Accessible, sulfureux, amusant !

Plusieurs choses m’ont frappé dès ma première partie, à commencer par l’accessibilité de Fate of the Elder Gods : le plateau n’est divisé qu’en six zones, juste assez pour autoriser des stratégies variées en même temps qu’une guerre de contrôle du plateau avec les autres joueurs et un rapide apprentissage des subtilités et possibilités du titre. Par ailleurs, il est à l’opposé des eurogames, et cela faisait quelques temps que je n’avais pas joué à un « gros jeu » ameritrash, avec une véritable présence thématique, beaucoup d’adaptation aux actions des autres joueurs, bref un certain plaisir à sentir que l’on n’est pas seul sur le plateau, pour une impression d’interaction et de vie qui est naturellement liée, dans une certaine mesure, à la manipulation du matériel. La quantité de figurines, la diversité (en termes de nature, d’illustrations, de formats) des cartes, favorisent l’intégration des rapports de force et le désir d’en découvre, de vaincre les figurines de ses adversaires avec les siennes. Au sujet des figurines justement, j’ai été frappé que les investigateurs soient tous des investigatrices. On pourrait faire valoir que les femmes sont, « comme par hasard » les antagonistes, et peut-être légèrement trop féminisées (pourquoi porter des talons quand on va affronter des occultistes invoquant une divinité maléfique ?), enfin elles ont le « beau rôle », et la fabrication de 25 figurines féminines sur un thème lovecraftien, chasse gardée des rôlistes il y a quelques années encore, m’apparaît comme une excellente initiative, une raison de plus de s’intéresser à un jeu si sa qualité matérielle et ludique ne suffisait pas !

L'intégralité de la critique est lisible sur VonGuru : https://vonguru.fr/2019/04/27/fate-of-the-elder-gods-faites-venir-les-grands-anciens-sur-terre/

 Voir d'autres avis...

Kommentare (2)

limp
limp
Hello.

Juste pour savoir : quel est selon toi l'importance de la part de hasard dans ce jeu (les lancés de dés, par exemple) ?
Moyocoyani
Moyocoyani
Ce n'est clairement pas un jeu pour les allergiques aux dés, parce que leurs lancers peuvent largement faire pencher la balance en défaveur d'un joueur. Mais je parle bien des « allergiques », heureusement Fate of the Elder Gods est loin de se limiter à cette mécanique, et trouve à mon avis une part d'intérêt dans cette imprévisibilité à laquelle il faut chercher à se préparer. Une dimension « ambiance » qui ne peut pas faire l'unanimité parmi ceux qui exigent de tout contrôler, et sera probablement appréciée des autres !
Default