Root - édition originale VO

Aucune catégorie
Par Cole Wehrle
Illustré par Kyle Ferrin
Édité par Leder Games
2 à 4
Joueurs
10 ans et +
Alter
90 min
Temps de partie
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Acheter chez CulturaBouton pour acheter sur Boutique Ludique

Oh quel mignon petit chat... Attendez, il a une épée !

10,0
J'annonce en avance que cet avis sera incontestablement biaisé par mon amour pour ce jeu. Car il s'agit de mon top coup de cœur (et à ma compagne aussi d'ailleurs). Fans de jeu de stratégie, ce jeu n'aurait pas pu nous combler plus.

Comme ils sont peu nombreux, je commence par les points négatifs dont on doit tenir compte :
- Le temps. Une partie est très longue, le temps augmente davantage avec le nombre de joueurs, et la quantité gigantesque de matériel rend sa mise en place assez fastidieuse. En général, quand on sort Root de sa boite, il reste sur la table 1 semaine car on évite de faire peu de parties vu l'investissement de temps que ça implique. Bref, je m'égare !
- La fausse simplicité. Comme beaucoup de jeux complexes, il faut trouver des joueurs prêts à faire plusieurs parties car la première ne suffit pas à maîtriser le jeu. Les néophytes seront en effet trop occupés a comprendre leur faction, au delà de ce que font les autres joueurs. Car son asymétrie totale requiert d'avoir une maîtrise de sa faction, mais de connaitre les mécaniques des autres pour mieux les contrer.

Au delà de ça... c'est un chef d'oeuvre. Le matériel est magnifique. De plus, la version FR qui vient d'office avec la 1ere extension et le mode coop a amélioré le rangement dans la boite (par rapport à la version EN) avec un thermoformage simple mais bien pensé.
Ce jeu de stratégie repose sur quelques règles simples. Franchement, elles tiennent sur une feuille A4. Pourtant, Root est complexe du fait de sa grande asymétrie : chaque faction (représentée par une espèce forestière) a son mode de jeu propre, et vient même parfois apporter des exceptions aux règles de base (par exemple, les lézards et les oiseaux ne contrôlent pas les clairières - les zones - de la même manière que toutes les autres factions).
On doit donc gérer ses soldats, ses bâtiments, ses ressources propres. A cela s'ajoute des objets à fabriquer dans les ateliers, ainsi que des cartes pièges ou bonus a fabriquer, jouer ou conserver, dans une course au vainqueur, le premier à marquer 30 points. Pourtant avec toutes les actions possibles on ne se perd pas au delà de ce qui se passe sur le plateau (si on a du mal a suivre ce que font les autres). En effet, les effets des cartes/objets etc sont simple et ne changement pas la mécanique de base du jeu : on se déplace, on construit, on attaque.
Purement stratégique, il existe deux sources mineures de hazard : les cartes piochées (et leur couleur), bien qu'il existe des doubles, et les combats sont gérés en partie par des dés.

On peut se dire qu'avec des asymétries aussi importantes, on a le risque de voir des factions plus fortes que d'autres, ou du moins un rapport de forces à la pierre-papier-ciseaux. Et c'est là qu'on voit que c'est équilibré à la perfection : malgré cette asymétrie totale, aucune faction n'est meilleure qu'une autre. Statistiques menées par une communauté anglophone à l'appui, toutes les factions gagnent avec la même probabilité.

Ce jeu est loin d'être pour tout le monde, c'est sûr, mais il est excellent. pour des parties à plusieurs il faudra trouver cependant des amis prêts à s'y investir plus d'une fois. Néanmoins, ce jeu possède un mode coop qu'il est possible de jouer en solo (ou en compétition avec un joueur "automatique"). On passe donc à une partie à virtuellement 3 joueurs.

Une prochaine extension fera son arrivée, apportant encore plus de contenu et d'éventuelles corrections ou équilibrage, ainsi qu'une refonte du mode coop/solo.

Kommentare

Default