Description

Pour jouer à Baron Munchausen, il vous faudra rassembler quelques joueurs autour d’une table, quelques jetons (chaque joueur aura autant de pions qu’il y a de joueurs) et, surtout, quelques bonnes bouteilles !
Chaque joueur est invité à se créer un personnage, doté d’un titre de noblesse, militaire ou même religieux définissant ainsi un certain statut social. (En pratique, créer un personnage, c’est seulement s’attribuer un titre et se trouver un nom qui en jette !)
Cette préparation étant faite, le jeu peut lui-même commencer. Le personnage ayant le statut social le plus élevé se tourne alors vers son voisin de droite pour lui demander de raconter à la tablée le récit d’une de ces fameuses aventures. Par exemple, il peut proposer : « Cher Baron ? plutôt que de vous préoccuper des jupons de ma charmante cousine qui est, je vous le rappelle, marié, ne voudriez-vous pas nous conter cette fabuleuse histoire où vous vous êtes enfui des griffes du Sultan Al-Kalim alors que celui-ci s’était promis de vous marier à l’une ses filles… » Son voisin devra alors entamer le récit de cette anecdote, qui devra durer tout au plus 10 minutes.
Pendant ce récit, les autres joueurs ne peuvent intervenir (en dépensant un jeton) que pour, ou parier sur la suite du récit, ou pour apporter des objections sur la véracité (plus exactement la « logique ») du récit.
Un pari sera du type : « Cher conte, je parierais volontiers que derrière cette porte que vous mentionnez se tenait un régiments entiers de fusiliers vous attendant pour vous pièger ! »
Une objection sera du type : « Mais, très chère Duchesse, comment se fait-il que vous prétendiez avoir été sauvé par le Roi d’Autriche alors que ce même jour, j’étais en sa compagnie pour une partie de chasse à courre ? »
Ces paris et ces objections peuvent ainsi déboucher sur de véritables joutes orales, où chacun se doit de dépenser un jeton pour pouvoir l’ouvrir - ;o) – jusqu’à ce que l’un des deux participants n’arrête la surenchère, auquel cas le victorieux orateur encaisse la totalité des jetons dépensés pendant la joute.
Si c’est le narrateur qui perd la joute, il devra alors adapter son histoire aux exigences émises par son compagnon de table.
Il peut arriver que le ton s’enflamme et que les insultes, même courtoises, jaillissent : Ce type de conflit est invité à se résoudre par un duel… de shifumi (pierre-ciseau-puits) en 3 tours : le perdant de ce duel donnera alors tous ses jetons à l’heureux gagnant du duel.
Une histoire peut se finir de différentes manières : soit le narrateur la finit normalement (avec une conclusion), soit il défie en duel quiconque ne croit pas à son histoire, ou bien encore tous ses compagnons de table peuvent lever leur verre pour faire un pot à la santé du narrateur et de son étonnante histoire.
Le narrateur se tourne alors vers son compagnon de droite pour l’inviter à raconter l’une de ses fameuses anecdotes, et ainsi de suite…
Une fois que tous les participants ont raconté une histoire, chacun d’entre eux vote pour le récit qu’il a préféré et offre généreusement tous ses jetons à son narrateur. Le gagnant de la partie payera son coup à l’assemblée pour fêter sa victoire…

Note des membres
9.00/10
moyenne sur 2 avis

L'avis de l'équipe

Docteur Mops
10,00  l'essence du jeu de rôle !
Note de l'équipe
10.00/10

Videos

Aucune vidéo trouvée

Les avis des membres

Aucun avis

Suggestions de jeux

No board game found

Sujets de forum

Aucun sujet de forum

Plus d'infos

Détails
Cette version est l'édition 1998
In der Datenbank seit 28.04.2004
Notes
Note : 9
Note rectifiée : 10
Note Finkel : 10.05
Nombre d'avis : 2
Nombre d'avis rectifiés : 1
Awards
No award found

Les autres éditions

    No board game found

Erweiterungen

    No board game found

Dans les listes

    Aucune liste