In der Datenbank seit 12.07.2013

edition 2013
Par Daniel Quodbach
Illustré par Igor Polouchine
Édité par IELLO
Distribué par IELLO

Standalone 2 éditions
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
Monsieur Phal

Mystères chez Iello

Mystères chez Iello

Tous les éditeurs courent après leur Party Games. Et c’est normal, parce que tous les joueurs courent après les Party Pames. Pensez donc le Party Games est la porte d’entrée du monde ludique, c’est avec un Party Games que l’on arrive à convaincre Tata Simone de jouer, c’est avec un Party Games qu’on arrive à convertir ses amis, ses voisins et les transformer en adversaire potentiel pour du plus costaud. Mais c’est aussi avec du Party Games que l’on peut débuter une soirée jeux plus « sérieuse », c’est aussi avec un Party Games que l’on peut finir une soirée jeux plus « sérieuse ». Et c’est avec un Party Games réussi et efficace qu’un éditeur va réussir à installer une assise financière forte. Ce n’est pas l’éditeur de « Time’s Up », ni celui de « Les Loups Garous de Thiercelieux » qui vont me contredire. Un bon Party Games réussi, c’est un potentiel de joueurs beaucoup, beaucoup, beaucoup plus grand que n’importe quel autre type de jeux. Alors vous comprenez pourquoi les éditeurs cherchent tous un bon Party Games, parce que c’est indispensable, pour nous, et pour eux.

Mais si, c’est facile.

Iello va nous proposer en septembre un jeu que l’on peut classer dans cette catégorie. Un jeu simple, facile, mais pas que… Car la difficulté, c’est vous ! Oui. Votre cerveau. C’est vous qui allez rendre les parties difficiles ou pas. Du coup, c’est facile. Enfin, sauf si vous faites trop difficile et que vos amis ne vous suivent pas. Mais du coup vous ne gagnerez pas. Alors vous ferez moins difficile. Du coup, c’est facile !

Et boule de gomme !

« Mystères » est signé Daniel Quodbach. Il s’adresse à toute la famille, à partir de 10 ans. Il faut être au minimum 3 joueurs, et l’on peut monter jusqu’à 8. Les parties dureront entre 30 minutes et 1 heure, en fonction de la rapidité de votre cerveau à répondre aux exigences intellectuelles de haut niveau de votre culture.


Le Mystère sera difficile si vous êtes difficile et simple si vous êtes simple !

Le but est simple, faire deviner un mot secret ! Pour cela, le matériel est simple aussi. Des cartes « Mystère » sur lesquelles sont inscrits des mots aussi divers que variés (888 au total), et un petit sac violet contenant 12 tuiles indices. Une carte « Mystère » contient 2 informations. La première est le mot à faire deviner. La seconde est la catégorie. Il y a 12 catégories, parmi elles on trouve du classique, genre « animal », « livre», « Personnage célèbre », « Objet », « lieu »… Mais il a aussi des « verbe », des « nombre », des « matière »… Bref, c’est large, vaste, éclectique…

Default

Le Maître du Mystère.

En début de manche un joueur devient le Maître du Mystère (ce qui l’autorise à prendre une grosse voix pour faire peur). Il va piocher une carte « Mystère ». Il va ensuite bien mélanger les 12 tuiles « indice » qui sont dans le sac, puis il va en extraire une, sans la montrer aux autres joueurs. Il va discrètement en prendre connaissance, car cette tuile lui indique avec quel mot de la carte « Mystère » il va jouer. Il extrait ensuite 8 autres tuiles « Indice » et forme aléatoirement un carré de 3x3 tuiles au centre de la table. La manche peut commencer.

L’enquête !

Dans le sens horaire en partant du Maître du Mystère, les joueurs vont choisir une tuile « indice » et la retourner. Cette tuile ne pourra plus être choisi par un autre joueur. En réponse, le Maître du Mystère doit fournir indice. Du coup. Là, il y a deux possibilités. Si c’est la tuile correspondant à la catégorie du mot qu’il faut trouver, le Maître du Mystère dit « C’est ça ! Nous cherchons bien ça ! ». Ce qui vous en conviendrait est très utile pour savoir de quoi il est question. Bien sûr, il est plus difficile de tomber sur ce cas en début de manche. Oui. Une chance sur 9. Mais plus on avance, et plus on augmente ces chances…

Default

Le second cas est à la fois plus simple et plus compliqué. Quand un joueur choisi une tuile indice qui n’est pas celui de la catégorie du mot mystère, le Maître des Mystères doit donner un indice, et c’est la que son cerveau va être sollicité. Le joueur doit trouver un mot qui soit en lien avec le mot mystère et qui rentre dans la catégorie pointée du doigt. Par exemple, en admettant que le mot mystère soit « Le guide Michelin » et que la catégorie pointée soit « Film – TV » le Maître, s’il a de la culture et qu’il est vicieux pourrait dire « Rubber » ! Là, normalement, j’ai perdu la moitié des lecteurs qui cherche le lien… Le truc important, c’est que l’on doit être capable d’expliquer le lien !

Dans tous les cas, le joueur qui a pointé une catégorie indice va pouvoir faire une proposition. Il peut par exemple dire « Pneu ». Là, le Maître du Mystère va dire oui ou non.

