Docteur Mops

Han : Très loin de la peace, on aura ta peau

Han : Très loin de la peace, on aura ta peau

Vingt cinq ans ! Quel bel âge ! Hé bien c’est l’âge à la fois des débuts de monsieur Michael Schacht et ceux de l’éditeur ludique allemand Abacus. Les femmes et les hommes de bons goûts noteront que monsieur Schacht a commencé sa carrière en programmant un jeu sur Amiga.

Ils auraient pu faire un gros gâteau et boire un coup (ce qu’ils ont dû faire en fait) mais ils ont décidé de nous en faire profiter aussi. Comme ils ne pouvaient pas tous nous inviter, ils se sont mis d’accord pour éditer un jeu (forcément) et pas n’importe quel jeu : Han !

Han ? Pas le Han ! Han ! de quand on fait des efforts ou des trucs cochons mais le Han de la dynastie. Vous savez celle qui a suivit la Qin. Mais si ! Celle fondée par ce bon vieux Liu Bang. Un vrai âge d’or en Chine même que l’ethnie la plus grande aujourd’hui ce fait appeler peuple de Han.

Default

Han le jeu ne vous dit rien ? Et si je vous dis que c’est la nouvelle version de China ? Et si je vous dis que c’est la nouvelle version de Kardinal & König ? Ha oui ! Vous voyez maintenant !

Kardinal & König, recommandé au Spiel des Jahres 2000 est un des incontournables de toute ludothèque idéale. C’est un des jeux de majorités que l’on peut citer en exemple quand on veut expliquer ce que sont les jeux de majorités.

On y retrouve toute l’élégance allemande de l’époque : des règles simples, un tour de jeu qui l’est encore plus et un objectif qui demandera de la ruse et pas mal de réflexion pour arriver à bien se placer pour remporter la victoire.

Alors qu’apporte cette nouvelle édition ?

Que les amateurs se rassurent, on y retrouve la même ambiance que dans les précédentes éditions. Enfin ambiance… Ne vous méprenez pas ! Ici l’ambiance est au calcul et l’optimisation. Si la version China avait amélioré le plateau et les connexions, la version Han serait en quelque sorte une version avancée du jeu même si l’on peut sans aucun souci découvrir le jeu avec cette dernière.

La première chose remarquable est le plateau recto/verso. Vous aurez peut-être remarqué que Kardinal & König est jouable de 3 à 5 joueurs tandis que Han l’est de 2 à 5.

De fait ce sont deux configurations de jeu qui nous sont proposées dans cette version. D’un côté La Guerre des Frontières avec une carte de la Chine et de l’autre la Voie Diplomatique avec un plan de la capitale.

La configuration avec le pays est faite pour être jouée de 3 à 5 joueurs comme les versions initiales tandis que la seconde permet désormais de jouer de 2 à 4.

Default

Durant toute la durée de la partie, les joueurs vont jouer des cartes correspondant aux différentes zones (9 provinces dans l’un, 9 districts dans l’autre) afin de pouvoir y déposer soit des maisons soit des émissaires.

Jouer une carte permet de poser une maison ou un émissaire dans la zone concernée. Si l’on n’a pas la couleur désirée, on peut jouer deux cartes de même couleur comme joker.

Si la province où l’on joue n’a pas encore de pièce posée dessus, on ne peut y poser qu’une seule pièce à soi. Si une pièce est déjà présente, on pourra alors y déposer deux pièces à soi à la condition d’avoir les cartes qui vont bien.

Certains emplacements de maisons sont à cheval entre deux régions. Pour déposer une maison à soi dans une zone frontalière jaune et verte on pourra jouer 2 cartes vertes ou 2 cartes jaunes ou encore 1 carte jaune ET une carte verte. Ces maisons frontalières sont une nouveauté.

Default

Dès qu’une zone est remplie de maisons, on procède à un comptage :

Le joueur avec la majorité marque autant de point qu’il y a de maisons dans cette zone quelque soit leurs couleurs. Le deuxième marque autant de point que le nombre de maisons du joueur majoritaire. Le troisième autant que de maisons du deuxième joueur, etc.

C’est là l’une des subtilités de ce jeu. Imaginons qu’un joueur soit très puissant dans une zone, il y possède 4 maisons. Un autre joueur est venu s’y installer avec une seule.

Pour 4 maisons, le joueur majoritaire va donc marquer 5 point (ses 4 maisons plus celle de l’autre). Le joueur minoritaire avec sa seule maison va marquer 4 points (les 4 maisons du joueur majoritaire). Le ratio de gain est donc de 1,25 point par maison pour le premier joueur et 4 pour le second. Bien que majoritaire sur ce coup dans cette zone, le premier joueur n’a pas vraiment optimisé ses investissements.

