Sur place ou à emporter? A table for two, please. ¿Tiene reserva ?

10,0
Kosmopolit est une perle. Il a son côté tactique (on y reviendra vite), mais ce qui est pas mal, c'est que nous somme au paroxysme du jeu d'ambiance (coopératif) où ca part dans tout les sens. Impossible de faire sans que ca déraille.

On va se dire qu'une partie de 6 minutes, c'est court. Pourtant, d'une part, ces 6 minutes de service au restaurant le plus cosmopolite du monde sont sans repos. On comprend ainsi bien rapidement comment ça se passe dans les cuisines des restos après ça... Mais surtout, c'est que c'est impossible de ne faire qu'une partie. Le jeu est fait pour en demander plus : au fil des niveaux, la complexité augmente, le nombre de carte débloquées augmente, on souhaite aussi faire de meilleurs score. On en redemande!

Ce jeu se base sur l'écoute et la locution (c'est rare, si ce n'est unique), et donc requiert une appli pour pouvoir jouer (gare aux pannes de batteries). Cette appli est vitale pour le jeu, mais c'est bien fait car elle n’accapare tout le jeu (seule la serveuse en a besoin). Pas besoin donc de se bousculer entre 6 personnes pour lire ce qu'il se passe sur un écran de 15 cm à la Unlock et j'en passe.

Donc, la serveuse écoute les commandes, les transmet au maitre d'hotel, qui les transmet au cuistot, ceux-ci préparent le plat, le passent au maitre d'hotel qui vérifie le numéro de table, et la serveuse... sert (ha!) le tout.
"Ok facile" on va dire, mais c'est quoi le lien avec le cosmopolitisme? Le truc, c'est que vos clients viennent de partout dans le monde, commandent les plats de leur région, dans leur dialecte local. Du coup, on se retrouve avec notre pauvre serveuse qui doit répéter au maître d'hotel le nom d'un plat en Quechua, Coréen, un des 600 dialectes d'Afrique, et j'en passe. On comprend assez vite comment ça peut se passer...

Kommentare

Default