À ma mère, l'une y verse 6 thés !

9,0
Normalement si vous connaissez les auteurs, si vous avez joué à Lorenzo le Magnifique, Coimbra ou Egizia (trop bon) voir Grand Austria Hotel, vous savez déjà à quel type de jeu vous avez affaire : Un jeu de réflexion exigeant, d'une vraie longueur de parties. À vous de gérer les subsides de votre université mais également les fonds de votre bibliothèque et les écrits de vos professeurs pour établir une université forte et réputée qui attirera les étudiants.
Le renouvellement est assuré et très fort par une échelle de recherche et des professeurs aux capacités particulières et qui changeront la dynamique du jeu.
L'interaction est loin d'être oubliée par le truchement des achats de livres directement dans les bibliothèques de vos compétiteurs et par la course à la recherche.
S'il y a un petit côté "soupe de points de victoire", il est ici moins "soupe" et plus fluide que "Coimbra" pour un exercice ludiques de réflexion passionnant... Mais une fois encore exigeant ! Qu'on ne s'y trompe pas !
En tout cas, une fois encore, félicitation à Chris Quilliams qui, en parfait artiste, réussit le tour de force à lui donner un supplément d'âme par ses illustrations et aux auteurs pour nous proposer une déclinaison d'un jeu de pose d'ouvriers qui proposent un beau défi, avec tout ce qu'il faut : moteur à sous et à livre, optimisation du placement et du tempo pour maximiser ses points !

Kommentare (1)

morlockbob
morlockbob
top titre si si
Default