Gang Of Four

de Lee F. Yih
Gang Of Four
8.14 
425 reviews

Description du jeu :

Gang of Four est un jeu de carte de défausse inspiré d'un jeu traditionnel chinois. Cette version est le cru 2002.Une partie de se déroule en plusieurs manches. A chaque manche, il s'agit de se défaus... En savoir plus

Achetez ce jeu sur :
What we like
What we don't like
Aucun pour ou contre
Docteur Mops

Hawaiki ou kamasutra des cartes

Hawaiki ou kamasutra des cartes

Vous savez que chez Tric Trac nous aimons bien (aussi) les jeux de défausses. Pour celles et ceux qui ne seraient pas encore familier avec ce terme technique, il s’agit en général de jeux de cartes dont l’objectif est de se débarrasser le premier des cartes que l’on a en main. Seulement évidemment, on ne peut pas les poser n’importe comment.

La maison d’éditions Ilopeli vient tout juste d’annoncer la prochaine publication de « Hawaiki », un jeu de Lionel Borg et illustré par David Bonnifacy et devinez quoi ? Hé ! Bien c’est un jeu de défausse. Je vous cite même monsieur Arnaud Urbon (bigbosse) : « C'est donc un jeu très simple de défausse. Hawaiki est un peu le fils qu'aurait pu avoir le "Uno" s'il avait fricoté avec "Gang of four" lors d'une escapade amoureuse en terre Maori. »

Pour avoir testé le jeu sous une version très prototypale, je peux vous affirmer qu’il en bien ainsi.

Default

Voyons voir !

Le jeu est constitué de cartes : cinq séries colorées chacune comportant des cartes de 1 à 7. Et ceci répété deux fois ce qui nous donne donc 70 cartes au total.

Commençons par piocher 3 cartes au hasard et exposons les faces visibles au milieu de la table. C’est sur ces cartes que les joueurs devront jouer.

Et pour jouer, il nous faut des cartes en main. Nous allons donc en piocher six. Et puis nous aurons également 10 jetons qui nous servirons pour la partie. Ces jetons sont nos points de victoire. Comme dans beaucoup de jeux de défausse, nous n’allons pas gagner des points. Au mieux nous essayerons de ne pas en perdre. Dès qu’un joueur n’aura plus du tout de jetons, la partie prendra fin et celle ou celui a qui il en restera le plus sera le grand vainqueur.

Il est temps de jouer sa première carte. Pour se faire il faut poser une de ses cartes sur une des trois visibles. Et il faut que celle-ci soit de la même couleur ou de la même valeur. Là vous voyez tout de suite la filiation avec le « Uno ».

DefaultDefault

Vous vous doutez bien que le gars Lionel ne c’est pas contenté de faire un « Uno » avec 3 défausse. Ici pas de cartes spéciales mais… des positions spéciales.

  • Si l’on pose une carte identique à celle du dessous, on annonce « paire » et on peut rejouer. C’est bien.
  • Si la carte posée créée une suite (Pas forcément dans l’ordre), on annonce « suite » et on désigne une gentille victime qui devra piocher une carte (Bien fait).
  • En composant une couleur et en annonçant « couleur » on peut soit faire piocher 2 cartes à la victime de son choix, soit en faire piocher une à 2 victimes. (Super bien fait)
  • Enfin avec un joli brelan (Brelan !) tous les autres joueurs piochent une carte et le sinistre brelanteur peut rejouer. (Super trop bien fait)

De plus, comme nous sommes entre gens de bonnes volontés, un joueur qui doit piocher après avoir été désigné doit dire « Merci ! » ou, puisque nous sommes cruels mais justes, s’il oublie : il repioche (Bien fait encore).

DefaultDefault

Et quand on doit en piocher deux ? On doit dire « Merci beaucoup » mais pas forcé si on a envie d’en pioche 3 à la place.

Dès qu’un joueur n’a plus de carte en main, la manche prend fin. Tous les autres perdent autant de jetons que de cartes qui leur restent en main.

Dès qu’un joueur n’a plus de jetons à perdre, la partie prend et le ou les joueurs qui en possèdent le plus remportent la partie.

Dès qu’on est un peu habitué, quelques variantes seront disponibles pour corser un peu les parties.

Comme vous pouvez aisément vous en rendre compte, ce petit jeu est à la fois simple et nerveux et permets quelques vacheries de bon ton qu’il sera possible de pratiquer avec des enfants dès 7 ans.

Le jeu devrait être disponible pour le mois de juin 2014 et sera présenté au prochain festival Paris est Ludique. Vous noterez les petits symboles autour des numéros qui sont là pour aider les petits amis daltoniens. Merci Ilopeli !

Vous savez tout ou presque.


« Hawaiki »
Un jeu de Lionel Borg
Illustré par Bony le Ludonaute, David Boniffacy
Publié par Ilopeli
2 à 6 joueurs
A partir de 7 ans
Langue de la règle: France
Durée: 15 minutes
Prix: Non renseigné


/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Les jeux dont on parle dans cet article

Hawaiki
Hawaiki
Par Lionel Borg
Illustré par David Boniffacy
2-6 7+ 15´
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Amazon

Kommentare (8)

Default
Kerquist
Kerquist

Les graphismes sont à des années-lumières de ceux de Linko.

Reste à savoir si la mécanique est à la hauteur.

l'heure du jeu

Jeu découvert au festival de Cannes en février, et assez bien apprécié.
La mécanique de jeu est ludique et revisite agréablement le jeu de défausse à combinaisons.
Le design, et les illustrations, subliment le jeu. Bony a fait encore un incroyable travail d'intégrations à lectures multiples avec notamment la carapace de la tortue qui est juste géniale !

Toute la gamme Ilopeli est disponible à l'Heure du Jeu, et Hawaïki ne dérogera pas à la règle ...

Jacob101O
Jacob101O

Ca donne vraiment envie d'en savoir plus :)

Je trouve la gamme Ilopeli vraiment très sympa et accessible à tout point de vue.

J'ai hâte d'en savoir plus :D

Nono
Nono

C'est marrant qu'on parle de Tatouage parce qu'il y en aura dans les premières boites grâce à un partenaria avec tattoofab. Vous pourrez également retrouver sur leur site l'ensemble du travail de Bony pour vous faire des tatouages temporaires :-)

Damiste
Damiste

Ah ! J'ai bien ri :)

merci docteur !

Lord Kalbut
Lord Kalbut

RhÔ mhÔui! Ca donne envie

Astur
Astur

Effectivement Bony a fait un travail magnifique !

Pour rajouter quelques mots à la prose du bon docteur, je dirais que même lorsque l'on n'a pas de combinaisons à jouer (attention lorsque l'on a pas l'habitude on peut facilement ne pas les voir ^^), il est important de réfléchir à ce que l'on va défausser car ça peut créer des ouvertures pour les autres ;)

Edit : petite précision supplémentaire, toutes les combinaisons permettent de rejouer, ce qui peut parfois déclencher des combos de plusieurs combinaisons qui sont tout aussi jouissifs que déclencheurs de couinements chez les adversaires :)

Acétylène
Acétylène

Je ne connais pas le jeu, mais par contre les tatouages sont superbes !!!