Der Weisse Lotus

Der Weisse Lotus

Édition 2000
Par Martin Wallace
Illustré par Claus Stephan
Édité par TM Spiele
3 à 6 joueurs
Anzahl Spieler
12 ans et +
Alter
90 min
Temps de partie
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar
L'avis de Tric Trac sur ce jeu
Docteur Mops
Tric Trac team
10,0
Le beau jeu d'opportunités

Description

Au 14e siècle, la dynastie mongole Yuan gouverne la Chine. Dans les provinces chaque seigneur se constitue un territoire et des richesses en vue de reprendre un pouvoir usurpé.
Tantôt alliés à l’Empereur, tantôt « Lotus Blanc » à la tête de troupes rebelles, qui deviendra le nouveau maître de la Chine et fondateur de la grande dynastie Ming ?
Comment devenir patron des Ming ?
La victoire reviendra au joueur qui cumulera le plus de points de victoire lors d’un comptage final. Ces points sont accordés en fonction de la nature des territoires conquis. Les points gagnés lors des rebellions s’y ajouteront, ainsi qu’un bonus pour le joueur qui possède le plus grand nombre de régions adjacentes.
Restaurons le pays.
Au début de la partie, les régions sont vides. En début de partie, les joueurs vont bâtir un certain nombre de bâtiments dans les régions de départ.
On peu ainsi construire : un village, une forteresse, une rizière, un temple ou un palais.
Le petit Yalta chinois.
Une fois les régions aménagées, il faut maintenant que les seigneurs (les joueurs) décident qui va dominer quelle région. Chaque joueur va à tour de rôle poser un marqueur à sa couleur pour indiquer quelle région il désire contrôler. Si un joueur est propriétaire de rizières, il pourra poser des marqueurs supplémentaires
La prise du pouvoir.
Une fois que chacun a effectué ses choix, il faut décider à qui revient vraiment les provinces. Si un seul joueur a choisi une région, il en prend le contrôle immédiatement.
Si plusieurs joueurs convoitent la même région (ce qui est courant), les diplomates entrent en action.
Chaque joueur choisit secrètement quel joueur il désire éliminer en posant face cachée une carte à sa couleur. Il accompagne cette carte de cartes diplomates qui possèdent une valeur.
Toutes les cartes sont révélées simultanément. Le joueur qui recueille le plus de voix contre lui est éliminé.
On recommence ainsi, jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’un joueur en lice. Celui-ci prend le pouvoir de la région.
C’est l’Empereur qui choisit l’ordre dans lequel les prise de pouvoir auront lieu. L’Empereur est le joueur qui possède le plus de palais. Cet avantage permet à l’Empereur de faire combattre ses adversaires entre eux avant de résoudre les conflits ou il joue lui-même. Il affrontera donc des adversaires qui ont déjà dépensé des cartes.
C’est aussi l’Empereur qui décide du joueur victorieux en cas d’égalité. C’est bon d’être Empereur !
Vive l’Empereur !
En plus de son avantage de choisir l’ordre des prises de pouvoir, l’Empereur gagne 1 point de victoire automatiquement.
Mort à l’Empereur !
Oui mais l’Empereur avec tous ces avantages risque de susciter de la rancœur de la part des autres joueurs. C’est le moment de régler ses comptes !
En commençant par le joueur qui possède le plus de village, l’Empereur demande aux joueurs s’ils décident de se révolter contre lui.
Si personne ne se révolte, la partie continue.
Si un chef de la rébellion se déclare ; c’est la guerre civile. Le Lotus Blanc et l’Empereur s’affrontent !
L’empereur et le Lotus Blanc choisissent un certain nombre de cartes Armée de différentes valeurs. C’est la force des armées qui vont combattre. L’Empereur possède 2 points de bonus par Palais qu’il possède, le Lotus Blanc, 1 point par Village possédé.
Les autres joueurs sont obligés de prendre parti pour l’un des deux camps. Ils choisissent secrètement contre qui ils vont combattre et combien d’armées ils mettent en jeu.
Ces cartes viendront renforcer soit l’Empereur, soit le Lotus Blanc. On fait le compte des points de chaque camps ; celui qui en possède le plus est vainqueur de la Guerre Civile.
En commençant par le chef des vainqueurs, chaque joueur peut choisir entre gagner un point de victoire ou voler un territoire à un des membres de la coalition perdante.
Si un joueur possède alors plus de Palais que l’Empereur, il devient le nouvel Empereur !
Les renforts arrivent !
C’est bien beau de dépenser des diplomates et des armées, mais il faut se regarnir pour le prochain tour.
Chaque joueur reçoit de nouvelles cartes. En fonction de la nature des bâtiments dont vous avez le contrôle, vous pourrez piocher des cartes supplémentaires.
Certains permettent de piocher des diplomates, d’autres des armées, d’autres les deux et d’autres encore vous offre le choix.
Toujours plus loin !
C’est la fin du tour. Avant d’entamer le suivant, il va falloir construire de nouveaux bâtiments que l’on pourra conquérir ensuite.
La Chine aux chinois ?
Quand toutes les régions sont conquises, il est temps de faire les comptes.
Le joueur qui possède le plus de points de victoire à ce moment remporte la partie et devient le fondateur de la nouvelle dynastie Ming.
Ce jeu est disponible en langue allemande. Certaines boutiques vous proposerons une notice en français. Le matériel de jeu ne contient pas de texte pouvant nuire à la fluidité de la partie.
Les règles traduites par Oya contiennent un certain nombre d’omissions qui nuisent à la qualité du jeu.

Suggestion de jeux :

No board game found

What we like
Aucun pour ou contre
What we don't like
Aucun pour ou contre

Les avis

7.56 
9 reviews
Smiley 0
Smiley 0
Smiley 5
Like
Le Chou Blanc.
2,00 
XavO 2. November 2001

DWL est basé sur un excellent système de résolution de conflit : on ne sait jamais qui fera quoi et tout est dévoilé simultanément. Tous les coups sont donc permis. Et cela pousse donc a la discussion...

Les avis positifs

Le beau jeu d'opportunités
10,00 

Si je rejoins tout à fait l'opinion de Bruno Faidutti concernant le fait que l'on pourrait tirer un excellent petit jeu de carte du Lotus Blanc (voilà...

Vraiment étonnant!
6,00 

Il est évident que tout fan de Wallace se doit de tenter l'aventure der weisse lotus... Ce qui m'a toujours frappé chez Martin Wallace, c'est l'originalité...

fleurs de lotus et de cerisiers
10,00 

Géniel jeu de stratégie et de diplomacie. Le matériel est très beau et le jeu très virulent quand on ades adversaires qui font le poids. J'adore.

Les avis négatifs

Le Chou Blanc.
2,00 

DWL est basé sur un excellent système de résolution de conflit : on ne sait jamais qui fera quoi et tout est dévoilé simultanément. Tous les coups sont...

effectivement , un jeu de pute.
4,00 

Tout comme diplo ou Junta, ce jeu est surtout un jeu de diplomacie, categorie de jeu que je n'arrive pas a apprecier. De plus, bien que joli, ce jeu est...

Give your opinion!Lire tous les avis