Pour avoir l'alien fraîche.

Les jeux de cartes "Legendary Encounters" disposent d'une solide notoriété grâce aux licences qu'ils proposent : Marvel (réputé pour ses films d'auteurs confidentiels), X-Files (demandez à vos parents) ou encore Alien, le cas qui nous préoccupe présentement. La recette de l'éditeur "Upper Deck" est toujours la même : une mécanique de jeu unique qui s'adapte à l'univers qu'elle propose. Ce système, introduit par Dominion et consorts, consiste à améliorer son paquet de cartes non pas avant de commencer une partie, mais pendant le jeu.
Avec Alien on est servi, les quatre films originaux offrent un univers complet avec des scénarios distincts, peuplé de personnages forts, de l'incontournable Ripley aux rôles marquants comme Bishop, Hicks ou Johner, sans oublier les véritables stars de la saga, nos amis les aliens.

Voyons donc ce qui se cache dans cet œuf énigmatique...

(spoiler : un facehugger pour ta tronche)


La découverte de "L.E.:Alien" est assez douloureuse : une grosse boîte contenant d'un côté 600 cartes à classer, de l'autre du vide, et au milieu un grand tapis de jeu. La première heure va consister à ranger patiemment chaque paquet selon son type, découvrant au passage un style de dessin façon "Comics" qui pourra chagriner les amateurs de graphismes détaillés.
Le design n'est pas catastrophique puisqu'on reconnait sans peine tous les protagonistes des films, mais le côté bande dessinée "à l'ancienne", très propre mais caricatural, enlève un peu de l'ambiance horrifique qui baigne la quadrilogie cinématographique. On se console en se disant qu'on a évité les photos à la place des illustrations, ce qui aurait été pire.
Rappelons que le jeu est en anglais, pour une traduction du manuel en French, voyez en bas de page.

De 1 à 5 joueurs vont faire face à la résolution d'une des intrigues. Les fans vont pouvoir visiter les coursives du vaisseau Nostromo, la colonie perdue de LV-426, le pénitencier de Fury-161 ou la base militaire spatiale Auriga. Chaque lieu propose trois objectifs liés à un des films mais rien ne vous empêche de les échanger pour varier les missions. De même un groupe de quatre personnages est proposé, en lien avec les héros de chaque histoire, qui pourront être permutés selon les envies des participant(e)s.

En suivant les recommandations vous allez replonger dans l'atmosphère unique du premier Alien : décoder le S.O.S., bloquer les issues puis coincer le xénomorphe dans le sas de sortie et le tuer. Le casting 3 étoiles est presque au complet : la sous-off Ripley, le Capitaine Dallas, le Chef mécano Parker et la Navigatrice Lambert (et en guest star, Jones le chat).

Chaque personnage est représenté par 14 cartes, le tout est mélangé dans un paquet nommé Barracks et découvert ensuite dans l'offre HQ. En début de partie on ne dispose que de quelques grouillots dans son deck, des Marines dont la seule fonction est de générer un point d'attaque ou de recrutement. Vous disposez aussi d'un avatar particulier, avec points de vie et défense qui vous serviront à encaisser les coups (venant principalement des ennemis, mais parfois aussi des autres joueurs). L'avatar ajoute une carte "rôle" unique dans votre deck, renforçant un type particulier d'action spécialisée.
Les premiers tours sont donc consacrés à l'achat des personnages principaux dans le HQ, car ils offrent non seulement plus de points Attaque ou Recrutement mais surtout parce qu'ils disposent de capacités spéciales indispensables à votre progression.

Il ne faut pas lambiner car à chaque tour les aliens se faufilent dans les salles pour atteindre la zone de combat. Une fois qu'ils y parviennent ils commencent à maraver vos frêles héros qui subissent alors des Strikes, des frappes piochées dans un deck spécifique, infligeant des dégâts plus ou moins élevés voire bien pire.
Grâce à l'action "Scan" vous pouvez découvrir à l'avance les saloperies progressant dans les cinq salles du jeu, généralement des aliens mais aussi des événements ou des dangers en lien avec le scénario. Si vous parvenez à flinguer les bestioles et à gérer les problèmes avant leur arrivée dans la zone, vous serez relativement tranquille. Évidemment, à l'instar de ce qui se passe dans les films, les aliens vont devenir de plus en plus costauds au fur et à mesure de votre avancée.

