semble tout de même "limitée" à la 30aine de cartes rencontres non? Mais ça semble bien tentant quand même ne serait que par les différentes possibilités de faire progresser son perso ;-)
rafpark
rafpark
Bah entre le livre de règles qui explique l'univers et les personnages et les cartes qui indique le pourquoi de l'aventure et de la journée, ça reste narratif pour moi. A coté de ça on peut pointer du doigt d'autres jeux plus narratifs certes mais s'il n'y avait pas "tant de texte" que ça pourquoi faire une Vf alors ;)
MasterZao
MasterZao
Idem pour moi, je crains que la gestion de son perso et des combats ne soit trop prégnante par rapport à l'aspect narratif du jeu.
Une sorte de hack 'n' slash du jds, ce qui est déjà pas mal mais pas forcément ce que je recherche.
rafpark
rafpark
Et j'ajoute que sans lire tout ça, le jeu perd clairement de son charme et de son intérêt. Enfin pour moi, parce que j'aime bien me "faire des histoires". Mais ça c'est mon côté rôliste qui ressort ^^.
ombrelame
ombrelame
merci Raf pour ces précisions, je vais y réfléchir il me reste un peu de temps ;-)