Whistle mountain : Creusez toujours plus profond

Par KmylleMuzo

Erschienen am 12.08.2022 • Lecture 3 min. •  1950 vues

Whistle mountain : Creusez toujours plus profond

Après l’Ouest américain, direction les montagnes Rocheuses et les précieuses ressources qu’elles contiennent ! Envoyez vos ouvriers exploiter la montagne, rapatriez les ressources par dirigeable et utilisez-les pour construire de puissantes machines. Mais attention, car la montée des eaux pourrait bien ruiner vos efforts !

 

Whistle mountain est un jeu de placement de tuiles et d’ouvriers créé par Scott Caputo et Luke Laurie, illustré par Mila Harbar et Taylor Bogle, et édité par Bezier Games et La Boîte de Jeu pour cette version française.

 

Tric Trac

Les dirigeables amarrés au plateau individuel du joueur bleu - crédit photo : Bezier Games

 

Le plateau de jeu central est garni par les tuiles machines (petites, moyennes et grandes), les cartes, les tuiles améliorations et les échafaudages. On pose aussi des tuiles trophées sur chaque marche de la tour. Chaque joueur pose un ouvrier de sa couleur sur tous les étages des baraquements et 2 de plus dans le tourbillon. Ils prennent aussi un plateau personnel de leur couleur, leurs 3 dirigeables, une compétence de départ, des ressources (eau, charbon, or, fer et sifflet) en fonction de leur place dans l’ordre du tour et enfin 2 tuiles échafaudages.

 

Récolter ou Travailler, à vous de décider

À son tour, un joueur doit choisir entre 2 actions principales possibles, Récolter ou Travailler, et peut réaliser 1 action bonus de chaque type. L’action Récolter permet, soit de poser un dirigeable sur le plateau de jeu ou sur une machine qui y est déjà construite afin de l’activer ainsi que toutes les cases qui sont adjacentes à sa position, soit de le poser sur un emplacement libre autour du plateau central pour l’activer (échange de ressources contre des machines, des cartes, des échafaudages, des améliorations ou sauvetage d’un ouvrier dans le tourbillon).

 

Tric Trac

Les dirigeables en plein travail tandis que les ouvriers font trempette dans le tourbillon - crédit photo : Bezier Games

 

L’action Travaillerpermet de rapatrier sur votre plateau personnel tous vos dirigeables puis de construire jusqu’à 3 fois et de déplacer ou de sauver 1 ouvrier. La construction consiste à poser un échafaudage ou une machine sur le plateau central. L’échafaudage doit être adjacent à une construction précédente, puis on marque 1 point de victoire par segment de l’échafaudage adjacent à un autre échafaudage ou à une machine.

La machine doit être placée sur des échafaudages, elle vous rapporte immédiatement des points de victoire. De plus, tous les ouvriers qui étaient sur les échafaudages sur lesquels la machine est construite sont promus et transférés sur la tour, à un étage dépendant de leur position précédente. S’il reste un trophée à cet étage, le joueur ayant construit la machine le prend. Enfin, si la machine est construite au-dessus de la ligne du pont, l’eau monte d’un cran et rend inutilisables les machines et échafaudages qu’elle recouvre. De plus, les ouvriers présents tombent dans le tourbillon.

 

Une mécanique bien huilée

Les tours s’enchaînent jusqu’à ce qu’un joueur déplace le dernier ouvrier de ses baraquements ou que ce dernier tombe dans le tourbillon en raison de la montée des eaux. On procède alors au décompte des points. À ceux gagnés durant la partie s’ajoutent des points pour chaque ouvrier placé sur la tour, selon son étage, des points pour les améliorations possédées et pour les tuiles et ressources restantes. Pour finir, chaque joueur perd 5 points par ouvrier dans le tourbillon. Le joueur avec le plus de points de victoire l’emporte.

 

Tric TracVue du dessus des échafaudages en construction et des ouvriers dans les baraquements - crédit photo : Bezier Games

 

Whistle mountain est un jeu un peu plus complexe que son grand frère, Whistle stop, avec lequel il partage sa thématique à défaut de sa mécanique. Il lui fait d’ailleurs un sympathique clin d’œil, car les plateaux personnels ont les mêmes noms que les compagnies ferroviaires de son aîné. La mécanique est peut-être un peu répétitive (récupérer des ressources pour construire des machines pour récupérer des ressources), mais la gestion de la montée de l’eau est intéressante.

Comme son prédécesseur, il prend tout son intérêt à 3 joueurs et plus. Les règles sont tout de même assez faciles d’accès et le matériel est vraiment chouette. La rejouabilité est garantie par le grand nombre de compétences de départ, de machines et d’améliorations disponibles. Whistle mountain est donc un jeu accessible, nécessitant de bien réfléchir au placement de ses tuiles et ouvriers sous peine d’offrir des opportunités en or à ses adversaires.

 

 

Fiche technique

Éditeurs : Bezier Games et La Boîte de Jeu

Auteurs : Scott Caputo et Luke Laurie

Illustrateurs : Mila Harbar et Taylor Bogle

Nombre de joueurs : 2 à 4 joueurs

Âge : 14+

Durée : 90 minutes


KmylleMuzo

Kommentare (4)

Default
SDO
SDO
Peux tu nous en dire plus sur le jeu à deux?
Il reste assez fortement recommandé sur BGG dans cette configuration (90%)
KmylleMuzo
KmylleMuzo
Je n'ai pas été particulièrement conquise par ma partie à 2. On essaie de placer ses ouvriers de manière à bénéficier des constructions de machines de l'autre ou de le bloquer pour poser les nôtres, mais il y a suffisamment de place autour du plateau pour ne pas être vraiment gêné, pour moi ça manque franchement d'interaction à 2.
Leludeek
Leludeek
Superbe jeu !!
bobbylafraise
bobbylafraise
Thanks, j'avais presqu'oublié ce jeu vu en festival il y a quelques temps déjà !