Docteur Mops

Euphoria en français pour cannes ?

Euphoria en français pour cannes ?

Ce qu’il y a de bien avec les projets à financement participatif c’est qu’on peut (parfois) trouver des choses qui n’auraient peut-être jamais vu le jour autrement. En même temps, on peut reprendre cette même phrase en commençant par « Ce qu’il y a de moche… ».

Toujours est-il que nous allons pouvoir en juger en mode post-participatif sur le jeu « Euphoria » de chez l’éditeur américain étonnant Stonemaier puisque celui-ci va faire l’objet d’une parution en langue française. Peut-être pour le prochain festival des jeux de Cannes si tout va bien. Le mode post-participatif étant un mode d’acquisition ultramoderne 3.0 consistant à se rendre dans un établissement spécialisé où des êtres humains biologiques mettent à notre disposition une collection de jeux divers et variés que l’on peut se procurer en échange d’une somme de la monnaie locale. Avec quelques sollicitations verbales et sociales, ceux-ci pourront même vous faire part de leurs impressions personnelles sur les objets proposés. Parfois même certains le font sans sollicitations ce qui demande au démarcheur une petite préparation psychologique.

Default

Si « Euphoria » ne représente pas une révolution ludique de part ses mécanismes (dont le principal consiste en de la pose d’ouvriers » c’est dans son ton résolument décalé qu’il se démarque de ses confrères agricoles ou industriels à base de mines, ports, fermettes, usines et autres symboles de la productivité au service du pouvoir personnel qui récompensera l’heureux et méritant vainqueur. Toute comparaison avec un monde réel serait particulièrement cynique…

Une des premières choses qui peut permette de distinguer le participatif monétaire est la qualité du matériel avec de charmants Mipeules aux formes avantageuses et des ouvriers-dés aux faces gravées de symboles propres à la mystique du jeu. Les joueurs post-participatifs en bénéficieront également.

Comme je vous l’ai dit, les mécanismes sont assez traditionnels de ce genre de jeu de gestion plutôt réservé aux connaisseurs qui aiment se triturer les méninges en optimisation. Mais pas que puisque les parties durent environ une raisonnable heure et que l’on y trouve une parcelle de chaos.

Default

L’objectif du jeu est de marquer le monde de son autorité. Euphoria est une dystopie. C’est à dire une contre utopie comme on peut en voir dans « Le meilleur des mondes ».

Chaque joueur commence avec deux dés ouvriers qui vont pouvoir aller se poser dans une des différentes zones du plateau de jeu. Ces zones offrent des pouvoirs, capacités ou ressources mais il en existe plusieurs sortes. Les cases à usage multiple peuvent accueillir plusieurs ouvriers de joueurs différents, les cases à usage temporaire reçoivent un seul ouvrier à la fois (le dernier arrivé chasse le précédent), enfin les cases à usage unique n’accueille qu’un seul ouvrier indélogeable. Certaines, en plus de l’ouvrier demanderont un coup d’activation en ressources.

Un tour de jeu standard consiste donc à placer un ouvrier disponible en jeu OU rapatrier ceux qui s’y trouvaient. On ne peut pas faire l’un et l’autre.

Default

Si jamais un joueur possède des ouvriers qui possèdent la même valeur de lucidité, il peut les jouer dans le même tour. Lucidité ? Oui c’est une capacité des ouvriers. Nous savons tous qu’un ouvrier dévoué est un peu… borné. Il est donc obéissant mais ne fait que des tâches simples. Plus celui-ci est lucide sur le monde qui l’entoure, plus il est capable d’initiative et est donc rentable. Sauf… s’il devient trop lucide parce que là il se barre immédiatement. C’est très dur de nos jours de trouver du petit personnel valable…

Les ouvriers ont aussi un moral. Ce moral influera sur le nombre de cartes qu’un joueur peut avoir en main. Parmi ces cartes, on trouve des spécialistes qui peuvent venir nous faire profiter de leurs compétences. On commencera la partie avec deux mais l’un est réticent à bâtir ce monde magnifique et devra être un peu maté avant de servir la bonne cause.

