Pas facile de se faire une renommée au Japon

Dans yokohama les joeurs incarnent des marchands qui produisent différentes ressources afin par la suite de réaliser des offrandes au temple, de réaliser des exportations au port (réalisation de commandes) puis de passer aux douanes pour obtenir maintes récompenses permettant d'acquérir des points de prestige. La marchand ayant la plus forte renommée à la fin remportera la partie.
Le matériel est plutôt soigné et en grande quantité : pas de doute, Yokohama est un jeu complexe, très complexe.
Les graphismes des cartes et du plateau sont sobres et bien en rapport avec le thème du jeu.
Le thème est respecté : on va acheter, échanger des ressources, construire des entrepôts et des magazins, faire travailler nos assistants, honorer des commandes durant toute la partie.
Le plateau est totalement modulaire : une quinzaine de quartiers de Yokohama disposés aléatoirement d'une partie à l'autre et une carte bonus placée aléatoirement sur chaque quartier. Pas une partie ne ressemblera à une autre à priori !
Le mécanisme du jeu est proche de celui d'Istanbul (ou plutôt l'inverse de celui-ci) : on commance par placer des assistants (soit 2 dans un même quartier, soit 3 dans 3 quartiers différents) PUIS on déplace son pion principal avec comme contrainte que celui-ci ne peut traverser que des quartiers où il y a des assistants, ne peut pas s'arrêter sur un quartier où il y a le pion d'un autre joueur et enfin, une fois qu'il aura atteint le quartier visé, effectuera l'action de la zone (le nombres d'assistants de sa couleur présent sur place aura une influence importante sur la force des actions réalisables).
Il y a énormément de façons de marquer des points. Il y a également des possibilités d'améliorations de nos compétences aussi, Pas facile d'avoir une tactique bien définies durant toute la partie tant les combinaisons de jeu différentes sont envisageables : il faudra faire attention aux autres joueurs pour éviter les blocages et savoir profiter au bon moment des ouvertures.
Yokohama est donc un jeu très complexe avec zero part de hasard : un pur "kubenbois à l'allemande" !
C'est un jeu équilibré aux mécanismes bien rodés et finallement pas si complexe qu'il n'y parait.
Un jeu très plaisant pour les amateurs du genre.
 Pros
 Les moins

 Voir d'autres avis...

Kommentare

Default