In der Datenbank seit 09.11.2018

edition 2018
Par Jun Sasaki et Yoshiteru Shinohara
Illustré par Jun Sasaki
Édité par Oink Games

Standalone
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon

La main dans le sac

Dans Moneybags, on incarne des voleurs, dont l'un des joueurs est le chef qui répartit les pièces dans les sacs des joueurs en début de partie, équitablement ou pas, à sa convenance.
A son tour, un joueur peut soit voler de l'argent chez son voisin ( et la personne lésée peut ensuite lancer un défi au voleur : celui-qui a la plus grande pile de pièce est éliminée de la manche), soit ne rien faire, soit fermer son sac, ainsi personne peut plus lui voler de pièces, mais il ne peut plus en gagner non plus.
Lorsque 2 tours de table ont été joués, c'est celui qui a la plus grande pile de pièce qui gagne.

La subtilité : les sacs, il faut les tenir par le dessus pour ne pas pouvoir soupeser, la seule chose autorisée est de remuer son sac. Il est donc difficile de jauger la contenance de chaque sac juste au son des pièces qui se percutent. De plus, il y'a également un diamant en plastique, que l'on ajoute en haut de sa pile lors d'une comparaison en défis ou en fin de manche, qui ne fait donc aucun bruit et fait la hauteur de 10 pièces environs.

Dans la lignée de Deep Sea Adventure, Oink Game nous livre son dernier petit jeu, petite boite mais grande qualité : les sacs sont solides, avec une doublure cousues dedans, les pièces sont en métal (obligé vu le principe du jeu!)

Niveau mécanique on est sur du pur jeu filer-ambiance qu'on peut ressortir facilement pour entamer ou conclure une soirée jeu. tout le sel du jeu repose sur notre capacité à voler juste ce qu'il faut pour être tout juste en dessous le volé, tout en lui faisant croire qu'on s'est gavé pour qu'il nous accuse à tort!
On rigole en observant les visages très concentrés lorsqu'on remue nos sacs pour essayer de jauger leur contenance.
 Les moins

Kommentare

Default