The Big Book of Madness

de Maxime Rambourg
The Big Book of Madness
8.37 
107 reviews

Description du jeu :

Ouvrez-le si vous l’osez !« Bienvenue dans la plus grande école de magie au monde ! Depuis des millénaires, elle forme les apprentis magiciens aux sortilèges les plus extraordinaires, faisant d’eux le... En savoir plus

Achetez ce jeu sur :
What we like
What we don't like
Kategorien

Il me plaît plus à moi qu'à mes amis, j'admets.

J'aime lire, et cependant je déteste les jeux avec des mots (scrabble, etc). J'ai rien contre l'échange, la communication, l'onirisme...mais je déteste Dixit et ses dérivés, qui m'ennuient profondément. Mon bac, je l'ai eu avec un 3 en maths (pass' que le calcul, c'est pas mon truc), mais ce "grand livre de la folie", étonnament je l'adore. Avec sa mécanique précise et stressante, il me donne l'impression d'être un équilibriste en danger mortel, contraint de calculer et d'anticiper chaque nouvelle "tuile" qui nous pend au nez (au coin de page !) ses malédictions en rafales et la démence qui nous guette en permanence. Hélas ! en quelques parties à peine il a provoqué chez nous un relatif découragement devant sa difficulté, alors que c'est une importante qualité pour un coopératif (la difficulté), non ?
Autre qualité (qui pourrait passer pour anecdotique) : les cartes sont certes petites (celles liées au deck-building), mais au moins cela fait en sorte qu'elles mettront du temps à s'abîmer ! En effet, elles sont moins susceptibles de se tordre, vu qu'on les a toujours en main... En outre, elles possèdent (merci au concepteur !) une qualité de plus en plus rare de nos jours (j'en ai la triste impression) : un liseré BLANC sur leur pourtour ! Ainsi, impossible de reconnaîte des cartes un peu plus usées que d'autres (c'est primordial dans un deck-building, où chacun possède une pioche personnelle, constamment sous les yeux. Ainsi on ne triche pas en devinant, consciemment ou non, les cartes qui vont arriver dans notre main). Je chipote peut-être mais ça m'exaspère quand je vois des centaines de cartes au bord sombre, par exemple... même face cachée on pourra, à terme, les reconnaître à leurs petits éclats blancs (la couleur du papier avant impression), Grrr...! Résultat, il m'arrive d'acheter des jeux d'occase...sauf les jeux de cartes : dans ce cas-là, c'est neuf ou rien !
Euh... C'est moi ou je me suis un peu laissé dériver, là ?
Revenons à nos moutons : j'aime, enfin, que ce jeu soit si beau (je suis fan du dessinateur Naïade). Un véritable enchantement. Une forme de magie, mais dans le monde réel... Voilà, j'ai fini.

 Voir d'autres avis...

Kommentare

Default