Default

Il y a aussi notre petit souci éthique. Ne niez pas nous en avons tous un. Prenons la question des livres par exemple. En lisant, on peut apprendre des choses (on peut donc recruter un nouveau spécialiste) mais la lecture reste une perversion et une source de déstabilisation des valeurs sociales. En les brulant on peut ainsi affirmer son autorité. Que faire ?

Vous ais-je déjà parlé de l’incubateur qui va vous permettre d’avoir de nouveaux collaborateurs ouvriers ? Ce monde étant un monde de liberté quoiqu’en disent les détracteurs, chaque joueur aura le choix de produire un ouvrier via les électrochocs (énergie) ou la formation au jet d’eau glacé haute pression (eau). Chacun est libre de choisir ! Merveilleux !

Default

Sachez enfin que ce monde merveilleux d’Euphoria se divise comme chacun le sait en quatre zones. Euphoria centre ou vivent les heureux Euphoriens, les Wastelands qui abritent nos amis ruraux, Icarus la cité des airs et Subterra les colonies du fond là en bas.

Libre à nous de faire valoir notre autorité sur chacune de ces peuplades. Seulement toutes ne récompensent pas leurs maîtres avec les mêmes avantages. Si au final seule la poigne (nombre de pions Autorité posés) donnera la victoire, les routes vers celle-ci sont variées.

Je terminerais ce tableau paradisiaque en vous parlant des artefacts. Ces objets du malin destinés au seul usage du plaisir malsain et personnel sont interdits. Donc rares. Donc chers… Je n’en dirais pas plus.

Default

Chez Tric Trac nous venons de recevoir la grosse boîte (version anglaise) et donc nous attendons un peu avant de vous donner nos impressions. Le jeu est intrigant alors nous nous réservons après les crashs tests. Ce que nous savons c'est que les jeux préférés des deux auteurs sont : "Agricola", "Terra Mystica", "Tzolk'in", "Pandémie", et "Alien Frontiers" pour l'un et "Colons de Catane", "Puerto Rico", "Carcassonne", et "Agricola" pour l'autre. Ce qui fait que ces deux garçons ne peuvent pas être trop vilains et pas très lidjaistes...

Le jeu devrait arriver en français dans les boutiques aux alentours de 49 à 65€. Oui c'est large mais mais nous en saurons plus plus tard.

► La fiche du jeu
► La page du projet Kickstarter (english)
► Télécharger les règles en français chez l'éditeur


"Euphoria"
Un jeu de Jamey Stegmaier & Alan Stone
Illustré par Jacqui Davis
Publié chez Stonemaier Games & Morning Players
Pour 2 à 6 joueurs dès 13 ans
Public : connaisseurs
Durée : 60 min
Prix : entre 59 et 65€
Disponible : mars 2014 ?
Langue : français


/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Les jeux dont on parle dans cet article

Euphoria
Euphoria
2-6 13+ 60´
Pandémie
Pandémie
Par Matt Leacock
Illustré par Chris Quilliams
2-4 14+ 45´

Kommentare (5)

Default
Morning
Morning

Euphoria version français est dès à présent disponible !

Grosdino
Grosdino

Pour ma part, j'ai acquis la version anglaise (commandée directement aux Etats Unis chez l'éditeur).

Idéal pour les amateurs de kubenbois avec un thème super original.

Ici pas de points de victoire, mais la rapidité pour placer les jetons de pouvoir.

Pour le timing, les 60 minutes indiquées sont un peu sous estimées, selon le nombre de joueurs (jusqu'à 6). Pour la première partie à 5 joueurs, il a quand même fallut 2 heures... Mais c'était la découverte !

En tout cas, une superbe trouvaille !

Giludo
Giludo

Si une VF est disponible à Cannes, je le prends aussi les yeux fermés, et sans états d'âme, si ce n'est la joie et le plaisir...

Gaetbe
Gaetbe

Celui là, il me fait de l'oeil depuis un certains temps mais j'ai malheureusement loupé le KS... SI une VF est dispo pour Cannes. Je suis preneur. :)

deltajordan
deltajordan

De la pose d'ouvrier avec des ouvriers à états d'âme, il fallait le faire ! :) L'aspect décalé associé au format relativement court pour un jeu de gestion (une heure à vérifier), ça sent bon !