In der Datenbank seit 16.10.2003

edition 2003
Par Marcel-André Casasola-Merkle
Illustré par Manuel Casasola-Merkle
Édité par Rio Grande Games et Hans im Glück

Standalone

Langues des règles : Deutsch

Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Amazon
Description du jeu

Dans Attika, chaque joueur gère la construction de sa cité au sein de la péninsule grecque, en y installant temple, théâtre et oracle, port et bateaux, vignobles et négociants...
Le matériel
Dans la boite, on trouve des grandes tuiles-plateaux comprenant chaune plusieurs hexagones, des temples pour former un lieu saint, des cartes ressources, des petites amphores oranges, un plateau A4 par joueur et des pions bâtiments.
Préparation
On commence par assembler des tuiles-plateaux selon le schéma de la règle (dépendant du nombre de joueurs), on distribue un plateau individuel représentant la ville en construction et les pions correspondants faces cachées en plusieurs piles.
Chaque joueur commence avec 4 cartes ressources qui permettont comme aux colons de Catane de construire sur le plateau commun ses bâtiments.
But du jeu
Il n'y a pas un but mais deux buts du jeu :
- soit relier deux temples (qui sont au 4 coins d'un carré à 4),
- soit placer tous ses bâtiments sur le plateau commun.
Le jeu
On peut à son tour soit piocher 2 bâtiments des piles cachées soit construire 3 bâtiments.
Lorsque on pioche, on choisit une pile et on découvre le pion supérieur. Soit on le place sur le plateau en payant les ressources (grace aux cartes en main) indiquées sur le pion moins les ressources sous ou adjacentes à la case de construction. Par exemple, si on construit sur une case comprenant toutes les ressources autours, la construction est gratuite mais les places de ce type sont très prisées... Sinon on peut placer le bâtiment à sa place sur le tableau personnel de sa ville.
Si on choisit de contruire directement, on peut prendre 3 bâtiments et les positionner sur le plateau commun en payant comme dans le cas précédent les ressources nécessaires.
On peut remplacer ces actions par un tirage de cartes pour reconstituer sa main: une carte par action. Si on ne fait aucune action, on pioche 3 cartes.
Mais ça coûte cher à construire !
Pas nécessairement. En effet, sur le tableau où l'on stocke les bâtiments en attendant de les construire, certains bâtiments pointent par de petites flêches vers d'autres. Si le 1er bâtiment est construit dans un 1er temps, les autres bâtiments dépendants directement de ce 1er peuvent être posés gratuitement (même si celui si a été placé dans un tour précédent) à coté de celui-ci s'il y a de la place bien sûr.
Les colonies, les routes et les amphores
Les colonies sont des groupes de batiments adjacents appartenant à un joueur (dès le 1er pion). Construire la 1ère colonie ne coute rien mais construire les suivantes (càd poser un pion non relié aux autres) coutent une ressources de son choix par colonies déjà existantes.
Les routes sont des pions comme les bâtiments. Elles coutent très chères (5 ressources de n'importe quel type) mais dépendent les unes des autres (petites flèches) et peuvent donc être posées gratuitement plus facilement.
Les amphores sont gagnées quand on termine la construction d'un groupe de bâtiments comme représenté sur le tableau personnel de sa ville. Les groupes (bâtiments dépendants les uns des autres) vont de 2 à beaucoup de pions. L'amphore donne droit à un tour supplémentaire.
Surpopulation
Le plateau commun est réduit et arrive vite à saturation (il varie d'ailleurs en fonction du nombre de joueurs). On peut aussi se retrouver bloqué sur son chemin à un temple suite à une manœuvre indélicate d'un adversaire.
Pour parer à ce problème, lorsque on termine de retourner une pile de pion, on peut placer une nouvelle tuile-plateau où l'on veut sur le plateau pour l'agrandir.
À la fin
Si un joueur parvient à relier 2 temples ou à construire tous ses bâtiments (30), il gagne immédiatement la partie.

Game play
2 à 4 players à partir de 10 ans 45 min
Anleitung auf : Deutsch
Prix public conseillé : ~

 Les avis positifs

Donnez lui sa chance
69/100 -
PtitJu 
Spartiate mais pas chiant...
80/100 -
Guyomar 
L' Attika sans gens d'armes...
60/100 -
limp 
Harry Cover
Vraiment bon
86/100 -
Harry Cover 
vs

 Les avis négatifs

Automattika
40/100 -
grolapinos 
Pas aime
40/100 -
grojaky 
Atti Qua ?
40/100 -
winforlife 
Manque d'interactions.
40/100 -
giov 
Je m'en fiche de ton polis
40/100 -
Ruben 

 What we like

Aucun pour ou contre
vs

 What we don't like

Aucun pour ou contre