La nuit des morts de patience

Au début c'était léger et surprenant (Defenders) puis c'est devenu bien (Galaxies) puis on a eu droit à la version playmobil avec des bonhommes en plastique (Quest) et puis l'auteur s'est emballé. On a maintenant l'impression que c'est toujours plus, au détriment du jeu, comme si chaque boite était un défi de remplissage. Si d'entrée on adhère au thème, qu'on a envie de se coltiner des zombies, de s'armer de tronçonneuse... on s'aperçoit vite qu'il faut « passer son bac d'abord » pour comprendre quelque chose à la règle, bien trop chargée. Tout est compliqué, avec des subdivisions, des contraintes et une lisibilité limite. Résultat le jeu s'en ressent. A un moment on se dit qu'on va ressortir ses vieilles boites de Zombies !!! avec ses tuiles,ses cartes et ses figurines et ce sera bien. A trop vouloir en faire, on s'étiole. Scott Almes,l'auteur, n'a que rarement flirté avec la qualité, là il est clairement dans la quantité.

 Voir d'autres avis...

Kommentare

Default