20.100

Une civilisation à coups de dés

Une civilisation à coups de dés

C'est ces jours-ci qu'arrive en français "Roll Trough the ages : The Bronze Age", le mariage improbable du Yams et de "Civilization". Improbable mais pas contre nature car le jeu édité par QWG et distribué par Iello fonctionne parfaitement.

Basé sur le jeu "Through the Ages", ce jeu de dés est signé, non pas Vlaada Chvatil, mais Matt Leacock, l'auteur de "Pandémie". Comme avec son grand frère, il faut donc ériger la plus belle civilisation possible en construisant des villes, des monuments et des développements.

"Roll Trough the ages" est donc un jeu de dés reposant sur les principes du Yams. Trois lancers de dés au maximum avec la possibilité de mettre des dés de côté. Seul hic, la face tête de mort interdit de relancer le dé en question. Les différentes faces des dés sont des ressources, des ouvriers, de la nourriture ou de l'argent. Plus la fameuse tête de mort, véritable épée de Damoclès puisqu'en avoir plus d'une déclenche une catastrophe.

Tous ces éléments sont importants pour le déroulement de la partie. Les ressources et l'argent servent à acheter des développements qui permettront, par exemple, à diminuer l'impact des catastrophes, à augmenter la valeur des dés ou à marquer des points supplémentaires. Les ouvriers servent à construire de nouvelles cités et à ériger les monuments. Quant à la nourriture, elle est indispensable pour nourrir et entretenir ses villes.

Le jeu s'achève dès qu'un joueur a acheté cinq développements ou lorsque tous les monuments ont été construits. Une fois que tout le monde aura joué le même nombre de coups, on fait le décompte final. Il faut alors ajouter la valeur des développements à celle des monuments et retrancher les pénalités dues à la famine et aux différentes catastrophes.

Le jeu permet de faire de nombreux choix. Construire rapidement de nouvelles villes pour avoir plus de dés ? Mais alors, il faudra plus de nourriture. Faire la course aux monuments parce qu'ils rapportent plus de points la première fois qu'ils sont construits ? Viser des développements peu chers pour arrêter rapidement la partie ? Choisir des développements spécifiques qui permettent de stocker plus, de diminuer certaines catastrophes, permettant alors de prendre plus de risques pour relancer les dés ? Tout est possible et cela est rare pour un jeu de dés dont la durée n'excède pas 30 minutes.

Une extension existe pour le jeu, "The Late bronze Age". Elle ne change pas fondamentalement le jeu mais modifie juste les conditions de fin de partie et ajoute de nouveaux développements. Elle est disponible en anglais sur le site dédié au jeu avec une nouvelle feuille de score, mais en anglais.


> Le site de Roll through the Ages


"Roll Trough the ages : The Bronze Age"
un jeu de Matt Leacock
pour 2 à 4 joueurs
édité par QWG et distribué en France par Iello
disponible en fin de semaine.

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Les jeux dont on parle dans cet article

Kommentare (13)

Default
garion
garion

Je viens de jouer à Pandémie et c'est un jeu tout à fait excellent. Bonnes règles, dosage remarquable, ambiance garantie.

L'équipe du Yams + civilization + auteur de Pandémie me parait prometteuse.

Khelz
Khelz

Hmm la description me donne vraiment envie... Intéressant ce mélange des genres, va falloir tester ça.

Dncan
Dncan

Accessoirement, à part le titre et l'éditeur, "Roll Through the Ages" n'a absolument rien à voir avec "Through the Ages".

Ah si... peut-être un petit peu du thème, du développement de civilisation, et encore.

En tout cas le jeu de dés n'est vraiment pas basé sur le jeu de stratégie, il s'agit là plutôt d'une astuce marketing.

Mais ça n'empêche aucun de ces deux jeux d'être bons, chacun dans sa catégorie.

SupJ
SupJ

Speccy, c'est une info pour une prochaine sortie? ;)

speccy
speccy

Pour relancer le débat, tout cela me persuade qu'il y a un marché pour des jeux de dés qui sortent de l'ordinaire et qui limitent la place laissée au hasard . On n'est pas obligé de subir parce qu'on lance des dés........ le placement, la couleur des dés, la façon de lancer, l'adjonction à des cartes, la faculté de relancer certains dés, etc... permettent de faire des jeux variés et funs. et j'insiste sur le fait qu'un lancer de dés est toujours instinctif et magique! Bref! vive les jeux de dés.

Jean Marc

Lilian
Lilian

Pour avoir fait plusieurs parties sur la V.O. cela ne ressemble pas du tout à un yams (contrairement aux colons le jeu de dés). C'est un jeu de développement que j'ai trouvé bien pensé et très intéressant.

driewkat
driewkat

Bonne question de SupJ. J'en rajoute une : il me semblait que la VO pouvait se jouer en solo, et là je vois à partir de 2 joueurs...C'est plus le cas avec la VF (ou plutot internationale) ?

SupJ
SupJ

Y a t-il une difference avec la VO niveau materiel ?

BananeDC
BananeDC

Gigamic vient il ya quelque temps de lancer un Yams maison, donc je suppose que ce genre de jeu a encore ses clients.

limp
limp

Des jeux sur le bronzages, voulait dire Mathieu, j'imagine.

Ah, bientôt on croira que les gramasseurs qui travaillent dans les champs sont de vrais millionnaires avec leur peau basanée par les années à cramer au soleil ...