20.100

Des jeux traditionnels en bambou

Des jeux traditionnels en bambou

La Mèche rebelle lance une nouvelle collection de jeux traditionnels du monde reposant sur un mode de fabrication écologique la gamme Bambou. Pour démarrer, ils ont choisi trois jeux, le "Bagh Chal", le "Surakarta" et le "Yoté", tous très différents dans leur fonctionnement.

Le "Yoté" (que la Mèche rebelle avait déjà édité en 1997) est originaire du Sénégal et du Mali est un jeu de placement et de capture. Sa particularité est qu'en capturant une pièce adverse, vous en prenez une seconde, au choix.

Le "Bagh Chal" est un jeu de chasse népalais. Jeu asymétrique, où quatre tigres doivent capturer 20 chèvres qui, elles, doivent apprendre à se protéger.
- Pour en savoir plus sur le jeu : cliquez ici.
- Le Bagh Chal sur Wikipedia : cliquez là.

Le "Surakarta", dernier de la liste, est également le dernier à avoir été découvert, et apprécié, par l'équipe de la Mèche rebelle. Originaire de l'île de Java, il s'agit là encore d'un jeu de prise. ici, c'est surtout la capture qui est originale puisqu'il s'agit d'emprunter une boucle pour pouvoir "manger" une pièce.
- Pour en savoir plus sur la règle : cliquez ici.

Dès le printemps 2009, trois autres jeux viendront s'ajouter à la gamme Bambou. Celle-ci ne comprendra que des jeux traditionnels. Eco-conception oblige, les jeux sont entièrement fabriqués en bambou (dont les planches sont importées d'Asie) et les pions en pâte de verre ou en buis. Quant aux boîtes, elles sont toutes identiques, et fabriquées en carton recyclé.

Ces jeux sont disponibles dans les boutiques du réseau Artisans du monde et dans les magasins bio. Le prix public conseillé est de 35 euros. Les jeux sont également disponibles sur le site de l'éditeur.


Pour en savoir plus sur la collection Bambou et acheter en ligne : Cliquez ici.

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Les jeux dont on parle dans cet article

Kommentare (4)

Default
tralala
tralala

Je vais quand même en acheter 1 ou 2 parce qu'ils sont beaux et que j'aime ce genre de jeux.

Paul
Paul

Il est bien vrai que tous ces jeux peuvent se jouer sur tas de sable avec une poignée de crottes de lapin.

Mais le bambou, c'est beau.

Et apparemment, en tout cas d'après ses dires, la Mèche Rebelle n'est pas du genre à aller choisir ses fournisseurs au bout du monde.

Ils s'en expliquent ici :

http://www.meche-rebelle.fr/index.php?page=/sous_menus/presentation/eco_realisation.html

tralala
tralala

Juste pour faire le chiant : "Eco-conception oblige, les jeux sont entièrement fabriqués en bambou (dont les planches sont importées d'Asie) et les pions en pâte de verre"

Y'a pas moyen d'acheter du bambou en France directement pour pas polluer l'air ? Et la pâte de verre ? Faut-y pas chauffer de la silice à 65535 °C pour en fabriquer ?

Vivement les jeux réellement écolo en couenne de porc !

Pascalito
Pascalito

Une petite chronique du Surakarta dans Plato 16, dans laquelle on apprend que l'origine indonésienne est loin d'être prouvée, ce qui n'empêche pas de jouer à ce jeu très original.