Mare Nostrum

Mare Nostrum est complet tout en restant simple (mis à part une gestion des batailles un peu laborieuse dû à des règles trop générales).

Complet car il allie à un aspect économique et à un aspect militaire, un aspect "politique". Ce qui à tout l'air d'en faire un bon jeu en plus des supers graphismes et éléments.

Pourtant, ces trois aspects tout en étant présent ne sont néanmoins pas assez poussés à mon grand dam.
D'abord, l'aspect politique et avec des " ". Parmi les trois aspects c'est celui qui est le moins poussés. Il suffit de posséder des territoires de cités pour être considérer comme maître politique. Ainsi tout un aspect diplomatique se retrouve évincé. Pas besoin de marchander outre mesure avec les joueurs, de créer des alliances, on reste chez soi à farmer soit l'armée, soit les ressources.
L'aspect militaire, par rapport à d'autres jeux de gestions (car oui, pour moi, Mare Nostrum est avant tout un jeu de gestion) est tout de même assez poussé. Deux genres : l'infanterie et les flottes auxquelles s'ajoutent des options de jeu comme le pillage, l'occupation militaire et même l'annexion, des aspects funs mais qui dans une partie n'arrivent qu'une fois si ce n'est jamais car, on reste chez soi à farmer soit l'armée, soit les ressources
Alors le principal aspect reste économique. Aspect original pour un jeu de gestion et assez plaisant : qu'importe la ressource produite, ce qui compte c'est la combinaison de ressources toutes différentes. Avec ces combinaisons l'on peut s'offrir soit armée, soit investir dans de nouvelles ressources ou de nouveaux impôts. Les merveilles/hommes d'états viennent pimenter le jeu en offrant des caractéristiques somme toute très avantageuses. Malheureusement, le petit nombre de merveilles/hommes d'états fait très vite du jeu un rush entre joueurs expérimentés qui adoptent la même stratégie : rester chez soi à farmer les ressources économiques et laisser au bleu le plaisir de prendre une armée.

Ainsi, le principal défaut de ce jeu, c'est que l'on a tellement l'impression d'être un empereur que malgré les possibilités militaires, il est tellement plus simple de gagner en restant sagement chez soi. Les conditions de victoire sont très rapidement réalisables (en 7 tours de jeu, si l'on a de l'expérience, on peut vite gagner, mis de coté bien entendu tout envie de conquête inutile).
Pourtant, ce jeu m'a encore offert hier soir 2h magnifiques de tensions quand quatre des cinq joueurs se sont mis à se taper dessus. Et même si bien évidemment c'est le cinquième joueur qui gagne, quel plaisir d'user des possibilités anarchiques et de mettre le feu à un monde de plastique et de jeton.
 Les moins

 Voir d'autres avis...

Kommentare

Default