Plusieurs cartes vont déclencher des événements néfastes, comme ces sympathiques facehuggers qui tentent de vous féconder, introduisant un chestburster dans le corps de votre héros si vous ne les tuez pas à temps. En mode normal un personnage infecté se contentera de mourir lorsque le joueur piochera la carte maudite. Mais pire, si vous optez pour le mode "Alien Player", il renaitra sous la forme d'un nouvel alien qui rejoindra le camp adverse, comme Kane dans Alien ! Ainsi un joueur éliminé continuera la partie contre ses camarades, en contrôlant un Xéno malfaisant disposant de son propre paquet de cartes.

Heureusement les personnages disposent de capacités et de combos pour affronter le chaos ambiant. Des bonus sont activées lorsque plusieurs persos de même Classe ou de même Équipe sont joués dans le bon ordre. Certains personnages peuvent se coordonner lors du tour d'un autre joueur, offrant au collègue un surplus d'attaque ou de recrutement en soutien.
Il est même possible, grâce à un mode des règles avancées, d'ajouter des cartes "Projet secret" (Hidden Agenda) à distribuer aux joueurs lors de la mise en place. Lorsqu'elles sont dévoilées elles donnent à chacun l'opportunité d'acquérir une carte bonus très efficace. Mais l'une d'entre elles cache un Evil Agenda qui transforme un membre du groupe en traitre ! Suspens garanti pendant la partie.

La force du jeu réside dans sa relative facilité. Les phases sont simples : on ajoute une carte ennemie face cachée dans une salle, on joue avec sa main de 6 cartes, les aliens en zone de combat nous frappent puis on défausse ses cartes et on pioche une nouvelle main. Et hop, au suivant. Une partie durera rarement plus d'une heure si tout le monde maitrise les règles.
Mais bien vite on apprend les subtilités de ses mécaniques. Un perso recruté ne va pas directement dans votre deck mais rejoint votre défausse. Par conséquent il faut attendre d'avoir épuisé votre paquet pour le recréer en mélangeant la défausse. Si vous avez trop de cartes, les chances de piocher un personnage particulier s'amenuisent. A l'inverse un deck trop maigre vous empêche de déclencher les combos des capacités de Classes et d'équipe. Bonjour les nœuds au cerveau !

Les auteurs ont inclus suffisamment de surprises pour détraquer vos plans. Que ce soit les cartes Événement qui changent à chaque objectif, les malus des Hazards qui vont crescendo, les alliés qu'on trouve parfois en scannant une salle ou les Drones aléatoires, chaque nouvelle carte révélée peut être un coup de théâtre.
Et comme le veut la tradition Hollywoodienne, un scénario vous met aux prises avec un boss final, avec une mécanique spéciale en rapport avec l'intrigue du film.

Niveau rejouabilité il existe 10 rôles d'avatars et 14 personnages différents, on peut croiser les 12 objectifs avec les 4 Lieux comme on l'entend. Pour ajouter une touche d'imprévu on peut s'amuser à les choisir aléatoirement et les découvrir pendant une session, plutôt que de les dévoiler dès le début.
Les deux modes optionnels Player Alien et Hidden Agendas assurent une bonne dose de fun dans un jeu essentiellement coopératif. Pour ajuster la difficulté on peut aussi ajouter ou retirer des cartes Drone, qui sont des bonus ou malus génériques.

Le concept Legendary Encounters permet également de mixer Alien avec la licence Predator, autre jeu de la gamme (et même, c'est prévu dans le manuel, avec les héros Marvel pour vérifier si Hulk fait le poids face au Xénomorphe Guerrier Double-Machoire à sang acide). Une extension de 400 cartes supplémentaires est sortie, avec sa majesté la Reine Alien qui bénéficie d'un tapis spécial, des scénarios inédits et une belle brochette de nouveaux characters et abilities. Bref, des heures de boucheries sanglantes garanties...


Manuel du jeu en Français (version 1.11) : Règles de L.E. Alien (PDF).
http://tonio.lagoule.free.fr/Legendary_encounters_ALIEN_Manuel_FR_v1-1.pdf

Tutoriel et partie solo avec deux personnages : Scénario ALIENS.
https://www.youtube.com/watch?v=L0dyPrKhMIQ
 Les moins

 Voir d'autres avis...

Kommentare

Default