En fin de partie, on comptera les gains des zones qui n’ont pas encore été compté. Chaque zone ne sera donc comptée qu’une seule fois dans cette version.

Un autre comptage vient alors s’ajouter : les alliances.

Dans le jeu, les joueurs ont placés des émissaires dans les zones. Dans ce comptage nous allons regarder les majorités d’émissaires se trouvant dans toutes les zones adjacentes deux par deux. Le plateau est numéroté pour ne rien oublier.

Le joueur majoritaire en nombre d’émissaires dans les deux zones marque autant de points que le nombre d’émissaires présents dans ces deux zones et quelques soient leurs couleurs.

Default

On en ajoute un autre ? Ok. Si un joueur a réussi à poser plus de 4 maisons pour former une ligne continue sur une route, il marque un nombre de points égal au nombre de maisons présentes dans cette ligne continue.

Encore un ? Dans la version Guerre des Frontières, il existe des ports. Ces ports comptent comme une zone à part entière. On la comptera donc comme telle.

Vous en voulez plus ? Alors il est encore possible d’ajouter une variante. Avec cette variante les joueurs vont pouvoir placer une fortification sous une maison. La zone concernée lui rapportera alors le double de points.

Si vous ne jouez qu’à la version Voie de la Diplomatie, là aussi il existe une variante qui permet de construire un marché à l’emplacement d’une maison. Ce n’est pas un pion maison qui viendra dessus mais un pion émissaire. Pendant la partie cet émissaire n’est pas compté comme un émissaire, ce n’est qu’en fin de partie qu’il rejoindra ses camarades.

Default

Alors est-ce que tout cela change vraiment quelque chose d’important ? Toutes celles et ceux qui ont un bon compte de parties de Kardinal & König ou China derrière eux vont vraiment sentir la différence sans pour autant se sentir dans un jeu différent. Les autres pourront découvrir les incroyables subtilités de ce jeu. Soyez rassurés, la première partie peut-être un peu déroutante. Dès la deuxième vous comprendrez tous les tenants et aboutissants et vous comprendrez que malgré son air bonhomme, ce jeu de majorité est vraiment retord et sans pitié. Et ne comptez pas jouer tranquillement dans votre coin ! Voilà vous savez tout ou presque sur le nouvel Han.

Le jeu est d'ore et déjà disponible. Normalement il est en allemande mais vous trouverez dans toutes les bonnes boutiques une version distribuée par Oya qui est fournie avec leur traduction maison.

► Tric Trac TV : Han, de l'explication
► Tric Trac TV : Han, de la partie
(ces vidéos sont disponibles pour les abonnés puis fin août pour tout le monde)

Default


Han
Un jeu de Michael Schacht
Illustré par Michael Schacht
Publié par Abacusspiele
2 à 5 joueurs
A partir de 10 ans
Langue de la règle: Allemande
Traduction Oya française disponible dans certaines boutiques
Durée: 45 minutes
Prix: 29,00 €
Disponible en boutique spécialisée


Default

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Les jeux dont on parle dans cet article

Kommentare (3)

Default
beri
beri

Je trouvais China peu adapté à 4 et surtout à 5 joueurs. Apparemment, rien n'a changé dans cette nouvelle édition. Il n'est pas fait mention d'un plateau 5 joueurs revisité.

Si je comprends bien, il n'y a qu'un plateau 3-5 joueurs? Avant il y avait 3-4 au recto et 4-5 au verso.

Dr. Justice
Dr. Justice

J'aime beaucoup China. D'une part le jeu est simple et beau. D'autre part la boîte fait 3 centimètres d'épaisseur. Je ne comprends pas pourquoi les éditeurs n'ont pas adopté universellement ce format.

Dans China, le tablier était double face également : un côté pour 3 ou 4 joueurs, un autre pour 4 ou 5 joueurs. Michael Schacht avait en outre publié sur son site une minuscule extension permettant de jouer à deux, et qui marchait du tonnerre de Dieu.

À la lecture de la brève ci-dessus, je en vois pas bien la différence en Han et China, et même je n'en vois aucune puisque aussi bien le matériel semble parfaitement identique (et c'est tant mieux !).

J'aurais bien aimé en savoir plus, par conséquent, sur cette mystérieuse "Voie Diplomatique" qui paraît être la seule innovation de cette réédition.

Foussa67
Foussa67

Ca serait chouette si TT avait une rubrique où seraient mis en lumière de grands classiques.

M. Phal avait fait une TTTV sur Medina par exemple.

Après, je sais, le temps, l'argent tout ça :) .

En tout cas, cette nouvelle édition et cet article ont mis en avant un classique que je ne connaissais pas.