Réécrire l'Histoire de la Vie sur Terre...

Bios : Megafauna est le nom sexy d'un jeu aussi réussi que les règles sont repoussantes.
Soyons directe : cette seconde édition est une claque. Un chef d'oeuvre ludique et thématique.

Le jeu n'est pas exempt de défaut mais le thème est si fort ; la vie primitive dont vous êtes le maître d'oeuvre, si pas le créateur. N'avez vous jamais eu la curiosité de découvrir la vie à ses prémices? Quand tout était à peupler? A écrire sur une feuille blanche? Phil Eklund avec une érudition rare vous plonge dans la plus belle des aventures ; celle de créer la Vie à partir d'une des 4 formes de bases ( vertébré, invertébré, insecte et végétal) et de peupler les 4 supercontinents géologiques connu de notre Terre. La compétition sera impitoyable, entre les évènements et les autres formes de vie. L'un et l'autre seront de mortelles menaces pour votre forme de vie, mais aussi paradoxalement des ouvertures propices à son développement. A vous de faire les meilleurs choix pour gagner cette course à l'évolution.

Avec votre forme de vie de base, vous devrez en développer d'autres (5 possibles : basique au départ, fouisseuse, nageuse, volante et cuirassée) pour migrer sur les différents habitats possibles et sans cesse faire un choix d'équilibriste entre présence sur les continents (car sans aucune présence en jeu, votre espèce est éteinte et bravo, vous avez un fossile!^^) et l'achat de cartes de mutations pour pouvoir évoluer et sortir victorieux des embûches innombrables au fil du temps. Plus vous gardez de pions d'espèces non distribuées sur les continents en jeu (on parle de non nés), plus vous aurez de potentiel pour acheter un maximum de mutation mais vous serez de fait bien plus exposé à l'extinction. Il faudra faire des choix. Le jeu va donc opposer un jeu d'achat de cartes pour pouvoir rivaliser avec les adversaires et survivre aux évènements avec un jeu de placement de pions pour un gain en points de victoire dans un équilibre très subtil.

Le jeu se joue sur 4 cratons de 10 hexagones qui représente des biomes (~habitat) ; 7 biomes continentaux (prairies, marais et mer) + 3 offshores. 2 cratons dans la version en solo avec des variantes sur Mars et Venus notamment. Jusqu'à 4 joueurs. On pourrait croire presque à du wargame mais à partir du moment où vous placez vos espèces, Elles sont en réalité très fragiles et exposées à tout changement à venir! Et seul les acquisitions en mutation pourront permettre de survivre.

Selon le jeu de vos adversaires, le jeu peut être extrêmement brutal car il est vite intéressant d'occuper des habitats déjà pris par d'autres et ainsi créer des compétitions entre formes de vie. Chaque forme de vie est d'abord herbivore, et pourra devenir Carnivore selon les confrontations et l’évolution du jeu. Le perdant étant régulièrement mis en voie d'extinction et programmé pour disparaître, la confrontation est parfois redoutable.

Le tirage d’événement introduit un certain chaos, tout à fait légitime et thématique qui simule les cycles Carbone, oxygène et de l'eau, l'apparition de forêts, de montagnes, de déserts glacés, la dérive des continents sur une échelle de latitudes,... Bref, Phil Eklund a poussé la simulation très loin. Bluffant!

Megafauna est un jeu immensément riche, trop pour faire un retour concis dessus mais chaque partie sera véritablement unique. Au final ,si créer une forme de vie, et se poser des questions telles que tentaculaire ou avec des griffes? Se reproduisant par spore ou sexuellement? Avec une dentition ou des poumons? monstrueuse, de taille changeante (cela va de 1 à 6), venimeuse, qui use du feu? La doter d'une "émotion" (parmi 6) ou d'un outil? voir la faire gagner en lui donnant le langage ? Ou avec le plus de présence sur les cratons?

Si créer un telle histoire vous motive, foncez vous émerveiller!
Rarement un jeu m'a semblé aussi thématique et ...narratif.
Bref, vous avez compris que je suis particulièrement sensible à ce thème et à ce jeu.

++ ;

- Thématique puissante (avec un hasard (tirage d’événements) qui contribue à l'immersion)
- Simulation intuitive (la dérive des continents est superbement bien huilée, influence des conditions de vie terrestres sur les possibilités d'actions des joueurs,... pfff brillant)
- Mécanique intelligente entre l'achat de carte de mutations et le placement de pions pour scorer
- Double Jeu de placement sur les mutations et le plateau face aux adversaires. Re-dou-ta-ble!
- L'aspect confrontation entre espèces est brillant et directement connecté à vos développements en mutations
- Asymétrie bienvenue et équilibrée (vertébré,insecte et invertébré - végétal)
- Grande liberté d'appréciation dans le placement, à vous les grands espaces!
- Langage indépendant ; oui, il y a des textes sur le jeu et les cartes mais du "lore scientifique". Tout l'utile au jeu est iconique, limpide et intuitif!
- Les règles intuitives, elles s'expliquent en 20 min. Vraiment!

Bémols ;
- Uniquement en VO anglais. Un crime!
- Règles (écrites) imbuvables alors que le jeu est résolument très intuitif pour un tel jeu expert.
- Interaction brutale entre joueurs, ou après une dérive de continent défavorables, ...la vie est fragile, cela peut décontenancer.

A savoir :
- Jeu végétal très ambivalent ; capacité d'orienter le jeu selon sa pratique. En effet, avec la Médée, il peut harceler son ou ses adversaires ou au contraire être assez passif. Sa capacité de nuisance peut-être réellement très usante et violente. Et cela dépend de deux choses, le joueur surtout et les évènements qui lui donneront à agir.
 Pros
 Les moins

 Voir d'autres avis...

Kommentare

Default