S’il dit non, on passe au joueur suivant et, si son cerveau n’est pas trop mauvais, on va avoir au bout d’un moment un certain nombre d’éléments pour faire de la déduction. Surtout si l’on connaît bien les joueurs autour de la table.

Par contre, si le joueur a trouvé, le Maître du Mystère va valider la réponse et la manche prend fin et l’on va noter les points gagnés par le Maître et l’enquêteur qui a trouvé. Ces deux joueurs marquent autant de points que le nombre d’indice utilisé. Et là, normalement, vous avez capté la subtilité !

Pas trop vite, mais pas trop doucement !

La ruse, pour le joueur Maître, c’est qu’il va falloir être fin, malin, fourbe. Il va falloir trouver des liens difficiles au début, mais de plus en plus faciles, surtout vers la fin, car si personne ne trouve au bout du 9e indice, personne ne marque de points. Donc, il faut éviter de noyer, de perdre les joueurs avec des indices foireux, trop tirés par les cheveux, car c’est un coup à ce que personne ne trouve et vous voilà marron comme Grosjean !

Default

Les variantes

Je vous passe les détails et autres petits points de règles. Vous avez l’essentiel pour comprendre le jeu. Mais il est important de signaler qu’il y a des variantes proposées directement dans la boîte, avec même du matériel supplémentaire. De quoi varier un peu la chose, la complexifier sans la dénaturer…

Alors, l’ambiance ?

Le jeu est simple, fluide, efficace. Enfin, si votre cerveau l’est. Parce que c’est bien vous qui allez ajuster la chose en fonction de vos réponses, de votre culture personnelle. Une manche peut durer 1 minute si vous ne prenez pas le temps de bien calculer vos indices et que vous dites des choses trop évidentes, mais cela peut donner des blancs de 3 minutes si vous voulez vraiment vous casser la tête à jouer le fourbe et tirer sur la corde le plus possible en cherchant comme un fou THE Indice… Mais en même temps, cela vous regarde, vous et vos amis. Ce qui est sur, c’est que l’exercice est plaisant, il y a de la tactique, de la prise de risque et vous devrez jauger les gens à la table, ce qui, quand on aime le jeu de société pour le mot « société » est assez intéressant. Et puis le plus amusant, c’est le débriefing de certains indices. Amateur de mauvaise foi, vous voilà prévenue…

La boîte est au format « carré » aimanté et coutera 19,90€. Graphiquement, c’est du standard neutre. On voit bien que c’est un jeu qui se veut simple. C’est sobre tout en ne l’étant pas. Dingue.

« Mystères » est prévue pour début septembre. C’est un jeu Iello, donc il sera distribué par Iello, ce qui devrait assurer une large implantation.

Une TTTv a été tournée, bientôt sur vos écrans...

Default

« Mystères »
un jeu de Daniel Quodbach
illustré par Igo Polouchine
pour 3 à 8 joueurs
à partir de 10 ans
pour des parties de 30 minutes
édité par Iello
Sortie prévue : début septembre 2013
Prix public conseillé : 19,90€


/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Les jeux dont on parle dans cet article

Mystères
Mystères
Par Daniel Quodbach
Illustré par Igor Polouchine
3-8 10+ 45´
Time's Up !
Time's Up !
4-12 12+ 45´

Kommentare (13)

Default
elmo
elmo

Un jeu vraiment sympa.

On a l'impression de connaître le jeu depuis toujours et pourtant le concept est nouveau.

Un jeu a jouer entre amis ou en famille.

Je le recommande.

Groddur
Groddur

Merci pour vos sympathiques messages ;)

Vinciane
Vinciane

Moi, ce qui me fait plaisir c'est que c'est un jeu de Daniel Quodbach.. J'ai adoré ses jeux de pichnettes (pitchbowl & kairn & glonk) et donc je suis curieuse de jouer à ce party game; cela n'a visiblement rien à voir mais si ça permet de lui donner plus de visibilité pour ses autres créations ludiques, tant mieux !

Docteur Mops
Docteur Mops

Comme je sais que certains vont venir mettre du Lidja approuved, je passe en premier mettre du Mops Agreement ;)

Kristoff
Kristoff

Allons, allons, l'indice cinématographique pour "le guide Michelin", ce serait plutôt "l'aile ou la cuisse" ! Enfin effectivement si vous voulez vraiment faire trouver (donc pas en début de tour).

En tous cas, voilà un party game prometteur.

hanginout1979

J'ai essayé le proto lors d'un concours, et n'étant pas fanatique des party games, je dois avouer que j'ai pris du plaisir. C'est même assez malin.

limp
limp

Pour avoir joué, c'est excellent !

BriefAeon
BriefAeon

Un petit air de Linq, qui est tout sauf un jeu d'ambiance. Jamais je n'ai constaté autant de silence qu'autour d'un Linq. Ce qui n'enlève rien au plaisir de jeu, mais je persiste l'ambiance est tout sauf chaleureuse.

brokoli
brokoli

Je trouve que beaucoup de jeux d'ambiances récents avaient tendances à s'essouffler sur des variantes de mécaniques vues et revues (Blitz, Thematik...). Ici, on a un vrai concept nouveau et intéressant ! Hâte de voir ça !

Elmios
Elmios

Ca me fait penser à un mix entre dixit et concept à venir chez Repos Prod