L'accomplissement de la formule Chronicles of Crime ?

Noir est d’abord une nouvelle preuve de l’inventivité habituelle de Lucky Duck Games, qui à chaque jeu fait des trouvailles mécaniques et matérielles pour surprendre même quand le thème ne s’y prête pas. Il suffit de voir les efforts fournis sur Fruit Ninja ou le très prometteur Jetpack Joyride pour s’en convaincre ! Or il y avait de quoi être particulièrement curieux avec Chronicles of Crime, parce qu’on connaissait l’éditeur comme adaptateur inventif de jeux mobiles, pas comme auteur d’histoires, et Noir confirme plus que jamais leur excellente inspiration quand ils ont décidé de se consacrer à ce système de jeu. C’est qu’il est un terreau fascinant pour des expériences autrement plus variées que de « simples » enquêtes, autorisant la pression du temps, le développement des personnages, quelques embranchements suite à des choix moraux, la création de cadres contextuels divers… Cicurel et les Lucky Duck ont trouvé en Anquetil un passionné capable de retranscrire une ambiance très spécifique et le savant metteur en scène d’histoires torturées, et on n’en rêve que plus ardemment à tout ce que Chronicles of Crime pourrait être entre les mains d’autres auteurs ou pour écrire d’autres univers. À commencer bien sûr par la réécriture promise de Stranger Things dans le très prochain Welcome to Redview, l’une de mes plus grandes attentes de 2019 !

L'intégralité de l'avis est lisible sur VonGuru : https://vonguru.fr/2019/05/27/chronicles-of-crime-noir-le-jeu-denquetes-dans-le-la-des-annees-1950/

Kommentare

Default